LE COUP DE GUEULE DE SÉBASTIEN LOEB AU DAKAR APRES SA PÉNALISATION INJUSTIFIÉE…

 

 

DAKAR 2021 – LOEB ELENA

 

Pénalisé de cinq minutes pour ne pas avoir respecté une ‘ slow zone’ lors de l’étape de ce mercredi 6 janvier 2021 entre Wadi Ad-Dawasir et Riyad,, le pilote Français Sébastien Loeb a poussé un énorme coup de gueule, contre les commissaires de course !

Le pilote de la BRX, Sébastien Loeb s’est en effet vu infligé une pénalité de cinq minutes pour un excès de vitesse lors d’une partie liaison, ce mercredi 6 janvier. Décision qui a immédiatement provoqué la colère du très expérimenté ancien nonuple Champion du monde des rallyes WRC.

Du coup alors qu’il occupait après cette quatrième étape la place au classement général provisoire, à 52 minutes du leader, un autre pilote Français, Stéphane Peterhansel, cette pénalité le fait dégringoler à la septième d’où son courroux .

 

INCOMPÉTENCE…

 

« Incompétence ». C’est très exactement l’expression qu’a utilisée Sébastien Loeb pour qualifier la décision du collège des commissaires sportifs présents sur cette 43éme édition du Dakar.

« Ce soir, j’ai besoin de partager avec vous l’incompétence du collège des commissaires d’une épreuve aussi mythique que le Dakar »

 

EXPLICATION

 

Loeb et son-copilote Daniel Elena ont donc été pénalisés de cinq minutes à cause d’un dépassement de vitesse dans une zone contrôlée.

N’acceptant pas du tout cette sanction, Sébastien Loeb a vite fait connaitre son avis et exprimé sa colère sur son compte Twitter, indiquant que cette sanction n’était absolument pas méritée et totalement injustifiée.

Lorsqu’ils pénètrent à l’intérieur de ces zones à vitesse contrôlée, les concurrents sont normalement alertés par le GPS, par un système d’alarme.

Mais Sébastien Loeb affirme que celle-ci n’a pas sonné lorsqu’il est rentré dans la dite zone, et que par conséquent il n’a ralenti à temps.

« Durant toutes mes participations, durant toutes les étapes et durant toutes les zones de contrôle de la vitesse, j’ai toujours fait de mon mieux pour respecter cette règle. À la seule condition que le système GPS, via une alarme, nous indique quand nous entrons dans ces zones invisibles »

Ajoutant

« Malgré nos explications mais surtout malgré les aveux du prestataire du système GPS d’un souci de son matériel dans notre voiture aujourd’hui, le jury des commissaires n’a rien voulu savoir et a décidé, lâchement assis derrière son bureau en ayant comme seul risque de renverser son café quand nous, nous risquons notre vie chaque jour dans la voiture, de nous infliger une pénalité très largement supérieure à ce que ce ‘bug’ du GPS, nous a fait gagner… Environ 2 à 3 secondes en étant généreux »

Concluant en ajoutant  encore :

« Il n’y a pas de la place pour l’incompétence, ni pour les incompétents »

Chacun appréciera mais après sa sixième place la veille, le tandem avait réalisé ce jour sa meilleure spéciale depuis le début de la course, terminant en quatrième position à 2’36 du vainqueur Al Attyah. Il occupe désormais la septième place au général, à 52’14 de Stéphane Peterhansel.

Le nouveau classement provisoire étant ce jeudi matin le suivant :

1. Peterhansel en 13 Heures 16’12 2. Al Attyah à 3’58 – 3. Sainz à 35’19 – 4. Lategan à 47’44 – 5. Przygonski à 48’16 – 6. Serradori à 51’58 et 7. Loeb à 52’14

 

Sonja VIETTO RAMUS

Photos :  ASO DPPI – TEAM

 

 

Dakar Rallye-Raid Sport

About Author

gilles