CHEZ HAAS F1, ON S’ATTEND A UNE AUTRE ANNÉE DIFFICILE EN 2021.

 

 

 

F1-2020-CATALUNYA-5éme-journée-STAND-FERRARI-MATTIA-BINOTTO-

 

Après les déclarations encourageantes de Mattia BINOTTO en provenance de Maranello, il y a quelques jours, qui en substance affirmait qu’à la Scuderia, on travaillait d’arrache-pied pour retrouver la puissance nécessaire sur l’unité de puissance et qui avait tellement fait défaut au cours de la saison écoulée, ce qui explique finalement les piètres résultats engrangés par FERRARI en 2020 avec leur deux pilotes, Sebastian VETTEL et Charles LECLERC, souvent abandonnés à leur propre sort.

Toujours selon BINOTTO, le prestige dont jouit FERRARI exige de leur part de se voir classé au moins dans le tiercé de tête au classement des constructeurs ce qui cette année avec un peu glorieux 6ème rang final, est très loin des espérances.

Mattia BINOTTO, Directeur de la gestion sportive de la Scuderia, naturellement déçu qui confie :

« Une saison comme celle de 2020 serait inacceptable avec trois podiums seulement en dix-sept Grands Prix   qui indiquait dans la lignée »

Avant de lâcher :

« En 2021 et avec des voitures qui ne changeront pratiquement pas et avant que n’entre en vigueur une nouvelle ère en 2022, nous nous devons de viser au minimum un troisième rang en ce qui concerne le Championnat Constructeur »

Il précise :

« Au banc d’essai, notre nouvelle unité motrice donne entière satisfaction et sur ce point nous avons bien progressés. »

Cela se vérifiera ou pas, dans deux mois, lors des seules trois journées d’essai d’avant-saison, prévues sur la piste de Catalunya de Montmélo au nord de Barcelone, pour préparer la saison 2021.

 

Mick SCHUMACHER va découvrir les GP avec les Américains de HAAS

 

En attendant chez le partenaire dont les monoplaces sont équipées et propulsées par les moteurs FERRARI, HAAS RACING, le Team US, a été sauvé de toute justesse grâce à l’apport de Mick SCHUMACHER, protégé de FERRARI, et du jeune Russe Nikita MAZEPIN, dont le ‘paternel, l’oligarque Dmitry MAZEPIN apporte très probablement le financement nécessaire en échange d’un ticket d’entrée en F1 pour son fils, on n’est pas tout à fait rassuré et sur la même longueur d’ondes…

C’est ainsi que Günther STEINER, le Team Manager de HAAS F1, originaire du Sud Tyrol Italien, a laissé sous-entendre, qu’il se faisait du mouron et ce, justement à propos du moteur FERRARI qu’utilisent les voitures du Team Haas.

Face à la presse Allemande, juste avant la Noël, STEINER s’est en effet montré plutôt pessimiste et ce à la suite des déclarations de Mattia BINOTTO, s’attendant précisément à une autre année difficile et ne se faisant pas trop d’illusions sur les performances, malgré les déclarations prometteuses du patron de FERRARI, quant à l’évolution du nouveau moteur développé à MARANELLO.

 

F1 2020 PORTIMAO – ROMAIN GROSJEAN – TEAM HAAS

 

Après une saison calamiteuse avec seulement … trois maigres points récoltés en 2020, la troupe de Gene HAAS, s’est classée juste devant WILLIAMS,  à l’avant dernière place du classement général final des constructeurs !

Selon STEINER, une des raisons principales, se situait au niveau du moteur peu performant, dont ils bénéficiaient chez FERRARI, avec lequel le Team HAAS est en partenariat étroit, tout comme ALFA ROMEO-SAUBER, dont les résultats ne furent guère plus brillants, et avec un ancien Champion du monde, le Finlandais Kimi RÄIKKÖNEN, au volant !

Pour le moment, le sud-tyrolien n’y croit pas trop, estimant que pour les deux ‘’rookies’’ la paire SCHUMACHER-MAZEPIN, 2021 sera assurément une saison d’apprentissage extrêmement difficile et qui risque bien de plomber toute l’équipe HAAS, avec deux débutants !

Mais deux pilotes ‘payants‘ indispensables pour la survie de l’équipe Américaine, Mick SCHUMACHER étant financé par la ‘FERRARI Driver Academy, cependant que MAZEPIN, l’est, lui, par les moyens colossaux dont dispose son père, MAZEPIN comme me le souffle Gilles GAIGNAULT, qui malgré son jeune âge, se déplace depuis ses débuts sur les circuits, avec … son propre JET !

 

F1 -TEAM HAAS – Gunther STEINER Team principal

 

STEINER qui indique :

« Je sais que ce sera une année extrêmement difficile avec comme inconnues la taille des différents problèmes auxquels nous seront confrontés. Celà dépendra de beaucoup de facteurs et que nous en tant que Team ne pourrons pas entièrement maîtriser seuls »

Avant d’ajouter :

 « Mais à notre niveau, il s’agira de réaliser du bon travail au cours du délai court qui nous reste pour préparer 2021 ». 

Et il conclut :

« Nous mettrons la pression là où il faut et ferons tout de notre mieux car nous devons faire évoluer la voiture dont la base n’était pas bonne mais je ne veux pas m’extérioriser en promettant des miracles car des miracles il n’a aura pas »

Des paroles claires…

Qui n’annoncent rien de mirobolant avec au volant de ces HAAS-FERRARI, les deux ‘rookies’ qui vont très certainement en baver, pour leur découverte de la F1.

Car franchement, on les voit mal faire mieux, que l’ancienne paire, que constituait, le Français Romain GROSJEAN et le Danois Kevin MAGNUSSEN, deux pilotes sacrément expérimentés…

 

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency

 

F1 Flash Info Monoplaces

About Author

gilles