125 EXEMPLAIRES. RARE ESSAI DE L’AUDI ABT RS6-R

 

 

Mes essais se succèdent et ne se ressemblent pas… Nous sommes toujours dans le premium, mais il y a des coups du destin…

Que faire quand mon ami me donne les clés de son Audi RS6-R signée ABT? édition limitée de 740 cv ? Il y a Ferrari, Lamborghini, Maserati mais aussi Audi…

A consonance latine, elle est belle et bien dans la lignée de ses consœurs ! Depuis deux décennies, Audi est l’emblème par excellence des fameux « Break de chasse ».

Avec cette édition limitée à… 125 exemplaires seulement, la firme d’Ingolstadt dépasse l’indécence en affichant des performances digne des plus performantes des Supercars, comme la Ferrari 812 Superfast!

Avec seulement trois dixièmes de plus sur le 0 à 100km/h et ce malgré un poids de 2150kg, soit 500kg de plus que la Ferrari, le chrono culmine seulement à 3,2 secondes.

Oui mais, l’Audi RS6-R utilise une transmission intégrale « Quattro » ainsi que quatre roues directrices ce qui lui apporte une adhérence et une tenue de route juste hallucinante.

 

 

 

Côté esthétique, elle parle d’elle-même.. Surtout avec cette finition gris mat et noire qui lui donne un côté racé tout en restant la voiture discrète du chef d’entreprise.

Le carbone est omniprésent, des prises d’air, spoiler, diffuseur, ou autre aileron….

Les jantes de 22 pouces et la caisse rabaissé de 30 mm par ABT affiche les ambitions esthétiques mais aussi sportives.

Elle ne laisse cependant pas de marbre, et ce n’est pas le seuil de porte « 1 of 125 » qui nous le fera oublier pour plonger dans un cockpit tout carbone à l’instar des sièges, de la console et aussi du volant.

Un peu à l’image d’un sport chic mais aussi exclusif que ce modèle.

L’essai débute, sur une route fermée pour l’occasion, typée circuit, avec une bonne largeur de voie pourtant rare en Provence. L’entame commence par une ligne droite, où le compteur affiche rapidement 200km/h (V-max 320 km/h), pour se jeter dans un droite bref de 120 degrés.

A partir de là nous comprenons de suite que malgré son poids, les freins céramiques sont calibrés et surpuissant ; et que le système « Quattro » et ses roues directrices sont juste redoutable d’efficacité.

Je repense à mes essais sur la même route de la Ferrari 812, la Porsche GT3 RS, la Panamera Turbo… et là je ne me suis jamais senti autant en sécurité, quid de savoir ce qui se passe quand on perd vraiment l’arrière train ?!

Les roues directrices amènent un feeling de survirage (perte d’adhérence du train arrière) qui n’en est pas un, car au contraire les roues arrières se braquent à l’inverse des roues avant, ce qui place l’auto et donne plus de surface d’adhérence au sol aux pneumatiques.

Les virages s’enchaînent, de la courbe au plus sinueux et je suis bluffé par son efficacité, la boîte de 8 rapports est très réactive et bien étagée.

Le travail sur les suspensions réglables et la barre anti-roulis ABT font virer la caisse à plat avec un sentiment d’emmener une familiale aux mêmes sensations de pilotage qu’une compacte.

Avec 920 Nm de couple, les accélérations sont décoiffantes, le freinage redoutable, la tenue de route optimisée comme jamais et pourtant il y a un détail qui me choque… où est passé le bruit du V8 Biturbo ??

C’est ma déception…

 

 

Audi répond certes à une réglementation de plus en plus vorace, mais les concurrents y arrivent bien à l’image de Ferrari, Porsche etc..

Son propriétaire, partage mon avis, ce qui pourrait même être une raison de s’en séparer !

Sa réaction est instantanée, et si demain vous avez la chance de faire partie des 125 propriétaires, voici le remède face à cette frustration : Milltek échappement !

En bref, un essai unique pour un break rare, très rare et d’une classe monstre !!

Les performances sont indéniables et seul un pilote de talent pourra prétendre vous suivre au volant de ce missile…

Certes un petit peu lourde pour le circuit mais certainement innarrêtable sur les routes du Gumball 3000, POG n’a qu’à bien se tenir !

Prix de base : 205 900 Euros.

 

Nicolas SOCQUET

Photos . Oscar KRIER

 

 

 

Audi Constructeurs Essais

About Author

gilles