MOTOGP 2021 : ROULAGE MOTOGP EN ESSAIS A BARCELONE AVEC BIEN SÛR MINUTE DE SILENCE !

 

 

 

Oui, ça commence vraiment à sentir la poudre, aujourd’hui Barcelone avait un petit air de GP.

Cette minute de silence, évidemment totalement justifiée, à la mémoire de l’ancien double Champion du mode, l’Italien Fausto Gresini, décédé ce mardi 23 janvier 2021, a justement permis une photo de groupe, ce qui n’est jamais possible, sauf quand lors de la première course de l’année, le promoteurs du MotoGP, organisent un tableau de classe de chaque catégorie…

Sont donc présents à Barcelone pour limer le bitume avant de partir au Qatar, les frères Espargaro mais si Aleix a pu rouler sur sa moto de compète, Aprilia a encore des concessions pour manque de résultats en 2020, Pol a du rouler sur une Fireblade (il y avait aussi dans son stand une RC213V, la version grand public de la moto de compète de Honda) idem pour Nakagami et Alex Marquez.

 

SEUL ALEIX ESPARGARO A PU ROULER AVEC SA VRAIE MOTO DE COMPÈTE

 

Fabio Quartararo a roulé sur une R1 de type Superbike peinte aux couleurs de son team, Maverick Vinales l’a rejoint, lui a peu roulé jusqu’à présent, seulement sur le circuit d’Almeria.

Jack Miller et Johann Zarco sur des Panigale V4S, Mir et Rins ont roulé eux sur les modèles hyper sportifs de Suzuki.

Tous ces pilotes en ont profité pour tester la nouvelle courbe 10, qui sera dorénavant la même pour les monoplaces en F1.

 

LA NOUVELLE COURBE 10 DE BARCELONE

 

C’est marrant parce que c’était presque une course de MotoGP mais sur des motos grand public (enfin grand, il faut quand même lâcher 25 000 balles pour ces motos et encore en version de base…) mais le fait est que les principaux favoris de cette saison 2021 étaient là et sentent monter l’adrénaline du premier Grand Prix au Qatar…

Bon tous les favoris n’étaient pas là, Morbidelli par exemple pointait absent mais l’ambiance de bruit et de fureur commence à sentir bon…

D’autres pilotes ont participé à ce roulage d’essai, Remy Gardner, Raul Fernandez et Albert Arenas, Marcos Ramirez que l’on verra en Moto2, et Masia qui roule en 2021 en Moto3 sur une KTM.

Les circuits Espagnols sont ouverts à la compète à condition que la bulle anti virus habituelle soit respectée, c’est une bonne nouvelle pour les Espagnols, mais le mondial 2021 risque de ressembler fort à un mondial d’Espagne, si les circuits sont sûrs, ils y aura évidemment des double GP.

 

DOUBLE A BARCELONE?

 

Mais bon, faute de petit café/croissant le matin au bistrot du coin avec l’Equipe sur le zinc (ça je ne le pardonnerai jamais aux clowns invraisemblablement mal organisés qui nous gouvernent) on va pouvoir prendre son pied sur les deux Grand Prix du Qatar, on espère juste que le désert servira de barrière à ce con de virus…

Sinon la guerre recommencera…

Et on la gagnera.

 

UN MOIS BLOQUÉS A DOHA, DANS CE JOLI PETIT COIN TELLEMENT PITTORESQUE… BOF ! MAIS PAS LE CHOIX

 

Se pose d’ailleurs une question, entre la journée de déverminage et la fin du deuxième Grand Prix de Losail au Qatar, il va se passer un mois… Ou bien les pilotes rentrent chez eux, ou bien ils resteront sur place à Doha, où ils seront plus ou moins confinés dans les hôtels de luxe de la capitale mais ce ne sera pas marrant.

La ville est moche, le désert à coté présente peu d’intérêt… Mais c’est ça, ou rencontrer des problèmes de folie pour rentrer à la maison et pouvoir en ressortir à temps… sans risquer ensuite la quarantaine !

Jean louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP et DR

 

Moto Moto2 Moto3 MotoGP

About Author

jeanlouis