LE CIRCUIT D’ALBI LOURDEMENT CONDAMNÉ EST EN SURVIE !

 

 

Il y a de quoi s’inquiéter…

Après le magnifique circuit de Charade, prés de Clermont Ferrand, qui n’est plus que l’ombre du grand circuit qu’il fut autrefois, les plus grands pilotes de l’époque, le considérant comme le plus beau du monde, mais condamné à végéter et ce après que des riverains se soient installés à proximité à vil prix et l’aient ensuite scandaleusement fait pratiquement fermé pour …cause de nuisances, à son tour le circuit d’Albi vit les mêmes problèmes !

 

 

En effet, et pour les mêmes raisons des nuisances, le circuit du Séquestre à l’entrée d’Albi, vient de se voir lourdement condamner, se voyant infligé la coquette somme de 71 300€ de pénalités !!!

Le gestionnaire du circuit d’Albi – la société DS Events  que dirige Didier Sirgue, la direction du circuit étant assurée par Greg Raimondis – a effectivement été condamnée pour nuisance sonore. Et la sanction est franchement très lourde financièrement.

Mais la facture pourrait pourtant encore prochainement s’alourdir, car d’autres plaintes ont été déposées et pourraient prochainement encore alourdir la facture…

Pour la toute première fois en France, des juges condamnent des nuisances sonores. L’addition est lourde pour le gestionnaire DS Events. Car si le montant de l’amende de base atteint 14 500€, il faut y ajouter des compensations attribuées à chacune des parties civiles, somme qui représente 52 800€ sans compter les dommages et intérêts, 4000€, versés à l’ARAS (Association de l’Autodrome d’Albi).

Du coup, la facture globale s’élève à 71 000€. Et ce n’est pas fini car d’autres plaintes sont encore en cours et au final le compteur risque bien de continuer à tourner et à alourdir la facture.

Car cette première condamnation, prononcée ce mardi 19 janvier 2021, ne portait que sur 3 mois de fonctionnement du circuit du Séquestre et sur 58 infractions !

En effet chaque mois, l’association des Riverains menée par Michel Ricard, dépose de nouvelles plaintes. Et il se murmure en coulisses que 200 plaintes sont déjà actuellement en cours. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, le procureur de la République d’Albi pourrait donc par conséquent à nouveau, décider de saisir le tribunal de police.

Le président de l’ARAS considère lui d’ailleurs le couperet pourrait tomber plus lourdement encore. Le juge Albigeois a appliqué le… ‘tarif bas’ 250€ par infraction !

D’ailleurs, le représentant des riverains estime cette hypothèse d’autant plus crédible si le gestionnaire DS Events ne prend aucune mesure pour mettre fin à ces nuisances sonores..

 

 

Après cette condamnation, le directeur du circuit du Séquestre d’Albi, Grégor Raymondis, confie :

« On nous donne un délai pour construire un mur antibruit. On le réalise et on nous condamne pour des infractions sur ce capteur durant ce délai »

Et il enchaîne et précise encore :

 « Nous avons un projet au sud du circuit qui avance bien. Nous avons fait réaliser une étude sur le bruit, qui montre qu’il y a une diminution (-30 % des émergences). Depuis 2015, il y a eu une constante réduction des plages horaires d’utilisation. Les jours ont également été limités. Nous faisons des efforts énormes. Le bruit est au centre de nos préoccupations et nous y consacrons beaucoup de ressources ».

C’est la raison pour laquelle la société DS Events va faire appel de la décision.

En conclusion, on ne peut que trouver LAMENTABLE, l’attitude des riverains qui se sont installés, aux abords de la piste, sachant pertinemment l’existence du circuit du Séquestre !

Naturellement, le prix des terrains était moindre…

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Antoine CAMBLOR – Gilles VITRY – CIRCUIT

 

 

Circuits Evenements

About Author

gilles