A AMIENS LES BUS ÉLECTRIQUES A L’ARRÊT A CAUSE DU …FROID !!!

 

 

 

Incroyable, à Amiens en Picardie dans le département de la Somme, la subite vague de froid, cause de sérieux problèmes aux… bus électriques municipaux français, dénommés BHNS (Bus à haut niveau de service) !

Du coup, la municipalité a dû se replier sur ses anciens bus… diesels!!!

Cette vague de froid inédite qui s’est abattue ces derniers jours dans plusieurs régions Françaises n’est pas sans poser des soucis aux municipalités car ce froid inhabituel, a des conséquences sur les transports en commun.

Ainsi on l’a dit à Amiens, la grande majorité des bus électriques – 37 sur 43 – restent stationnés dans le dépôt municipal pour cause de cette vague de froid et aussi à un système de pompe à chaleur comme sur les voitures électriques, devenu totalement inefficace avec des températures aussi basses et faibles.

Le responsable de l’entreprise de transport  Kéolis à Amiens a expliqué à nos confrères de France Bleu :

« La température d’environ 10° à l’intérieur des bus, n’était pas socialement acceptable, pour les passagers, mais surtout pour le conducteur.

Mais la pompe à chaleur n’est pas le seul problème :

« Il y a un deuxième problème qui est lié, lui, au gel qui s’est installé dans les bouteilles d’air qui alimentent le système de freinage. Le système se met donc en défaut et les bus ne peuvent pas de ce fait démarrer »

Du coup, on a ressorti de la ‘naphtaline… les bons anciens vieux bus à moteur diesel, qui de ce fait, dépannent sacrément la municipalité Amiénoise. Sachant que la Métropole d’Amiens a investi plus de 40 millions d’€ pour l’acquisition de ses 43 bus, mis en service au printemps 2019.

Son représentant, Alain Gest, a d’ailleurs déclaré à France Bleu Picardie :

« J’ai très rarement vu les 43 véhicules fonctionner tous en même temps. »

Et le président d’Amiens Métropole s’est montré d’ailleurs plutôt courroucé et vraiment agacé par ces bus qui selon lui, n’ont jamais fonctionner en totalité depuis leur acquisition.

Et non sans humour il a lâché mais sérieusement :

« On ne m’avait pas indiqué et précisé que les bus ne fonctionnaient que dans les pays chauds ».

Qu’ajouter ?

C’est bien pénible d’en arriver là, alors que certains politiques, dont les sacro saints écologistes, nous bassinent en permanence en nous imposant pour l’avenir ces véhicules électriques…

On les imagine  dans les conditions actuelles bloquées par les chutes de neige et ce grand froid sur les autoroutes…

Panique totale !!!

 

Gilles GAIGNAULT

Photo : AMIENS MÉTROPOLE

 

About Author

gilles