MOTOGP 2021 : AVEC VALENTINO ROSSI, MORBIDELLI PRÉFÈRE L’AMITIÉ A LA BASTON

AMIS D’ENTRAÎNEMENT DEPUIS 13 ANS

 

 

On sait que ce team Petronas-Yamaha, assoçiant la paire Rossi et Morbidelli, est étonnant et prometteur, en tous cas sur le papier, avec le meilleur pilote Yamaha de tous les temps et le meilleur de l’année 2020.

On sait aussi que ces deux là sont copains comme cochons, Morbidelli explique ci-dessous pourquoi et à quand cela remonte (très loin…).

 

 

 

Or il est évident qu’étant dans le même stand, la loi d’airain des sports mécaniques va resurgir, ton plus gros adversaire est et reste … ton coéquipier.

Morbidelli a réagi à certains propos annonçant une lutte à mort et la fin de l’amitié avec Rossi en cours d’année.

C’est simple, il affirme que rien n’est plus grand que l’amitié.

Franco Morbidelli connaît Valentino Rossi depuis la moitié de sa vie.

Car Rossi était convaincu de la capacité du natif romain bien avant les premiers succès en Championnat du monde !

 

Franco : « Vale avait une bonne idée sur moi parce qu’il me connaissait à l’entraînement avec le team VR46. C’est pourquoi il a cru en moi quand personne n’était derrière moi en 2012. C’est pourquoi il a cru en moi lorsque j’ai lutté en MotoGP en 2018 ».

Bref Rossi est un peu aussi le père. Pour Morbidelli il y a un beau symbole, c’est Léonard de Vinci qui avait écrit (à l’envers, écriture dite spéculaire ou encore en miroir !) cette phrase « Bien piètre l’élève qui ne veut pas dépasser le maître… »

« Bien sûr, nous nous battons pour quelque chose de grand, mais nous ne devons pas oublier que rien n’est plus grand que l’amitié. Le côté humain est plus important qu’un match – et ce n’est qu’un match, même s’il est assez important. Un jeu auquel nous jouons depuis que nous sommes petits. Mais c’est toujours un jeu. Vous ne devez pas oublier cela lorsque vous vous battez »

Morbidelli est aussi très heureux de rouler avec/contre son pote d’entraînement sur la terre du ranch de Tavullia.

«Je pense que ce qui va m’aider, moi et lui, c’est l’échange – non pas d’informations purement techniques, mais de retours personnels concernant la course, la moto et en général. Cela pourrait être un avantage lorsque vous passez autant de temps ensemble ».

Bon, on sait que si des pilotes peuvent être parfois humains, dès qu’ils enfilent le masque il y a les abeilles dedans…

Il n’empêche, ça démarre bien et j’ai expliqué hier, ce qui a été repris partout, que Rossi et Petronas pourraient se retrouver dans un même team en 2022, probablement sur des Yamaha parce que Suzuki ne semble pas se décider à fabriquer des motos satellites, ce qui est totalement contraire  à l’esprit du MotoGP, donc il n’y aura pas beaucoup de bonnes motos disponibles pour un nouveau team en 2022.

A part KTM qui semble décidé à proposer six motos d’usine, on verra en cours d’année si c’est une vraie option ou une idée à mettre tout de suite à l’index…

Et bien sûr dans ce team VR46-Petronas, il y aurait Marini et … Morbidelli au guidon.

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP et DR

 

 

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis