MONDIAL SUPERBIKE WSBK 2021 : L’AMERTUME OBSESSIONNELLE DE JONATHAN REA

 

 

 

Ce garçon, qui vient d’Irlande du nord (le mot Ulster est plus utilisé par les unionistes orangistes, les résistants du sud parlent toujours d’Irlande du Nord car ils considèrent et à juste titre d’ailleurs)  que cette partie du pays leur a été piquée par le Royaume Uni.

Voilà pour l’historique.

Chaque année, la BBC, Radio nationale outre-manche, remet son Trophée des meilleurs sportifs du Royaume uni et les candidats sont nommés par les différentes stations de la BBC, réparties sur tout le territoire, une sorte de France 3…

 

C’EST VRAI QUE ÇA FAIT UN PEU PIÈCE RAJOUTÉE!

 

La BBC NI (Northern Irland) a évidemment désigné Jonathan Rea, qui en est à son sixième titre en Mondial Superbike WSBK, 99 victoires et 185 podiums et qui n’a aucune raison de s’arrêter en si bon chemin !

Mais le jury national (Photo d’ouverture) lui a seulement décerné un prix de consolation, déclenchant une vague de protestation dans son pays et un peu en Angleterre continentale.

Mais il est vrai que lui donner le titre de sportif de l’année, eût été incontestablement mal pris, l’Ulster est un peu considéré comme un pays de bouseux, même si l’on y organise, parallèlement au TT de l’île de Man, des courses sur route absolument sublimes.

 

JONATHAN REA…  LE PLUS TITRÉ DES CHAMPIONS DU WSBK

 

Alors oui, Rea en a pris un coup dans la tronche, cela dit comme il sera encore Champion du monde en 2021 (sauf incident bien sûr) il aura une nouvelle chance.

Mais ce qui est curieux c’est que les remords de Jonathan Rea ne concernent pas ce point qu’il considère comme secondaire, en revanche ce qui le taraude tout le temps, c’est de ne pas été avoir été admis en MotoGP dans un team de pointe, certes il a disputé deux GP chez Honda en remplacement de Casey Stoner mais c’est loin… c’était en 2012!

 

SES PIGES EN MOTOGP EN 2012 N’ONT PAS ÉTÉ LUMINEUSES

 

Avec une huitième et une septième place, point final.

Mais à plus de quarante secondes des vainqueurs…

Bon, il est sûr qu’en plus cette pige a été royale, sur la moto la plus évoluée du paddock,  mais ça s’est arrêté là.

Et Jo Rea, dans toutes ses interviews, arrive à placer cette phrase, qui résume assez l’obsession du bonhomme.

« Qu’est ce que j’aurais fait en MotoGP ? »

Il ne le saura pas bien sûr, l’occasion est passée, il a 33 ans, et puis sa très rapide Kawasaki l’attend, comme c’est le cas depuis sept ans, qu’irait il y faire pour être jeter à nouveau des teams principaux ?

Et puis à propos de ses deux piges en MotoGP sur la Honda de Stoner, quand tu as bouffé du caviar, ça doit être assez dur de se remettre aux œufs de saumon…

Donc on reste en WSBK, j’ignore s’il bouffe du caviar à chaque victoire, ce qui coûterait un bras à Kawasaki à force, mais il gagne et il prend du blé.

Moins qu’en MotoGP certes, mais à quoi bon démarrer la machine à baffes ?

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Kawasaki et WSBK

Moto Sport Superbike

About Author

jeanlouis