OGIER ET SA TOYOTA FILENT VERS UN NOUVEAU SUCCÈS AU MONTE CARLO DEVANT EVANS ET ROVENPERA

 

Seb OGIER

 

Seul pilote, au départ de l’ultime rendez-vous de ce samedi 23 janvier 2021, l’ES11, la spéciale entre La Bréole et Selonnet, longue de 18,31 km, encore en mesure de battre et devancer le leader provisoire, le Français Sébastien Ogier, son propre équipier chez Toyota, le jeune Gallois Elfyn Evans, démontre une nouvelle fois sa pointe de vitesse sur ce Monte-Carlo, signant brillamment, son second scratch depuis le départ jeudi!

 

Elfyn EVANS, en embuscade au cas ou … derrière son leader Sébastien OGIER

 

En effet, Elfyn Evans reprend 1seconde 3, face au Gapençais, le podium étant complété par la troisième Toyota, la firme Japonaise s’offrant un beau triplé, avec le jeune Finlandais, Kalle Rovanperä qui se classe lui à 7 secondes8.

Auparavant, très tôt en matinée (6h30) avant le lever du jour, Ogier s’était distingué lors de l’ES9, le premier passage dans les 18,31 km de la Bréole et Selonnet, décrochant le scratch, l’emportant avec… 17secondes8 sur Evans, 19 secondes2 sur Sordo, et 22 secondes6 sur Rovenperä. Alors que Neuville lâche 42 secondes2

 

Thierry NEUVILLE ALTERNE LE BON ET LE MOINS BON AVEC SON NOUVEAU NAVIGATEUR !

 

Dans la suivante, l’ES10, celle de Saint-Clement-Freissinieres et ses 20,48 km, sur une spéciale en très grande partie recouverte de neige et de glace, les différences sont surprenantes… effectivement on assiste au réveil de Thierry Neuville qui obtient enfin son premier chrono au scratch, face aux leaders incroyablement en grande difficulté !

Tel son coéquipier Ott Tänak qui après avoir crevé à deux reprises, concède plus de huit minutes et dégringole au classement.

Se plaignant d’un manque de grip total, les deux premiers, Sébastien Ogier et Elfyn Evans ont effectivement galéré sur une route offrant de moins en moins d’adhérence au fil des passages.

Du coup, Ogier seulement sixième réussit tout de même un meilleur chrono qu’Evans, classé derrière au huitième rang et cette différence lui permet d’augmenter pourtant son avance sur Evans qu’il précède avant l’ultime ES du jour, maintenant de 14secondes3.

Et pour la troisième place du podium provisoire, Thierry Neuville remonte, pointant quatrième à 51 secones7, à 1seconde 4 de Kalle Rovanperä.

 

Abandon pour Ott TANAK, FAUTE DE PNEUS…  SUITE A SES MULTIPLES CREVAISONS!!!

ABANDON D’OTT TANAK !

 

Victime de deux crevaisons ce samedi matin 23 janvier, l’ancien Champion du monde l’Estonien Ott Tänak a du d’abandonner à son arrivée au parc d’assistance de Gap en fin  de matinée.Il ne terminera donc pas l’épreuve comme l’an dernier où il avait été victime d’une violente sortie de route!

Chez Hyundai, le choix était d’opter pour une seule roue de secours, contre deux pour les équipages Toyota. Alors avec une deuxième crevaison en deux spéciales, Tanak n’a donc pas pu terminer son chrono et a effectué aussi la liaison suivante sur trois roues.

 

Ott TANAK CONTRAINT COMME EN 2020 D’ABANDONNER

 

« Nous sommes de retour à l’assistance mais malheureusement nous devons abandonner le rallye car nous avons eu deux crevaisons et une seule roue de secours. Aucun redémarrage n’est possible dimanche en raison des règles de l’événement. »

Au général provisoire, après les trois spéciales de ce samedi (ES9-ES10-ES11) et avant les quatre derniers chronos programmés ce dimanche au nord de Monaco dans l’arrière-pays Niçois, que le concurrents vont désormais rejoindre ce samedi après-midi en liaison, Sébastien Ogier conserve les commandes de l’épreuve, avec 13secondes d’avance sur son coéquipier Elfyn Evans.

