DE VILLIERS EN AUTO ET BENAVIDES A MOTO BRILLENT CE JEUDI SUR LE DAKAR

 

LES FAITS DU JOUR

Auto: De Villiers brille et Peterhansel s’étire

Moto: Benavides, double coup: il remporte la cinquième étape et est leader

Camion: Encore Kamaz avec Karginov

Quad: bis pour Cavigliasso

Véhicule Léger: Lopez Contardo s’impose pour la deuxième fois

 

ANCIEN VAINQUEUR DU DAKAR, GINIEL DE VILLIERS REMPORTE ENFIN CETTE ANNÉE UNE SPÉCIALE

AUTO –  SUCCÈS EN SPÉCIALE POUR DE VILLIERS

 

Giniel De Villiers, le Sud-Africain de Toyota, remporte sa première étape de ce Dakar 2021 tandis que Peterhansel prolonge son leadership de quelques minutes sur Al-Attiyah. Sainz. Par contre mauvaise journée pour Loeb et Serradori qui sont au contraire en difficulté… Quant à l’autre Sud-Africain Lategan, victime d’un accident, il se brise une clavicule et abandonne!

Ancien vainqueur du Dakar, et pilote de l’équipe Toyota Gazoo Racing, Giniel avec son copilote Alex Haro Bravo, a littéralement dominé l’étape, prenant le commandement dès le premier contrôle horaire puis le conservant jusqu’arrivée, interprétant parfaitement la navigation de l’une des étapes les plus difficiles de ce 43éme édition du Dakar. Il pointe maintenant douzième du classement à 1heure57’26

Après le meilleur temps obtenu lors du prologue et les journées difficiles qui l’ont suivi, l’autre Sud-Africain Brian Baragwanath, pilote de l’écurie Century Racing, signe un excellent deuxième temps d’étape, à seulement 58 secondes de son compatriote de Villiers. Le voilà dans le Top 10, neuvième à 1heure 38’50

Une arrivée franchement serrée et vraiment palpitante, avec le succès qui récompensait pourtant de Villiers, qui, jusqu’à présent, avait été l’un des grands absents aux premières loges de ce Dakar.

 

RÉGULIER, PETERHANSEL CREUSE ENCORE UN PEU PLUS L’ÉCART AU GÉNÉRAL

 

Stéphane Peterhansel le leader, a de son côté, profité lui, d’une journée moins profitable que les trois précédentes de Nasser Al-Attiyah pour attaquer, creuser du coup l’écart et augmenter son avance sur le Qatari de Toyota au classement général qu’il porte a 6minutes 11.

Le Français de l’équipe MINI X-Raid, a terminé à la troisième place ce jour, à 2’25 derrière De Villiers tandis qu’Al-Attiyah a été l’auteur d’une belle remontée dans le dernier contrôle horaire qui l’a amené à la quatrième place, à 4’38.

 

PERDUS… SAINZ ET LOEB ÉCHANGENT !

 

Pour l’équipe Bahrain Raid Xtreme, la journée s’est déroulée dans les deux sens. Le plus souriant évoque le visage de Nani Roma, jusqu’alors discret et dans l’ombre de Loeb et huitième d’étape, à 10’31, et qui remonte au septième rang du général à 1heure 24’56, tandis que Sébastien Loeb – après son énorme coup de gueule contre les commissaires de course hier après la pénalité de 5 minutes subie, selon lui, injustement – a perdu ce jeudi près d’une heure – très exactement 50’18 – pour s’être perdu et égaré à plusieurs reprises tout comme Carlos Sainz, en compagnie duquel il a un moment ‘jardiné‘ ! Loeb classé dixième du général a 1heure 40’07.

Sainz, se retrouvant lui troisième du provisoire derrière Peter son partenaire chez X-Raid et le Qatari mais désormais loin a… 48’minutes treize secondes!

 

LOEB ZT SAINZ…  CHERCHENT LA BONNE PISTE!

 

Encore une journée noire également pour Mathieu Serradori. Le meilleur pilote de l’équipe SRT Racing a été arrêté après seulement 17 kilomètres en raison de la casse d’un amortisseur ce qui a provoqué la roue arrachée  sur son Century CR6. L’Azuréen a été contraint de s’arrêter et demander l‘aide de son assistance.

Après 4 heures de réparation, le Century a pu reprendre la piste pour rejoindre l’arrivée et le bivouac.

 

L’assistance procède aux réparations sur le Century de Serradori

 

La situation a été encore pire pour le surprenant ‘rookie’ de Toyota, Henk Lategan. Le Sud-Africain a été la victime d’un accident dans les premiers kilomètres de l’étape et on l’a dit, il en est sorti par le pare-brise, avec une clavicule cassée. Il a été transporté à l’hôpital de Riyad pour une étude plus approfondie de son état… Brett Cummings, son navigateur, est heureusement sorti indemne de l’accident.

 

DAKAR 2021 – Kevin Benavides-

MOTO – COUP DOUBLE DE BENAVIDES

Benavidés, l’Argentin de Honda s’impose à l’arrivée de cette étape, Riyad-Al Qaisumah, devant son coéquipier Cornejo et du coup, il dépasse le leader le Français Xavier de Soultrait au général provisoire. Coup double coup pour Kevin Benavides au Dakar. Le motard Argentin de Honda s’impose en effet dans cette cinquième étape et sa performance lui permet de grimper également en tête du classement général provisoire.

Au terme de l’étape de 661 km (456 chronométrés), Benavides, précisons-le malgré une chute, franchit la ligne d’arrivée, 1’ devant son coéquipier, le Chilien Josè Cornejo, et 1’39.20 sur l’Australien Toby Price, le pilote KTM.

Mais ce qui compte le plus, c’est que le leader du classement général, le Français Xavier de Soultrait avec sa Husqvarna, accuse près de 8’39 de retard sur la ligne d’arrivée (5ème de la spéciale), étant dépassé au général. Joan Barreda, l’Espagnol de Honda, est également en retard ce jour, 17éme et il glisse de la deuxième à la neuvième place du général.

Au classement, maintenant, derrière le nouveau leader Kevin Benavides 1er en 19h40m34s, Xavier de Soultrait pointe à 2’31, Cornejo à 3’42, Price et Sunderland, les deux motards de KTM, respectivement à 3’43 et 6’6

 

DAKAR 2021 – Andrey KARGINOV 1er des KAMAZ

CAMION – KARGINOV SOLIDE 

Andrey Karginov au volant de l’un des Kamaz Master, qui avait perdu un peu de terrain en début de course, entame une remontée et reprend plus de deux minutes sur la tête de la course occupée par Martin Macik.  Aliaksei Vishneuski pointe à 1’12…la lutte est serrée parmi les leaders.

Karginov repasse devant au km 300. Le tenant du titre compte désormais un peu moins d’une minute sur Aliaksei Vishneuski. Martin Macik et son camion baptisée “Charles” rétrogradent en troisième position, eux aussi à moins d’une minute.

Au finish Karginov gagne l’étape 5 devant Vishneuski et son Maz SportAuto et Dmitry Sotnikov. Leader du général provisoire est donc encore Sotnikov avec plus d’une demi-heure d’avance sur son coéquipier Anton Shibalov. Au-dessus de tout le monde l’an dernier, Karginov a joué de malchance dès le début de son neuvième Dakar. Victime d’un problème mécanique lors de la première spéciale vers Bisha, le Russe a alors perdu près de 1h30 mais aujourd’hui jeudi 7 janvier, il est enfin parvenu à s’imposer pour la première fois de l’année et ce en s’élançant de la sixième place. Ça ne sera pas suffisant pour combler son retard au général, mais il montre qu’il est bien et que rien n’est joué….

