ESSAI DE LA TOYOTA YARIS GR

 

 

L’automobile est en pleine mutation électrique…

 

Au milieu de cet engouement général, un constructeur fait de la résistance et sa marche !

Effectivement, le Japonais Toyota lance à contre courant, sa Toyota Yaris GR de 261 cv.

Résultat… Il vous sera difficile d’en avoir une immédiatement car l’attente pour la livraison atteint tout simplement… 6 mois ! Car cette bombinette cartonne auprès d’un public on ne peut plus large, du passionné de Rallye, au chef d’entreprise…

Résultat? Un mot : Bravo !

Impacté par les taxes carbones démesurées, le secteur de la compacte sportive souffre, à l’instar de Renault Sport et du retrait?  de ses fameuses hyper performantes de ses Megane RS.

La Yaris GR donc, est finalement un droit à l’expression et une preuve que l’automobile « classique », à essence, avec une boîte de vitesse manuelle et avec un univers simpliste, plaît et risque de plaire de plus en plus !

Car oui messieurs, cette voiture se conduit à la force du talent…

Pour ce qui me concerne, c’est un retour en arrière, aux années 2000 avec les fameuses Subaru Impreza STI et les Mitsubishi Lancer Evolution. Un bond en arrière avec la base… un bon moteur, un bon châssis, un bon amortissement, un bon freinage et de la glisse!

Et une innovation avec une gestion de la dérive effectuée par une simple … pression sur un bouton avec, soit un mode sport, soit un mode track, agissant directement sur la répartition de la puissance sur les roues avant et arrières.

 

 

Ce modèle de cet Yaris GR, se décline en deux versions : Pack Premium & Track.

La « Track » est doté d’un excellent châssis – plus rigide – et de suspensions GR Circuit, à double triangulation, ainsi que d’un différentiel Torsen à glissement limité. Je trouve que la différence est grande entre les deux versions et j’estime  que la « Track » répond vraiment à l’attente sur un choix d’auto si radicale.

Je ne m’attarderai pas sur le confort et la partie multimédia du Pack Premium… Affichage tête haute, avertisseur d’angles mort et de circulation arrière, système Audi JBL, éclairage d’ambiance intérieur ou encore radars de stationnement avant et arrière.

Sur les routes froides, verglacées et enneigés de cols entourant Saint-Etienne, mon essai prend place dans les conditions de rêve pour la GR. Le système GR Four 4 roues motrices, dévoile tout son potentiel et la compacte est rivée au bitume. Souvenez-vous de son héritage et de la mythique Célica GT Four, des années 80-90, qui à l’époque avait fait les belles années des rallyes mondiaux, avec à la clé des titres de Championnes du monde! Sacres obtenus par les rallymen, le Français Didier Auriol et Finlandais Juha Kankkunen!

 

 

 

La tenue de route est optimisée par son aérodynamisme, sa position basse sur la route et sa largeur de voie, ainsi qu’une excellente répartition des charges, le tout complétées par des jantes en alliage 18 pouces. Et conçu sous la gouverne du Tommi Makinen Racing, la structure Scandinave qui aligne les actuelles Yaris WRC en mondial, avec notamment un autre pilote tricolore, le multiple Champion du monde, encore sacré en 2020 et cette fois avec sa Toyota !

J’ai trouvé la position de conduite,franchement peu approprié pour les grands gabarits et souffrant de possibilité de réglages. Les baquets sont esthétiques mais peu technique et enveloppant.

Sur un niveau comportemental, rien à dire ! La GR est très efficace, facile à piloter et sécurisante. Le « pilote » gère lui-même la difficulté avec les différents modes évoqués, et la déconnexion des aides à la conduite.

En une pression sur la molette de contrôle de traction, vous changez vous-même, votre répartition de 60/40 en mode normal, à 30/70 en mode sport et 50/50 en mode Track.

Sa légèreté et sa précision en font une arme redoutable sur les routes sinueuses de montagne comme lors de notre test, autour du Forez au dessus de St Etienne.

Le bruit, n’est pas présent comme on le souhaiterait et la Yaris GR, est un peu trop aseptisée à mon goût.

Pour les néophytes du Talon-pointe, Toyota a également crée un bouton qui gère le double débrayage au moment de rétrograder, très cool et tout aussi efficace.

Bref.. un régal !

Cette Yaris GR, est conçue par des champions mais pour les amateurs de sensations fortes !!! Et c’est une véritable réussite…

Le palpitant redescend peu à peu, je me pose, la contemple, j’apprécie son côté racé et son toit en polymère de fibre de carbone. Ses prises d’air, la distingue de la version citadine, les passages de roues élargies et les étriers double pistons rouge font tout son charme.

Une nouvelle fois, le sport automobile est la source ultime de création, et cette Yaris GR est issue directement du modèle WRC, elle a bien l’ADN d’une voiture de rallye.

Les grands noms du rallye l’ont d’ailleurs dans le garage, les Seb (Ogier et Loeb), Julien Ingrassia…. Un signe de qualité indéniable, alors pourquoi pas vous ?

Coté tarif, cette Yaris GR est proposée à 35 600€ pour le Pack Premium et à 37 600€ pour la version Track.

Alors en conclusion ,un immense merci à la concession TLA Saint-Etienne pour cet essai et le bonheur de conduite, pardon de pilotage!

 

Nicolas SOCQUET

Photos : NS Consulting

 

 

PRÉSENTATION TECHNIQUE DE CET YARIS GR

 

Motorisation : 3 cylindres Turbo 1,6L

Transmission : Manuelle 6 rapports

Motricité : 4 roues motrices Poids : 1280 kg

Consommation : 8,2L

Puissance : 261 cv

Couple : 360 nm

Accélération : 0 à 100 km/h : 5,5 sec

Vitesse max. : 230 km/h

 

Constructeurs Essais Toyota

About Author

gilles