MOTOGP 2021 : LE TEAM SUZUKI VA REMPLACER BRIVIO PAR … DES HOMMES DE SUZUKI !

 

 

 

Davide Brivio était vraiment « The right man at the right place » (l’homme idéal, en fait ) au sein de l’équipe Suzuki en Moto GP.

Auparavant, il avait suivi Valntino Rossi chez Yamaha puis chez Ducati, avant de se retrouver sur le marché en 2014, alors que Suzuki avait lâché le MotoGP depuis 2011, et effectuait son come-back en MotoGP, bref il y avait tout à faire.

Et il l’a fait …

 

RANDY DE PUNIET

 

Faire un concept de la moto, avec la grosse réussite du pilote de tests et d’essais, le Français  Randy de Puniet.

Puis la développer et en faire le plus rapide joujou du MotoGP, grosse réussite ensuite d’un autre pilote tricolore, Sylvain Guintoli.

 

SYLVAIN GUINTOLI

 

Ensuite, il fallait la faire gagner, ce qui sera chose faite dés 2016 avec Maverixk Vinales, à Silverstone, ce qui sera d’ailleurs sa porte d’entrée chez Yamaha, que l’Espagnol regrette peut-être aujourd’hui!

 

VICTOIRE DE VINALES (ENCORE N°25) A SILVERSTONE

 

Parce que le secret de Brivio est qu’il écoute, quand 80% des pilotes du paddock gueulent justement de ne jamais être écoutés par leur staff !

 

LE SUPERBE TEAM 2020

 

Manquait encore le sacre mondial, on le sait obtenu avec le titre de Champion du monde décroché par l’Espagnol Joan Mir fin 2020.

Il avait donc bouclé la boucle et commençait peut-être à en avoir ras le bol du milieu de la moto!!!

 

LES JAPÖNAIS CONNAISSENT BIEN LES MÉTHODES DE BRIVIO

 

Et puis peut-on refuser une proposition d’une équipe de Grand Prix F1, celle de l’écurie Aline ex Renault, avec un pilote aussi talentueux que l’est Fernando Alonso ?

Bref, Brivio parti, il fallait le remplacer, et vite, mais les Japonais ont fait un choix étonnant !

Ils vont juste reprendre tout le pouvoir dans le paddock.

Les deux Nippons concernés s’appellent Kawauchi et Sahara, ce sont eux qui vont prendre en charge la lourde tâche de continuer le succès de la marque…

Bon techniquement ils sont évidemment au top, mais le problème va être la communication.

 

BONNE CHANCE EN 2021 GARÇONS!

 

Pas avec les journalistes, ceux là on s’en fout et on a raison (on a juste besoin d’eux quand il faut faire des photos avec les sponsors…) mais avec leurs stands, depuis le début de mes trente ans de journalisme majoritairement dans le vroom vroom, j’ai vu un paquet d’incompréhension entre Japonais et européens, je tairai les situations ubuesques que j’ai pu voir…

Ces gens sont encore vivants et souvent des copains…

Mais j’ai des doutes, dans un stand, entre la rapidité de décision, de transmission et d’action qui est primordiale, il est impératif que le courant passe quasiment en direct.

Nos deux Japonais connaissent déjà les mœurs … et la bouffe de l’Europe, ils sont dans le stand depuis un bout de temps mais ils ne sont pas chefs d’orchestre, plutôt accordeurs de pianos et de violons…

On verra bien, je souhaite me tromper et que le team Suzuki fasse une année de folie comme en 2020.

2021 arrive, il faut donc faire vite, même sans les premiers essais initialement prévus en Malaisie sur le circuit de Sepang, courant février mais récemment annulés, les frontières du pays étant actuellement fermées et Gilles Gaignault, m’informant que ses amis Français qui vivent à Kuala Lumpur, lui ayant indiqué en milieu de semaine que le roi de Malaisie, Abdullah Shah, avait décrété l’état d’urgence jusqu’au 1er août 2021 minimum !

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MOTOGP

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis