MOTOGP 2021 : PETRONAS/YAMAHA C’EST PARTI !

AMIS ET ADVERSAIRES

 

C’est ce matin que Petronas a présenté ses équipes, car le team ne court pas qu’en MotoGP, comme partout sur une bande enregistrée.

Pour avoir bossé quinze ans en TV je sais que ça représente un boulot colossal, des reprises jusqu’à la nausée pour arriver au produit voulu, avec des discours réglées au mm par le marketoche, bref, rien de frais, contrairement au direct qui est plein d’imprévus.

Mais bon, les marques ne veulent prendre aucun risque sur leurs présentations, on peut donc comprendre ce genre de précaution.

LE TEAM PEYTRONAS MENACE DE QUITTER YAMAHA EN 2021

 

Mais en fait, ce qui est le plus intéressant dans cette histoire c’est qu’en même temps, le patron malaisien de Petronas a expliqué qu’il en avait marre d’être appelé team indépendant ou satellite, qu’il discute avec d’autres marques pour 2022, on évoque même un rapprochement, qui serait très intelligent d’ailleurs entre Petronas et VR46, pas forcément sur des Yamaha, avec Rossi comme team manager et deux jeunes pilotes talentueux aux guidons.

 

RAZZALI (PETRONAS) ET JARVIS (YAMAHA) PAS D’ACCORD

 

Mais c’est sûr, Petronas a beau affirmer que si Morbidelli continue sur une moto 2019 (avec améliorations constantes venant de l’usine) c’est une question d’argent, ce dont ne manquent ni Yamaha ni Petronas, c’est bien la volonté de Yamaha qui a constaté comme tout le monde qu’en 2020 cette moto marchait mieux que les officielles…

 

L’EAU ET LE FEU…

ROSSI ET NEUF TITRES D’EXPÉRIENCE

Bien sûr, durant la présentation télévisuelle, on n’a rien vu sur les nouveautés de la moto, ça c’est de bonne guerre.

Il y a une 2020 et une 2019, ce que l’on sait depuis longtemps.

En revanche, c’est la composition du team MotoGP qui est intéressante.

Le meilleur pilote Yamaha de 2020, Franco Morbidelli, vice champion du monde en 2020 derrière Mir et Valentino Rossi , celui qui sera son coéquipier, son meilleur ami mais aussi, selon la grande tradition des sports mécaniques, son pire adversaire!

 

MORBIDELLI EST LA FOUGUE, PARFOIS LA FOUDRE

Valentino Rossi et Franco Morbidelli s’entraînent tout le temps au ranch de Rossi sur des pistes en terre, avec des séances de paris constantes, cette fois cela se fera sur des motos de GP (on rappelle que ce ne sont pas les mêmes modèles).

Rossi qui est une légende de la moto, ses neuf titres (égalité avec Hailwood et Ubbiali) les trois derrière les treize titres de Nieto et les quinze d’Agostini.

Il est aussi le pilote qui a gagné le plus de GP dans toute l’histoire du 500/MotoGP.

L’expérience d’une légende et la fougue d’un pilote qui révélé en 2020, que peuvent donner le feu et l’eau mis ensemble ?

Simple, cela donne de la vapeur, source colossale d’énergie…

Ce qu’ils en disent :

Valentino Rossi :

« C’est un nouveau défi, toujours chez Yamaha mais avec une nouvelle équipe. Nous visons le combat pour gagner des courses, monter sur le podium, bien finir la saison. Ce sera certainement amusant, avec Franco alors nous sommes un beau couple. « 

On notera simplement que Rossi ne parle pas de titre mais de bien finir la saison.

En fait, cette année, si Alex Marquez a dit du bout des lèvres que c’était peut-être absurde mais il rêve d’être titré, pas forcément en 2021 d’ailleurs, Pol Espargaro, lui, a carrément déclaré qu’il voulait être champion du monde cette année, on lui souhaite bien sûr mais il faut faire attention, une course ou un titre se gagnent au drapeau à damiers, pas au micro

Franco Morbidelli a bien évidemment parlé aussi.

« Il y a tellement de choses que j’aime dans cette équipe, je me sens bien. C’est une équipe professionnelle, mais j’aime surtout les gens qui sont là. J’ai hâte de commencer ! »

Nous aussi on a hâte, il y a un nombre d’enjeux colossal dans cette saison 2021, dans tous les teams en fait, on aiguise les couteaux et on fournit les armes…

Yamaha joue un pari énorme aussi, la marque bleue peut perdre le titre, ce qui est le cas depuis de très nombreuses années, elle peut se faire taper par plein d’autres car tout le monde a les crocs, elle peut aussi perdre son team satellite si Petronas s’en va fin 2021…

Ce qui était important ce matin, ce n’était ni la conférence ni ce qui s’y est dit, très conventionnel, mais les enjeux de tout le monde…

Les pilotes bien sûr, Yamaha évidemment plus l’idée que si Rossi et Razzali, le boss de Petronas, deviennent les meilleurs amis du monde, ils continueront ensemble et cela fera un team redoutable…

Petronas fera aussi courir et Dixon et Vierge en Moto2 et McPhee et Darryn Binder en Moto3.


Jean Louis BERNARDELLI

Photos : TEAM

 

Moto Moto2 Moto3 MotoGP Sport

About Author

jeanlouis