DÉCÈS DU PILOTE MOTO PETER WILLIAMS, PILOTE ET INGÉNIEUR BRITANNIQUE, LÉGENDE DES ANNÉES 60/70.

 

 

Peter Williams est décédé le 20 décembre 2020. Né le 27 août 1939 à Nottingham (East Midlands à 200 km au nord de Londres), il était le fils de Jack Williams, dirigeant de l’AMC – Associated Motor Cycles – constructeur des motos Matchless et AJS.

Après des études d’ingénieur, Peter Williams débute en compétition en 1964 et en Grand Prix en 1966. Sa meilleure saison reste 1967 où il termine 4éme du Championnat du monde 500 sur une Matchless derrière Giacomo Agostini et sa légendaire MV Agusta, Mike Hailwood avec la célèbre Honda et John Hartle et la GB Metiss-Matchless.

 

Peter-Williams-donne des précisions sur ses jantes en alliage à Patrick Pons en 1975.

 

Peter Williams a été le premier à fabriquer des jantes à bâton en Elektron (alliage de magnésium) et ce …dès 1967 ! Ces jantes ont tout de suite été surnommées Wagon Wheels (allusion aux roues des trains) par la presse britannique.

Peter Williams a également été un précurseur en matière de cadre monocoque et de freins à disque.

Il remporte son unique Grand Prix celui de l’Ulster GP en 1971 en 350 sur une MZ après qu’Agostini et le Finlandais Jarno Saarinen, aient abandonné.

 


Peter-Williams-Arter-Matchless-roues-à-bâton-_Wagon-wheels_-Tourist-Trophy-I.O.M

 

C’est en 1973 qu’il rentre vraiment dans la légende en remportant la Formule 750 au fameux TT, le Tourist Trophy de l’Ile de Man, avec une moto de sa conception, la magnifique Norton John Player Special à cadre semi-monocoque

Désigner/concepteur/pilote, Peter Williams est alors aussi connu des motards que Giacomo Agostini ou Barry Sheene, même s’il est moins « people ».

Victime d’un très grave accident sur le circuit anglais d’Oulton Park en 1974, Peter Williams demeurera handicapé mais avec un grand courage, restera très actif.

 

Peter-Williams-Arter-Matchless-et-Alan-Barnett-Tourist-Trophy-1970.

 

Donnant des conférences en universités, travaillant sur des multicylindres Japonais, il ouvrira ensuite une concession Kawasaki à Southampton à la fin des années 1970.

Plus récemment, Peter Williams développera avec Lotus une coque en fibre de carbone et travaillera sur la propulsion électrique et le projet EV-0 RR (2008/2009) pour la formule FIM (Fédération Internationale de Motocyclisme) TTXGP « zéro émission ».

En 2013, il avait fondé la société « Peter Williams Motorcycles » pour fabriquer une série limitée de sa Norton JPS de 1973.

Peter Williams est venu plusieurs fois en France sur les événements Moto Légende dans les années 2010. Très sympathique, très ouvert, charismatique, il s’était étonné de sa popularité dans notre pays.

L’annonce de sa disparition a attristé les passionnés des grandes années du sport motocycliste dans le monde entier et l’ont fait connaitre des jeunes générations, séduites par son look et par l’élégance de sa Norton JPS qui restera l’une des plus belles machines de l’histoire de la moto.

 

François GOMIS

Photos : BIKE 70

 

 

Moto Moto Divers Nécrologie

About Author

gilles