1ers ESSAIS COLLECTIFS DES EQUIPES EXTREME E A MOTORLAND – ARAGON

 

 

Les premiers et seuls tests officiels collectifs de pré-saison de la nouvelle catégorie de l’Extreme E, dont la La première course du calendrier est prévue en mars prochain, en Arabie Saoudite

L’Extreme E créée par le fondateur du Championnat des monoplaces électriques de la Formule e, Alejandro Agag, est lancée.

Les équipes participantes se sont toutes retrouvées et regroupées à Motorland Aragón pour participer à deux journées de tests officiels, les seuls prévues avant que les voitures ne soient expédiées sur le Santa Helena, à destination de l’Arabie Saoudite.

Les organisateurs, profitant des facilités qu’offrent les installations du circuit de Motorland à Alcañiz, ont donc proposés aux équipes de rouler et tourner sur deux surfaces différentes.

D’une part l’une sur l‘habituel circuit pour la vitesse, où les pilotes pouvaient vérifier la cavalerie, la puissance du moteur, donné pour 545 chevaux et d’autre part un autre, prévu pour le tout-terrain avec pour objectif de bien se familiariser avec la voiture. Cela afin de permettre aux équipages de s’habituer au pilotage de l’Odyssey 21, le SUV électrique de l’Extreme E.

Une nouvelle catégorie qui a attiré bien des pilotes connus, tel le Français Sébastien Loeb, nonuple Champion du monde des rallyes WRC – recruté et enrolé par … Lewis Hamilton –  ou l’Espagnol, triple vainqueur du Rallye Dakar et aussi ancien double Champion du monde des rallyes WRC, Carlos Sainz, sans oublier Mattias Ekström. ancien Champion DTM et du monde de rallycross !

Parmi les équipes, citons Équipe X44 de Lewis Hamilton, Abt Cupra, Acciona Sainz XE Team, Hispano Suiza. Et des propriétaires d’équipes célèbres, comme Lewis Hamilton, Nico Rosberg, Chip Ganassi ou le tandem Michael Andretti-Zak Brown.

Rappelons que l’Extreme E, a programmé cinq compétitions dans cinq lieu, cinq endroits aux conditions météorologiques absolument différentes et extrêmes…

Passant du désert Saoudien très chaud, aux glaciers du Groenland, des plages Sénégalaises à la jungle Amazonienne ou encore à la région reconnue plutôt inhospitalière de la Terre de Feu au sud Chili !

Un week-end de course Extreme E se compose de quatre manches avec sept courses au total: Deux tours de qualification (deux courses chacun) samedi, puis les demi-finales (deux courses) et la finale dimanche. Chaque tour de qualification se compose de deux courses (avec la moitié des voitures dans chaque course), et les points sont attribués en fonction de la position finale. Les équipes qui marquent le plus de points lors des deux tours de qualification passent en demi-finale 1, les équipes restantes passent en demi-finale 2 (dite «course folle»). Les demi-finales comportent une course chacune. Les trois premières voitures de la 1ére demi-finales et la meilleure voiture de la seconde demi-finale, se qualifient pour la finale.

Dans chaque course, la voiture doit effectuer deux tours du parcours, chaque membre de l’équipe effectuant un tour et copilotant l’autre tour. Les équipes doivent avoir un homme et une femme, qui effectueront les mêmes tâches de conduite et de copilote, en promouvant l’égalité des sexes et des règles du jeu équitables entre les concurrents.

Extreme-E-2020-Group-testing-en-ESPAGNE.

 

LA LISTE DES PARTICIPANTS DE LA SAISON 2021

Abt Cupra XE (Allemagne) : Mattias Ekström (Suède) – Claudia Hürtgen (Allemagne)

Équipe Acciona Sainz XE (Espagne) : Carlos Sainz (Espagne) Laia Sanz (Espagne)

Andretti United (USA) : Timmy Hansen (Suède) – Catie Munnings (GB)

Chip Ganassi Racing  (USA) : Prix de Sara (USA) – Kyle LeDuc (USA)

Hispano-Suiza Xite (Espagne)  : Oliver Bennett (GB) – Christine Giampaoli Zonca (Italie)

Rosberg Xtreme Racing  (Allemagne) : Johan Kristoffersson (Suède) – Molly Taylor (Australie)

Techeetah (Indonésie) : TBA – TBA

Course de Veloce (GB) : Jamie Chadwick (GB) –  TBA

Équipe X44 (GB) : Sébastien Loeb (France) – Cristina Gutiérrez (Espagne)

LE CALENDRIER 2021

 

Désert : Arabie Saoudite – Sharaan, AlUla (20-21 mars 2021)

Océan : Sénégal – Lac Rose (29-30 mai 2021)

Arctique : Groenland – Kangerlussuaq, glacier Russell (28-29 août 2021)

Amazone : Brésil – Santarém, Pará (23-24 octobre 2021)

Glacier  : Argentine – Ushuaia, Terre de Feu (11-12 décembre 2021)

 

 

LA LOGISTIQUE

 

Le RMS St Helena, ancien Royal Mail Ship, servira de « paddock flottant » et de quartier général de la série. Il sera utilisé pour transporter tout l’équipement, y compris les voitures, jusqu’aux lieux de course (ou au port le plus proche) afin de réduire les émissions de carbone par rapport au fret aérien.

L’empreinte environnementale du navire a été encore réduite en convertissant les unités de propulsion et les générateurs pour fonctionner au diesel à très faible teneur en soufre. Le St Helena servira également de navire de recherche, transportant des scientifiques et organisant potentiellement des conférences sur les lieux de la course.

Extreme E utilisera la technologie des piles à hydrogène fournie par AFC Energy. L’hydrogène sera produit à partir de l’eau et de l’énergie solaire et sera ensuite utilisé pour recharger les véhicules, permettant une production d’électricité hors réseau durable.

 

François LEROUX

Photos : EXTREME E et TEAMS

 

EXTREME E Sport Véhicules électriques

About Author

gilles