MOTOGP 2021 : FABIO QUARTARARO MEILLEUR TEMPS DES ESSAIS DU DEUXIÈME JOUR AU QATAR

MEILLEUR TEMPS EN FIN DE SÉANCE POUR QUARTARARO

 

 

Toute la journée, si Morbidelli a été d’une constance dans le top five, Fabio Quartararo a commencé avec une seconde de retard sur le leader, puis a réduit son retard de moitié, puis encore d’un dixième, puis a terminé dans le 52ème de ses 59 tours avec le meilleur temps!

Fabio en fin de journée: J’ai fait beaucoup de moto-cross à la maison mais monter sur une MotoGP est une autre histoire,  Mon rythme était très bon en fin de journée. On a essayé plein de choses en plus du nouveau châssis. Le feeling est bon, la preuve avec ce meilleur temps. » Puis on lui a fait remarquer avec gourmandise que son châssis ressemblait à celui de 2019, utilisé par Morbidelli… 

« Ce n’est pas encore le même feeling qu’en 2019 mais j’espère que cela viendra ). Mais nous travaillons dessus et je pense que c’est très important car, oui, le châssis de la moto 2019 était vraiment incroyable, et nous sommes dans la bonne direction. Nous voulons suivre cette direction car il est clair qu’il s’agissait du meilleur compromis. Les sensations ne sont pas les mêmes mais nous avons encore trois jours pour améliorer notre feeling et pour être aussi proche que possible du châssis 2019. »

On a noté que le pilote français a fait tellement de tours qu’il a la paume des mains abîmée!

Il en veut le Fabio!

Bagarre terrible avec un Miller qui n’est qu’à 88 millièmes, et qui est resté dans le trio de tête durant deux heures, ce sera clairement un gros calibre cette année.

 

MILLER DIABOLIQUE

 

L’autre pilote Français, Johann Zarco est sixième temps à quatre dixièmes, deuxième pilote Ducati, il a lui aussi repris au fil de la journée la moitié de son retard sur les leaders en début de séance.

JOHAN BOSSE COMME UN CHEF

Johan a été le premier à expliquer sa journée…

« Bien que la moto ne fasse pas certaines choses comme je veux, je suis en tout cas compétitif. Jusqu’à présent, nous n’avons pas beaucoup travaillé sur le réglage de la moto, mais essayons différentes directions fondamentales. Nous voulons savoir quels sont les effets de ces grandes étapes. La situation est claire: rien ne va vraiment mal et nous avons pu recueillir de bonnes informations. En revanche nous devons presque toujours rouler avec le pneu arrière le plus souple car il refroidit rapidement. C’est peut-être le bon choix pour la course dans trois semaines, mais pas pour le moment. « 

Sur l’analyse de la journée, il est clair que Yamaha marche fort (à l’exception de Rossi qui est à dache, à se demander si ce n’est pas l’année de trop mais enfin on est juste au début).

Et ce à part, comme en 2020, une différence de 10 km/h en ligne droite avec les motos les plus rapides, chose qui sera évidemment un handicap sur les GP.

Ducati marche fort.

A noter que Miller et Bagnaia ont roulé avec le système écopes/aéro proposé par Dall ‘Igna et c’est clair, ça marche!

 

On est donc derrière la fourche.

En haut on voit le système aéro, qui colle la moto à la route, grâce au flux d’air comprimé qui ressort sur le carénage.

En bas, derrière les étriers de frein, c’est une écope qui envoie de l’air de refroidissement à l’intérieiur du carénage, coup de génie et Miller a montré ce jour que ça marche!

Honda, à part Bradl qui a déjà fait des centaines de tours au guidon de cette moto avant les essais du Qatar, ses chronos ne sont absolument pas à prendre en compte, ou alors «  A new star is born »… mais ce serait une naissance tardive,  Pol Espargaro,  Nakagami (chute) et Alex Marquez sont à sept dixièmes, voire une seconde du meilleur temps, il y a du boulot c’est clair.

 

POL ESPARGARO

Les Suzuki se comportent bien, avec une baisse de rendement en fin de journée qui mettent Mir et Rins seulement en huitième et dixième place, ces chronos ne reflètent pas la journée ou alors en fin de session les pilotes opnt décidé de ne pas allumer…

 

SUZUKI DANS LE COUP SAUF EN FIN DE SESSION

En fait le mauvais coup du jour est pour KTM, qui, on le sait, pourra, comme Aprilia, faire valider un nouveau moteur à la fin des essais avant le GP du Qatar.

Oliveira est à plus de sept dixièmes, les autres sont carrément dans les choux.

Cela dit, Pedrosa roule aussi, on sait qu’il va encore être le magicien de cette équipe…

 

PETRUCCI ET SES AMIS KTM SONT CARRÉMENT DANS LE BESOIN

Résultats jour deux Qatar 2021

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP  

Moto MotoGP

About Author

Jean Louis Bernardelli