A LA FFSA, JACQUES RÉGIS ET NICOLAS DESCHAUX INAUGURENT MAL 2021

 

 

 

 

 

Les élections fédérales du 7 octobre 2020, tenues en violation des statuts fédéraux, et faisant l’objet d’un recours en justice de la part du collectif « Pour une Nouvelle FFSA », ont vu réapparaître Jacques Régis au Comité Directeur « illégal » sur l’unique liste restée présente.

Rappelons que l’ex-président Régis avait démissionné brutalement de ses fonctions en 2007, concomitamment à la disparition toujours inexpliquée du Grand prix de France de F1 du calendrier de la FIA, pour se réfugier dans un paradis fiscal, l’ile Maurice.

DONNÉ D’UNE MAIN REPRIS DE L’AUTRE !

 

Rappelons aussi que Jacques Régis est resté depuis son exil fiscal le vrai patron de la fédération, Nicolas Deschaux n’étant que son prête voix. Et il signe son retour d’un tour de passe-passe :

Après avoir offert leur licence 2021 aux bénévoles, comme promis avant les élections, la FFSA va réduire de …. 30% sa dotation aux ligues régionales, avec pour conséquence de plomber leurs activités de terrain.

L’art de reprendre d’une main ce que l’on a donné de l’autre. Qu’en pensent les présidents de ligue qui ont plébiscité comme un seul homme le tandem Régis-Deschaux le 7 octobre ?

La gouvernance de la FFSA montre ainsi encore à quel point elle est déconnectée des passionnés de sport automobile, qui espèrent surtout voir le bout du tunnel. Hélas, seul le sport professionnel survit à huis clos alors que la reprise des Championnats et Coupes de France 2021, reste incertaine.

Comme le montre actuellement le rallye de Monte Carlo, les amateurs ne peuvent assouvir leur passion, ni en pratiquants, ni en spectateurs.

LA FFSA NE NOUS SORT PA DU TUNNEL

 

Alors que d’autres sports ont déjà négocié des concessions pour les amateurs, qu’a donc fait la FFSA auprès des pouvoirs publics pour desserrer l’étau  qui nous étrangle ?

Rien n’en transparaît dans sa communication, qui évoque seulement une possible indemnisation des organisateurs d’épreuves annulées suite au COVID.

Maigre consolation pour les licenciés compétiteurs qui désespèrent de courir bientôt !

En l’absence de plan ambitieux de la FFSA pour défendre et relancer notre sport, ils voient que l’équipe dirigeante, irrégulièrement réélue, continue à défendre ses intérêts particuliers avant ceux des licenciés et passionnés de sport automobile.

C’est pourquoi notre collectif a déposé une plainte pour détournement de fonds publics, abus de biens sociaux, prise illégale d’intérêts et préjudice aux licenciés, suite aux révélations publiées l’année dernière par « Autonewsinfo », « le Canard Enchaîné», « le Parisien »  et divers autres médias.

RENDONS LA FFSA A SES LICENCIES

 

Réélus en violation des statuts de la FFSA, Nicolas Deschaux, alas ‘ Chef’ et son mentor Jacques Régis akias ‘Chef-chef’ sont totalement disqualifiés pour relever les immenses défis auxquels fait face le sport automobile.

Plus que jamais notre combat continue pour rendre la FFSA à ses 38 000 licenciés. Ce sont eux qui se retrouvent aujourd’hui dans une situation dramatique, et non les 38 membres de l’assemblée générale ayant voté « comme il faut » pour sauvegarder leur situation personnelle.

CE COMBAT EST SURTOUT LE VOTRE…

 

Outre les actions en justice en cours, notre collectif œuvre auprès des autorités gouvernementales pour l’ouverture d’une enquête sur les graves dysfonctionnements de notre fédération mettant notre sport en péril.

Mais ce combat est aussi et surtout le vôtre : pour vous tous, pratiquants, bénévoles et présidents de clubs, le renouvellement des licences est le bon moment pour demander des comptes à vos présidents de ligues et exiger que les moyens dont vous venez d’être privés vous soient rendus, et que les décisions prises le soient dans l’intérêt de tous.

C’est la survie de notre sport qui en dépend !

 

Le collectif ‘ POUR UNE NOUVELLE FFSA’

 

FFSA

About Author

gilles