FRANCK LAGORCE PREND SA RETRAITE SPORTIVE DE PILOTE ET REJOINT L’EQUIPE DE MAX MAMERS POUR LE TROPHÉE ANDROS

 

 

TROPHÉE-ANDROS-2021 -FRANCK-LAGORCE-Photo-Bernard-BAKALIAN

 

Clap de fin pour notre ami pilote Franck Lagorce. Né le 1er septembre 1968, il nous annonce ce jeudi 11 février 2021 qu’i a choisi aprés sa dernière apparition en course, le week-en dernier à Val Thorens, de mettre un terme définitif à sa longue carriére.

Laquelle a été entamée de son plus jeune âge à 11 ans par le karting dont il devient Champion de France. en catégorie minime. Année, aprés année, il continue de briller jusqu’au niveau Européen.

Du coup il se lance en sport automobile des 1987 en Formule Ford. Cinq ans plus tard, Franck est sacré Champion de France de F3. En 1994, devient vice-champion en F3000 – l’actuelle GP2 – et découvre les 24 Heures du Mans avec l’équipe d’Yves Courage… signant la pole !

 

F1 1994 -FRANCK LAGORCE, au volant de la LIGIER au GP d’AUSTRALIE

 

Guy Ligier l’enrôle pour débuter en Formule 1, en fin de saison 194 et lui offre de disputer les deux derniers Grands Prix à Suzuka au Japon et à Adelaïde en Australie où il se classe onzième.

Malgré son poste de pilote d’essai toujours chez Ligier d’abord en 1995, puis au sein de la Scuderia Italienne de Guido Forti. Sans volant en Grand Prix, il oriente alors définitivement sa carriére naissante vers l’univers de l’endurance jusqu’en 2006, où il pilote dans des écuries officielles : Nissan-Mercedes-Panoz-Cadillac- Riley&Scott et les équipes Française, Courage et Pescarolo Sport. Avec comme meilleur résultat, une cinquième place au Mans, avec Nissan.

 

Franck LAGORCE- Reporter, interviewant Henri PESCAROLO ‘LA’ LÉGENDE.

 

Parallèlement, Franck s’oriente aussi vers la TV et entame un job de consultant en sport auto pour les chaînes de télévision (Canal+-France TV-France Télé- Eurosport – Motors TV)

Ces dernières saisons, Lagorce se consacrait essentiellement au Trophée Andros. Et c’est donc sur le circuit de glace de Val Thorens au cœur des trois Vallées en Savoie, dirigée par Olivier Pignon, que ‘Francky’ a disputé son ultime course automobile ce 31 janvier 2021.

 


TROPHEE-ANDROS-2021-VALTHORENS-La-derniére-course-de-FRANCK-LAGORCE-Photo-Bernard-BAKALIAN

 

 

Franck qui après sa décision de mettre un terme à sa longue carrière nous confiait ce jeudi 11 fevrier 2021 :

« C’est quelque chose de réfléchi de longue date, j’ai commencé à y penser un petit peu chaque jour depuis quelques mois. J’avais déjà mis un terme  à ma carriére en circuit,à la fin de la saison 2006 lors de ma dernière course en endurance dans le Championnat LMS (Le Mans Séries) lors de la manche disputée au Mans sur le Bugatti avec la Pescarolo en compagnie de Stéphane Sarrazin et Jean Christophe Bouillon. Depuis je ne roulais plus qu’en Andros et j’étais en charge dés le début du développement de la voiture électrique Andros Car et depuis quatre ans de l’actuelle Andros Sport 4 roues motrices. »

Et, l’ami Francky’ enchaîne:

« Je ne roule plus assez, donc en prenant 1 seconde sur trois tours en course sur glace, alors que tu t’es fait vraiment plaisir, tu te dis qu’il faut savoir s’arrêter. J’ai cette chance de stopper quand il le faut et ce pour ne pas devenir aigri et con. Avec cette belle opportunité de rejoindre l’équipe de Max Mamers, qui s’est présenté à la demande de Fred Gervozon et donc de Max. C’était franchement le bon moment, auquel je réfléchissais et finalement cette offre à déclenché beaucoup de choses, d’ou ma décision de dire STOP!»

 

TROPHEE-ANDROS-2021-VAL THORENS-MAX-MAMERS-et-FRANCK-LAGORCE-Photo-Bernard-BAKALIAN.

 

Alors, Franck à l’heure de refermer ton album de pilote de course, quel est ton plus beau souvenir ?

« C’est un ensemble de souvenirs. Tout d’abord, ce qui me vient en premier à l’esprit, c’est d’avoir piloter pendant 40 ans et notamment pour des écuries d’usine, pour des constructeurs. J’ai la fierté d’avoir pu vivre ma passion, comme pilote professionnel, et rémunérer pour conduire en course.»

Il nous précise :

« Comme gagner au stade de France devant 55.000 spectateurs en Andros. Triompher en décembre 93 avec Alain Prost et Eric Hélary à Bercy au Master de kart. Sans oublier mes deux Grands Prix avec Ligier et mes dix participations aux 24 Heures du Mans. De toutes ces épreuves, je conserve que de bons souvenirs.»

Avant de nous lâcher non sans humour:

« Aujourd’hui je stoppe avec 34 fractures … mais saches que je suis totalement incapable de dire combien de victoires et de podiums, j’ai décroché!»

Franck poursuit:

« Une longue carriére a laquelle jamais je ne l’aurai imaginé. Je quitte cette vie de pilote heureux car j’ai décidé de le faire. Il y a tant de pilotes qui restent sans volants et remerciés et qui deviennent amers et aigris.»

 

FRANCK LAGORCE-EVENTS – Photo : AutoNewsInfo

 

Et il nous indique encore:

« Désormais, mon fonds de commerce c’est mon job de commentateur TV entamé il y a bientôt dix ans et aussi bien sur ma société événementielle Avec maintenant ma future collaboration avec le Trophée Andros. J’ajoute également les compétitions de karts électriques en ville que j’organise depuis 2019. Depuis la 1ér a St Raphael qui a rencontré un succès incroyable. Série que j’organise avec Philippe Bianchi. Discipline appelée à rencontrer  un énorme succès et en attente avec de nombreuses villes, actuellement bloquées par la pandémie du Coronavirus.»

Francky conclut:

« J’ai plein d’autres projets. Et je range mon casque en retraité heureux… HEUREUX !»

Bonne route à toi l’ami, on conservera de toi Franck comme pilote, le souvenir d’un garçon doué, apprécié de tous dans ce monde, où il est pourtant si difficile de se faire une place au soleil et aussi et surtout de faire l’unanimité !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Bernard BAKALIAN- Thierry COULIBALY

 

24 H du Mans 2002.Franck LAGORCE sur la COURAGE C 60 avec Sébastien Bourdais à l’arrivée Photo Thierry COULIBALY

 


TROPHÉE ANDROS-2016- ST-DIE des VOSGES- Le DACIA de Franck LAGORCE- Photo: Bernard BAKALIAN

 

About Author

gilles