 

DAKAR 2021 Nicolas Cavigliasso-

QUAD – CAVIGIASSO CONFIRME

Nicolas Cavigliasso signe le meilleur temps de la spéciale du jour et remporte sa deuxième victoire en spéciale. Le vainqueur de l’édition 2019 est parvenu à maintenir la pression exercée par Manuel Andujar, le vainqueur de la veille e toujours performant.

L’Argentin prend ainsi le large au général avec près de 24’ d’avance sur son compatriote et 47’ sur le Français Alexandre Giroud.

Nicolas qui indiquait :

« C’était une longue étape avec beaucoup de dunes mais aussi des portions rapides. C’était difficile mais je suis content de l’écart que j’ai creusé derrière moi ».

VÉHICULE LÉGER

Lopez Contardo termine la cinquième spéciale en tête et s’impose pour la deuxième fois. Khalifa Al-Attiyah, frère de Nasser, a perdu du temps en fin de spéciale mais conclut l’étape à la deuxième place à un peu moins de 3’ de Lopez. Le rookie Seth Quintero s’offre quant à lui son deuxième podium d’étape à tout juste 18 ans… toujours aussi prometteur.

Etape 6: 8 Janvier – Al Qaisumah/ Ha’il (liaison 170 km/spéciale 448 km).

Pas un mètre de dur pour rejoindre Ha’il, car ce vendredi c’est du …100% sable. Les dunes prennent toutes les formes sur l’itinéraire du jour, il faut savoir les aborder à l’endroit et à l’envers. Pour les motards, le mot ‘défi’ prendra tout son sens et les bras des plus costauds finiront assurément selon les responsables des reconaissances…en marmelade !

Certains parmi les ‘ amateurs’ connaitront une session nocturne dans le désert et peut être de ce fait une très courte journée de repos, samedi…

 

Sonja VIETTO RAMUS

Photos : ASO – DPPI – TEAMS

 

LES CLASSEMENTS DE LA SPÉCIALE

 

Classement Auto

  1. G.de Villiers/A.Haro Bravo (Af sud-Espagne) – Toyota Gazoo Racing, en 5h09’25”
  2. B.Baragwanath/T.Perry (Af sud) – Century Racing, à 00’58”
  3. S.Peterhansel/E.Boulanger (France) – X-Raid Mini JCW Team, à 02’25”

Classement Moto

  1. Kevin Benavides (Argentine) – Monster Energy Honda Team 2021, en 5h09’50”
  2. Jose Ignacio Cornejo Florimo (Chili) – Monster Energy Honda team 2021, à 01’00”
  3. Toby Price (Australie) – Red Bull Ktm Factory Team, à 01’20”

Classement Original

  1. Maurizio Gerini (Italie) – Solarys Racing, en 5h53’04”
  2. Roman Krejci (Tchéquie) – Bo!Beton Team, à 06’01”
  3. Arunas Gelazninkas (Lituanie) – Zigmas Dakar Team, à 08’47”

Classement Quad

  1. Nicolas Cavigliasso (Argentine) – Drag’on Rally Team, en 6h09’42”
  2. Manuel Andujar (Argentine) – 7240 Team, à 01’41”
  3. Giovanni Enrico (Chili) – Enrico Racing Team, à 44’13”

Classement Vehicle Léger

  1. F.Lopez Contardo/J.P.Latrach Vinagre (Chili) – South Racing Can-Am, en 5h46’32”
  2. K. Al-Attiyah/P.Ceci (Qatar/Italie) – South Racing Can-Am, à 02’52”
  3. S.Quintero/D.Zenz (USA/Allemagne) – Red Bull Off Road Team USA, à 03’11”

Classement Camion

  1. A.Karginov/A.Mokeev/I.Leonov (Russie) – Kamaz Master, en 5h26’39”
  2. A.Vishneuski/M.Novikau/S.Sachuk (Biélorussie) – Maz SportAuto, à 02’42”
  3. D.Sotnikov/R.Akhmadeev/I.Akhmetzianov (Russie) – Kamaz Master, à 03’41”

Dakar Rallye-Raid

About Author

gilles