 

OGIER et le nouveau patron de l’équipe TOYOTA, l’ancien brillant pilote Finlandais Jari-Matti LATVALA

 

Ogier qui confiait à l‘arrivée de cette ES11 :

«  Ce fut une bonne journée, mais pas parfaite. La première spéciale s’est très bien déroulée dans des conditions super délicates. J’ai vraiment attaqué fort donc j’étais heureux de franchir la ligne d’arrivée et de garder la voiture sur la route avec ce genre de vitesse. La deuxième spéciale a été beaucoup plus difficile pour nous. Les conditions étaient vraiment extrêmes et je n’avais absolument aucune adhérence, et nous avons perdu pas mal de temps par rapport aux pilotes qui partaient devant. Peut-être que nous n’avons pas non plus fait le travail parfait avec la gestion des pneus, mais ils sont nouveaux et nous en apprenons encore. Les conditions ont beaucoup changé depuis le passage des ouvreurs, alors j’ai dû faire confiance à ce que j’ai vu. C’était une spéciale sans problème pour moi. »

Dans la dernière spéciale, les conditions avaient beaucoup changé depuis le premier passage et aussi depuis le passage des ouvreurs, mais c’était une route propre pour moi. Plus important encore, nous sommes en tête et nous devons maintenant la conserver. »

 

Elfyn EVANS

 

Quant à Evans, lui il indiquait :

 « Ce fut une journée un peu frustrante pour moi. Je n’ai pas trop bien démarré dans la première spéciale ce matin. Une fois que j’ai eu mon rythme, le temps n’était pas si mal, mais Seb était visiblement très fort. Dans la deuxième spéciale, cela a semblé devenir très lisse et en tant que pilotes qui partent plus loin, nous semblions avoir beaucoup moins d’adhérence. Pourtant, notre temps était assez proche de celui de Seb, bien que nous ayons eu un petit décrochage à une épingle à cheveux qui nous a coûté une poignée de secondes. La dernière spéciale a été difficile car les notes des ouvreurs nous disaient que c’était bien pire que ce que l’on pouvait voir. J’ai essayé de rester propre et d’éviter les ennuis et cela semblait correct. Il y avait plus à en tirer aujourd’hui et je n’étais pas vraiment assez courageux, mais il s’agit bien sûr de trouver un équilibre dans ces conditions. Nous maintiendrons la pression demain. »

 

Kalle ROVENPERA

 

Au troisième rang, on pointe à 56secondes8 Kalle Rovanperä, particulièrement performant dans l’ultime chrono l’ES11, contrairement à Thierry Neuville, curieusement redevenu moins à l’aise, quatrième à 1minute3secondes8.

Kalle qui expliquait :

« Cela semble bien. C’était assez délicat et j’avais un problème avec mes bouchons d’oreille, Jonne a dû crier parce que je n’entendais pas les notes. »

 

Cependant que Neuville, concluait :

« C’était encore une journée compliquée mais on a continué à progresser. Ce n’est pas la grosse attaque mais c’est un très bon rythme dans la voiture sans prendre aucun risque. »

 

 

Dani SORDO

 

Top 5 pour la seconde Hyundai i20WRC de l’Espagnol Dani Sordo, à 2 minutes 11secondes3.  Suivent ensuite, la quatrième Toyota de Katsuta, la Škoda Fabia Rally2 Evo de Mikkelsen, la Ford Fiesta RS WRC M Sport de Greensmith, celle du Français Adrien Fourmaux, la Ford R5 MkII, excellent neuvième et enfin la Citroën C3 Rally2 d’un autre pilote tricolore, le revenant aprés une saison 2020 blanche, Éric Camilli

 

François LEROUX

Photos :TEAMS

Sebastien OGIER


LE CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE SAMEDI 23 JANVIER 2021

 

1 – Ogier-Ingrassia (Toyota YarisWRC) en 2h16’31″9

2 – Evans-Martin (Toyota YarisWRC) à 13″0

3 – Rovanpera-Halttunen (Toyota YarisWRC) à 56″8

4 – Neuville-Wydaeghe (Hyundai) à 1’03″8

5 – Sordo-Del Barrio (HyundaiWRC) à 2’11″3

6 – Katsuta-Barritt (Toyota YarisWRC) à 4’43″1

7 – Mikkelsen-Floene (Skoda Fabia WRC2) à 5’22″7

8 – Greensmith-Edmondson (Ford FiestaWRC) à 6’14″6

9 – Fourmaux-Jamoul (Ford Fiesta WRC2) à 7’36″5

10 – Camilli-Buresi (Citroen C3 WRC2) à 7’54″1

 

Adrien FOURMAUX brillant neuvième

Eric CAMILLI dans le TOP 10

Belle remontée pour Pierre-Louis LOUBET aprés a sortie vendredi

 

 

Rallye WRC

About Author

gilles