MOTOGP 2021 : PRAMAC, LA RENAISSANCE DE ZARCO, L’ARRIVÉE DE MARTÍN

L’AÉRO, TOUJOURS TRÈS CHIADÉE CHEZ DUCATI

 

LES BÊTES A CONCOURS

 

En espagnol, pas facile de trouver ces ponctuations uniques au monde mais ça donnerait « ¡Arriba! ¡Arriba ! » pour Jorge.

 

En Français « A l’abordage ! » pour Johann.  « Et pas de quartier ! »

Aujourd’hui, pour sa vingtième année, Pramac présente un équipage assez phénoménal, c’est peut-être le team le plus original (et je leur souhaite aussi d’être le plus rapide..)

 

ZARCO, SON HABIT DE COMBAT ET SA SUPERBE MONTURE

 

D’un côté Zarco, dont c’est la vraie renaissance depuis qu’il a quitté Tech3, c’est même mieux car cette année il pilotera une moto d’usine, ce qui n’était pas le cas avec Teh3 Yamaha.

Renaissance car il sort d’un cauchemar, puis d’une remontée au fil des motos de plus en plus performantes qui lui ont été confiées, pour arriver à cette présentation 2021 sous les couleurs du team Pramac, une sorte de retour en apothéose !

Avec un discours moins manche à balai dans le c… que dans les autres teams, on a passé un moment très sympa à l’écouter…

 

 

«  Pour moi, c’est la deuxième saison avec Ducati, grâce à eux je suis revenu à un bon niveau et pour 2021 ce serait bien de viser le podium et la victoire. Après tous les nouveaux gagnants de l’année dernière, je peux l’être aussi. Je connais la moto, c’est un avantage sur 2020, je peux utiliser tout ce que j’ai appris. L’année dernière, j’ai eu un grand soutien de Ducati, cette année j’en aurai encore plus. « 

Sur le fait qu’il a failli signer Pramac il y a quelques années…

 «Une autre époque. Maintenant, je vois ma carrière différemment, je suis seul à gérer les choses et je suis là. Je ne sais pas si je peux le comparer à une femme qui me cherche depuis deux ans … Mais je peux dire que, même si je ne connais pas encore tout le monde, je me sens déjà chez moi. « 

Très « French Lover » notre garçon…

Jorge Martín sera son coéquipier.

 

LE ROOKIE JORGE MARTIN

Johann a été deux fois titré en Moto2, ce qui a été le début de l’histoire grandiose de la vitesse française des années 2000.

Jorge lui, a été titré en Moto3, a fait une jolie carrière en Moto2 mais sans titre, il monte donc cette année en MotoGP, c’est un rookie plein d’espoirs.

«C’est une nouvelle aventure et j’ai hâte de commencer. J’ai remporté un titre, mais j’ai aussi commis des erreurs dans les classes inférieures. En tout cas, je suis prêt pour le MotoGP. Qui est Jorge Martín? Une personne calme, même si parfois un peu impatiente! C’est quelque chose sur lequel je dois travailler.

A-t-il comme objectif d’être le rookie de l’année ?

«Oui, mais je n’y pense pas trop. Je vise à obtenir de bons résultats surtout en fin d’année. Ducati est une marque différente, c’est la passion qu’il faut ressentir. J’espère bien faire. « 

Jorge est un délicat, comme Johann en fait, ils n’écrivent pas leur histoire de la même façon mais il y a une sorte de destin dans ces histoires…

 

 

Le duo Zarco/Martín ?

La fougue et l’expérience plus une revanche sur les cauchemars.

Ce qui rappelle bien des batailles gagnées.

Forza Pramac !

Jean Louis BERNARDELLI

Photos Pramac

 

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis