MOTOGP 2021 : APRES L’INCENDIE DU CIRCUIT TERMAS RIO HONDO: « DON’T CRY FOR ME ARGENTINA »…

 

 

 

J’adore cette chanson de circonstance, qui n’a évidemment pas été créée par Madonna comme on le croit parfois mais par Julie Covington en 1976 sur l’album concept « Evita » consacré à Eva Peron.

De circonstance en effet parce que les bâtiments du circuit d’Argentine (voir lien) ont été quasiment totalement détruits par un incendie du à un court circuit après une soudure mal faite.

Les pompiers de nuit ont eu un mal fou à combattre ce feu, il a pris tout en haut de la terrasse VIP, que les lances des pompiers n’arrivaient pas à atteindre à cause du vent.

 

 

Les bâtiments, la salle de presse, les stands, tout est détruit, le musée s’en est sorti par miracle.

Mais inutile de pleurer comme le suggère le titre de ce papier, de toute façon le GP d’Argentine, prévu en début d’année, a été reporté pour cause d’épidémie en automne.

Ce qui donne une formidable opportunité de remettre le circuit en état pour le mois de novembre, où il fera délicieusement beau, alors qu’en Europe on commencera à rouler dans le brouillard.

D’abord le circuit est assuré et les frais de reconstruction ne seront pas à sa charge.

 

GROS BOULOT MAIS FORMIDABLE PARI

 

Ensuite les travaux ont commencé le lendemain de la catastrophe pour reconstruire, le circuit veut être fin prêt pour l’automne !

L’espoir est évidemment qu’à cette date, la vaccination aura fait sérieusement reculer cette saloperie de virus, ce qui permettrait au paddock de venir rouler en Amérique du Sud, ce pays béni des sports mécaniques (Fangio, cinq fois champion du monde de F1, Reuteman, surnommé « El lole », originaire de Santa Fe, 12 victoires en GP de F1 entre 1972 et 1982, vice champion du monde en 1981.

Le plus récent des héros Argentins est  José-Maria Lopez,  sacré 3 fois Champion du monde des voitures de tourisme du WTCC avec l’équipe Française Citroën…

 

FANGIO,L’ENFANT DU PAYS

 

Mais c’est une course contre la montre, 80% des structures sont détruites, il a fallu 8 heures aux « bomberos » pour venir à bout de l’incendie.

Ce qu’espère surtout l’Argentine c’est que son circuit sera ouvert au public, toujours grâce aux vaccins, sinon LA Dorna refusera de faire venir son GP, courir sans public coûte une fortune, on doit du coup vivre exclusivement sur les droits TV…

Le directeur du circuit Termas de Rio Hondo, fait donc un formidable pari sur l’avenir…

«Désormais, nous ferons tout notre possible pour respecter les programmes que nous avons prévus, y compris l’épreuve MotoGP en novembre ».

 

RENDEZ VOUS EN NOVEMBRE!

 

C’est clair, un enjeu national plus un pari mondial, l’Argentine mérite notre admiration, pas nos pleurs…

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :  DR

NOTRE ARTICLE SUR L’INCENDIE DU CIRCUIT DE  TERMAS DE RIO HONDO

TERRIBLE INCENDIE SUR LE CIRCUIT ARGENTIN DE TERMAS DE RIO HONDO

 

Evenements Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis