MOTOGP 2021 : JOHANN ZARCO « LÈVE DE LA FONTE » EN AUTRICHE AU RED BULL CENTER

 

 

Johann Zarco a limé le bitume comme un dingue cet hiver au guidon de sa Panigale R, la totalité des teams Ducati va d’ailleurs aller rouler deux jours à Jerez en février, les pilotes titulaires seront sur leurs Panigale de série, le pilote d’essais Pirro sera sur le proto 2021, les autres auront le droit de le toucher, de poser des questions, mais pas de rouler avec. Pour cause de respect du réglement

Ça ce sera pour les premiers essais sur la piste de Losail au Qatar en mars.

Comme on est en pleine période de préparation et que tous ces garçons sont aussi devenus des athlètes, il faut évidemment travailler la forme car, un Grand Prix étant par définition épuisant, la résistance à la fatigue est primordiale.

 

 

Du coup,  Johann Zarco s’est rendu pendant une semaine en Autriche, au Red Bull Athlete Performance Center, pour tester sa forme physique à cinq semaines du premier test officiel hivernal du Qatar.

(On est près de Salzburg, ville natale de Mozart, ce qui fait penser à beaucoup de gens qu’il est autrichien alors qu’il est allemand, Salzburg n’est devenue autrichienne qu’en 1803, le compositeur le plus célèbre au monde était mort depuis douze ans.)

Johann Zarco était évidemment avec son coach sportif, Romain Guillot, tous les pilotes de MotoGP, en tous cas ceux qui roulent devant, font la même chose.

Quand Marc Marquez a montré il y a deux ans des images de sa rééducation, à cette époque c’était l‘épaule qui était en souffrance, il ne s’était pas encore fracturé le bras, on a vu en effet que le garçon possède  un vrai corps d’athlète.

 

JOHANN ZARCO ET ROMAIN GUILLOT

 

Ce que dit le coach de cette expérience :

« Au départ, le but était de faire un état des lieux quant au niveau physique de Johann, pour adapter ensuite notre travail à la maison, Plus concrètement, ils ont tout un tas de machines permettant de jauger aussi bien l’aspect physique, physiologique que biomécanique. Puis on échange avec les professionnels sur place, qu’ils soient médecins, kinés ou préparateurs physiques. On leur explique ce qu’on a l’habitude de faire, ils me disent ce qui fonctionne et les exercices qui mériteraient au contraire d’être réajustés. Pour le coup, ce sont eux qui gèrent le programme… »

Bien entendu Johann est très heureux d’avoir bossé avec des gens aussi pointus dans la préparation sportive.

« Le fait qu’il y ait plein d’athlètes, ça permet aussi de voir où on en est. On se doutait qu’il y avait encore certains points à travailler, mais ils ont dit qu’on était déjà bien préparés ! »

Bref, il y a encore du taff pour être au top, je sais aussi d’expérience qu’un athlète ne se trouve jamais au point à 100%.

Alors vroom Johann…

Jean Louis BERNARDELLI 

Photos . MotoGP et DR

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis