L’ACURA DU WAYNE TAYLOR REMPORTE LES 24 HEURES DE DAYTONA 2021.

 

L’une des Acura Dpi, la N°10 du Wayne Taylor Konica-Minolta de l’équipage, avec le quatuor Félipe Albuquerque, Ricky Taylor, Alex Rossi et Helio Castroneves, triomphe ce dimanche 31 janvier et remporte à l’issue des 807 tours, les 24 Heures de Daytona 2021.

Troisième succès consécutif pour le Team qui est en réalité le quatrième sur l’anneau Floridien, aprés ses précédents triomphes de 2017, 2019 et 2020!

 

 

Mais le tout 1er pour Acura!  Le Wayne Taylor alignant les années précédentes ses Cadillac. Les Acura roulant sous la bannière du Team de Roger Penske qui s’est retiré de l’endurance à la fin de la saison dernière

2017 avec Max Angelelli, Jeff Gordon et les frères Jordan et Ricky Taylor. 2019 avec Jordan Taylor, Renger van der Zande, Kamui Kobayashi et Fernando Alonso. Et l’an dernier avec  Ryan Briscoe, Scott Dixon, Kamui Kobayashi et Renger van der Zande.

 

VICTIIRE ACURA. La 1ére aux 24 Heures de DAYTONA

 

L’Acura l’emporte en devançant dans l’ordre, la 1ére des Cadillac-Dallara DPi-V.R, la N°48 d’Aly Cadillac Racing de Jimmie Johnson, Kamui Kobayashi, Mike Rockenfeller et du Français Simon Pagenaud, classée seconde à 4”704 Et la Mazda N°55 d’Oliver Jarvis, Harry Tincknell, Jonathan Bomarito, qui compléte le podium, troisième à 6”562.

 

La CADILLAC u Team ALY

La MAZDA

L’ACURA N°60

 

Top 5 pour la deuxième Acura Dpi, la N°60 du Team Meyer-Michael Shank, que se partageaient  Dane Cameron-Juan Pablo Montoya- AJ Allmendinger et le Français Olivier Pla, qui finit quatrième à 54”418 et pour une autre Cadillac Dpi,du Chip Ganassi de Renger van der Zande-Kevin Magnussen et Scott Dixon qui termine cinquième à 1’07”744.

Mais cette dernière aurait du finir sur le podium lorsqu’une crevaison l’a retardé à quelques minutes du damier…la faisant hélas chuter au cinquième rang !

A retenir dans cette catégorie, la huitième place seulement de la Cadillac Whelen qui s’était élancé depuis la pole et qui victime d’un souci de boite de vitesse a concédé énormément de temps et se classe loin, à vingt quatre tours

 

La CADILAC du TEAM WHELEN

La CADILLAC N05 avec le trio tricolore BOURDAIS-DUVAL-VAUTIER

 

Et l’abandon de la dernière des  Cadillac, la N°5, celle de l’équipe Mustang Sampling JDC Miller des Français Loïc Duval, Sébastien Bourdais et Tristan Vautier. Ce dernier s’étant fait accroché au cœur de la nuit par l’une des Porsche 911T3 R, la N°16 de l’équipe Wright Motorsports pilotée par Le Belge, Jan Heylen. Ce dernier alors qu’il dépassait sur l’anneau, a été percuté et est parti en tête à queue et juste derrière, Tristan l’infortuné Grenoblois n’a rien pu faire pour l’éviter, ruinant la Cad. Reparti dans les profondeurs du classement après 40 tours passés au stand pour réparation, la Cadillac victime d’une crevaison a fini par se retirer et abandonner.

 

L’Oreca 07 victorieuse en LMP2

SUCCÈS ORECA EN LMP2

 

Dans la catégorie  LMP2, la victoire revient à  l’une des Oreca 07, la N°18 d’Era Motorsport. Dwight Merriman, Kyle Tilley, Ryan Dalziel et du Français Paul-Loup Chatin.

Lesquels devancent, deux autres ORECA 07, la N°8 du Tower Motorsport du Canadien John Farano, associé à trois Français, Gabriel Aubry, Timothé Buret et Matthieu Vaxiviere qui terminent à 19 secondes.

 

L’ORECA 07, la N°8 du Tower Motorsport

 

Et l’Oreca 07 N°82 du  DragonSpeed d’Eric Lux, Devlin Defrancesco, Fabian Schiller et Christopher Mies, troisièmes eux  à quatre tours des vainqueurs.

Longtemps en tête, la seule Dallara P217, la N°47 du Cetilar Racing mai dont la logistique était assurée par la Scuderia AF Corse, victime d’ennuis mécaniques finit loin

 

ABANDON pour l’ORECA  07 du PR1-Mathiasen Motorsports

 

A noter l’abandon de la voiture favorite, l’Oreca 07 N°52  du PR1-Mathiasen Motorsports, de Ben Keating, Mikkel Jensen, Scott Huffaker et du Français Nicolas Lapierre.

En LMP3, succés pour la Ligier JS P320 N°74 du Riley Motorsports avec Gar Robinson, Spencer Pigot, Scott Andrews et Oliver Askew. Podium complété par la Ligier JS P320 N°33 de Sean Creech Motorsport de Lance Willsey, Joao Barbosa, Wayne Boyd et du Français Yann Clairay.

Et par la première Duqueine M30-D08, la N°6 du Mühlner Motorsports, de Moritz Kranz,Laurents Hoerr, et Kenton Koch.

 

DOUBLÉ DE CORVETTE EN GTLM

 

En GTLM, victoire et doublé des deux Corvette, avec les pilotes de la N°3  Corvette, le trio Antonio Garcia, Jordan Taylor et Nick Catsburg qui devzncent la viitre-sieur la N°4 de Nick Tandy, Alex Sims et Tommy Milner.

Podium complété par la BMW M8 GTE du Team Rahal RLL de Edwards, Krohn ,Farfus et Marco Wittmann classés à 1 tour.

La Ferrari DF488 du Risi Compétizione de Calado, Pier Guidi, Rigon et du Français Jules Gounon termine quatrième

 

 

Enfin en GTD, succès de la Mercedes AMG GT3 N°57 du Winward avec Maro Engel, Philip Ellis,Russell Ward et Indy Dontje qui l’emportent face à une autre Mercedes , la N°75 de l’équipe Sun Energy 1 de Raffaelle Marciello, Mikael Grenier, Luca Stolz et Kenny Habul.

Troisième place pour la Lamborghini Huracan, la N°1 du Paul Miller de Andrea Caldarelli, Madison Snow, Corey Lewis et Bryan Sellers.

 

Peter GRISWOLD

Photos : ROLEX – IMSA –TEAMS

La CADILLAC VICTORIEUSE

LE CLASSEMENT DES 24 HEURES DE DAYTONA 2021

 

1 – Taylor-Albuquerque-Rossi-Castroneves (Acura DPi)  Wayne Taylor – 807 tours

2 – Johnson-Kobayashi-Pagenaud-Rockenfeller (Cadillac DPi) Action Express, à 4”704

3 – Jarvis-Tincknell-Bomarito (Mazda DPi) Mazda, à 6”562

4 – Cameron-Pla-Montoya-Allmendinger (Acura DPi) Meyer Shank, à 54”418

5 – van der Zande-Magnussen-Dixon (Cadillac DPi) Chip Ganassi, à 1’07”744

6 – Merriman-Tilley-Dalziel-Chatin (Oreca LMP2 07) Era, à 20 tours

7 – Farano-Aubry-Buret-Vaxiviere (Oreca LMP2 07) Tower, à 20 tours

8 – Nasr-Conway-Derani-Elliott (Cadillac DPi) AXR, à 24 tours

9 – Mies-Lux-DeFrancesco-Schiller (Oreca LMP2 07) DragonSpeed, à 24 tours

10 – Ware-Yoluc-Dillon-Muller (Ligier LMP2) RWR-Eurasia, à 29 tours

11 – Garcia-Taylor-Catsburg (Corvette C8.R) GM Corvette, à 37 tours (1er GTLM)

12 – Milner-Tandy-Sims (Corvette C8.R) GM Corvette, à 37 tours

13 – Edwards-Krohn-Farfus-Wittmann (BMW M8 GTE) Rahal RLL, à 38 tours

14 – Calado-Pier Guidi-Gounon-Rigon (Ferrari 488 GTE) Risi Competizione, à 38 tours

15 – De Phillippi-Eng-Glock-Spengler (BMW M8 GTE) Rahal RLL, à 39 tours

16 – Thomas-Nunez-Merrill-Bell (Oreca LMP2 07) Win, à 43 tours

17 – MacNeil-Estre-Lietz-Bruni (Porsche 911 RSR – 19) Proton, à 47 tours

18 – Robinson-Andrews-Askew-Pigot (Ligier JS P320) Riley, à 50 tours

19 – Willsey-Barbosa-Boyd-Clairay (Ligier JS P320) Sean Creech, à 53 tours

20 – Kranz-Hoerr-Koch-McAleer (Duqueine D08) Muehlner, à 57 tours

21 – Cox-Murry-McCusker-Bleekemolen (Ligier JS P320) Riley, à 61 tours

22 – Ward-Ellis-Dontje-Engel (Mercedes-AMG GT3) Winward, à 62 tours

23 – Habul-Marciello-Grenier-Stolz (Mercedes-AMG GT3) SunEnergy1, à 62 tours

24 – Sellers-Snow-Lewis-Caldarelli (Lamborghini Huracan GT3) Paul Miller, à 62 tours

25 – Hindman-Long-Heylen-Bachler (Porsche 911 GT3R) Wright, à 62 tours

26 – James-De Angelis-Turner-Gunn (Aston Martin Vantage GT3) Heart Of Racing, à 62 tours

27 – Auberlen-Foley-Read-Herta (BMW M6 GT3) Turner, à 63 tours

28 – Root-Eastwood-Keating-Westbrook (Aston Martin Vantage GT3) TF Sport, à 63  tours

29 – Mann-Nielsen-Serra-Cressoni (Ferrari 488 GT3) AF Corse, à 64 tours

30 – Morad-Skeen-Johnson-Buhk (Mercedes-AMG GT3) Alegra, à 66 tours

31 – Bennett-Kurtz-Braun-McMurry (Ligier JS P320) Core, à 70 tours

32 – Ferriol-Bamber-Legge-Nielsen (Porsche 911 GT3R) Hardpoint, à 70 tours

33 – Potter-Lally-Pumpelly-Farnbacher (Acura NSX GT3) Magnus, à 71 tours

34 – Vautier-Duval-Bourdais (Cadillac DPi) JDC Miller, à 84 tours

35 – Lacorte-Fuoco-Belicchi-Sernagiotto (Dallara LMP2) AF Corse, à 97 tours

36 – Robichon-Vanthoor-Kern-Campbell (Porsche 911 GT3R) Pfaff, à 105 tours

37 – Lindh-Cassels-LLarena-Ori (Ligier JS P320) PerfTech, à 120 tours

38 – Megennis-Veach-Bell-Montecalvo (Lexus RC F GT3) Vasser Sullivan, à 126 tours

39 – Jones-Curtis-Briscoe-Gomes (Ferrari 488 GT3) Scuderia Corsa, à 131 tours

40 – Metni-Davis-Hildebrand-Yount (Audi R8 LMS GT3) NTE Sport, à 142 tours

41 – Keating-Jensen-Huffaker-Lapierre (Oreca LMP2 07) PR1-Mathiasen, à 143 tours

42 – Telitz-Gavin-Kirkwood-Hawksworth (Lexus RC F GT3) Vasser Sullivan, à 166 tours

43 – Giovanis-Trinkler-Plumb-Plumb (Porsche 911 GT3R) TeamTGM, à 292 tours

44 – Kvamme-Norman-Chaves-Estep (Duqueine D08) Forty7, à 394 tours

45 – Schothorst-Mapelli-Ineichen-Bortolotti (Lamborghini Huracan GT3) GRT Grasser, à 460 tours

46 – Goikhberg-Perera-Costa-Zimmermann (Lamborghini Huracan GT3) GRT Grasser, à 612 tours

47 – Van Eerd-van der Garde-van Uitert-Milesi (Oreca LMP2 07) Racing Team Nederland, à 743 tours

48 – Andersen-Habsburg-Lothringen-Fjordbach-Kubica (Oreca LMP2 07) High Class, à 751 tours

49 – Hanley-Hodes-Grist-Veekay (Oreca LMP2 07) – DragonSpeed, à 754 tours

 

 

24 Heures de Daytona IMSA

About Author

gilles