APRES SES DÉBUTS A BARBER CE 23 FÉVRIER, ROMAIN GROSJEAN APPRÉCIE SA NOUVELLE VIE EN INDYCAR

 

 

Romain Grosjean a commencé sa nouvelle vie à l’occasion de sa première journée de travail en tant que pilote du Championnat des monoplaces US de l’Indycar Séries, et il a déclaré avoir adoré ce qu’il ressentait sur la piste.

Grosjean, l’un des pilotes vétérans de la Formule 1, a en effet découvert sur la piste de Barber Motorsports Park, prés de la ville de Birmingham en Alabama, sa future monoplace de la saison 2021, qu’il a donc testé pour la première fois aujourd’hui mardi 23 février au Barber Motorsports Park en vue de ses débuts dans la discipline, le dimanche 18 avril sur cette même piste qui comporte de 17 virages et qui développe de 2,38 milles (3,808 km).

Après une matinée d’installation et de quelques tours rapides, le pilote Français de 34 ans, affichait déjà un sourire radieux sur son visage. Lâchant :

« C’était très normal. C’est une voiture différente, une position différente, mais à part ça, tout était bien et normal. J’ai juste besoin de m’habituer à ma  nouvelle voiture. Cela me rappelle quand je passais de la Formule Renault à la Formule 3 et ensuite au GP2. Jusqu’à présent, j’ai été très content de ce premier roulage de découverte.»

Et il poursuivait et enchaînait:

« L’adhérence mécanique de la voiture a été vraiment bonne. Je peux vraiment comprendre pourquoi vous pouvez réussir la course. La façon dont l’équipe travaille est vraiment bonne. C’est différent de la F1, mais j’en suis content. Essayer de m’adapter a été assez facile. Je pense que plus nous avons de tests, mieux ce sera, mais j’ai aussi très hâte qu’on soit les 17 et 18 avril pour courir ma 1ere compétition en Indycar.»

 

 

Rappelons que pour cette année d’apprentissage, Grosjean ne participera pas à toutes les épreuves ne roulant qu’à 13 des 17 manches, celles sur circuits routiers et urbains cette saison dans le baquet de la Dallara-Honda N° 51 de l’écurie du Dale Coyne Racing, après avoir passé les neuf dernières années en F1. Ne s’alignant pas sur les courses sur ovales, comme l’Indy 500, les célèbres 500 miles à Indianapolis!

Concernant la différence entre la F1 et l’Indycar, il a déclaré que les défis de la conduite d’une voiture Indy, tels que le manque de direction assistée, étaient évidents dès son premier tour en piste et que cela a persisté toute la matinée, expliquant:

« Après la première série de tours, mes biceps ont commencé à me faire un peu mal et j’ai pensé: ‘OK, OK. Vous sentez vraiment la voiture. Je suppose que vous pouvez la conduire un peu plus avec votre style de conduite avec la façon dont vous utilisez le frein dans les virages et ainsi de suite. Vous pouvez en fait utiliser différentes lignes, alors qu’en Formule 1, vous pouvez être plus collé à la ligne idéale en raison du fonctionnement de l’aérodynamique.»

Et le rookie précisait:

« J’ai fait une erreur ce matin et j’ai raté mon freinage au virage 1 et me suis retrouvé en tète à queue. J’étais coincé dans le gravier. Cela a des conséquences, et il faut rester dans les limites, ce que j’apprécie toujours beaucoup.»

 

 

Mais la plus grande surprise de Grosjean ce jour, a été de découvrir l’ouverture du paddock Indycar. Depuis son arrivée, il a bavardé avec pluieurs de ses concurrents, tels son compatriote Sébastien Bourdais ou le Japonais Takuma Sato, tous deux anciens des GP F1, et d’autres, qui ont déjà fait sentir au pilote débutant qu’il était le bienvenu et chez lui.

« Quand je suis venu hier lundi, j’ai été assez surpris de voir que les voitures étaient installées ici, et qu’il n’y avait ni garage ni tentes fermés. J’aime vraiment ça. Vous arrivez dans la voie des stands, et j’ai de suite parlé et bavardé à Sébastien Bourdais, et à Takuma Sato qui est venu nous rejoindre, et nous avons eu une bonne conversation à côté de sa voiture. Les conversations se déroulent dans une excellente ambiance, et chaque fois que vous retirez votre casque, vous avez l’impression que tout le monde est sympathique et aime parler et discuter.»

 

Romain discute et échange avec Takuma SATO et Sébastien BOURDAIS 

 

Ce test de mardi était le tout premier pour Grosjean qui conduisait pour la première fois une voiture de course depuis qu’il a échappé à son terrible accident dans le premier tour du Grand Prix de Bahreïn fin novembre 2020, dont il est miraculeusement sorti avec simplement des brûlures aux mains. Mis à part des problèmes mineurs, Romain Grosjean a déclaré que sa main abîmé fonctionnait parfaitement, comme il l’espérait.

 «En fait J’ai eu un grosse douleur sur le dernier run du matin car j’ai eu un gros coup de volant durant mon dernier relais de la matinée et c’était un peu douloureux. J’attendais celà. Je sais que ma main gauche n’est pas complètement rétabli et qu’elle reste encore sensible.»

 

 

 

Terminons en indiquant que l’équipe Dale Coyne Racing, était l’une des cinq équipes participant aujourd’hui au test privé au Barber, rejoignant AJ Foyt Racing, Ed Carpenter Racing, Rahal Letterman Lanigan Racing et le Team Penske.

Aucun chronométrage ou vidéo en direct n’a été disponible car il s’agissaitt d’un test privé.

 

Romain reprend ses marques pour la toute 1ere fois ce 23 Février 2021

Concluons en rappelant que la saison de l’Indycar Série débutera sur cette piste de Barber à Birmingham, en Alabama, dans un peu moins de deux mois.

La traditionnelle manche inaugurale du calendrier  qui a lieu chaque année à St Petersburg en Floride, ayant été reportée pour cause de COVID-19

L’épreuve 2020 a été annulée pour cause de pandémie du Coronavirus.

Les vainqueurs précédents, étant Takuma Sato en 2019, Josef Newgarden en 2017 et 2018 et le Français Simon Pagenaud en 2016, année où il a remporté le titre de Champion Indycar.

 

Peter GRISWOLD

Photos : INDYCAR -TEAM

 

LES CHRONOS DE CE MARDI 23 FÉVRIER

 

Evenements Indycar Monoplaces Personnalités Sport

About Author

gilles