MOTOGP 2022 : KTM AIMERAIT BIEN FOURNIR LE FUTUR TEAM DE VALENTINO ROSSI

 

VALENTINO ROSSI BIENTÔT TEAM MANAGER?

 

On sait qu’en 2022, en principe, Valentino Rossi quittera les pistes des Grands Prix comme pilote mais il restera sur les circuits comme team manager de VR46 qui aura repris le team Esponsorama.

Or bien entendu, la question immédiate qui arrive derrière est « Sur quelles motos le team VR46 va t ’il rouler ? »

A priori, on pense fort logiquement à Yamaha mais Lin Jarvis l’a encore dit il y a quelques jours, Yamaha ne fournira pas plus de quatre pilotes.

 

BRIVIO A TRÈS ENVIE D’UN TEAM SATELLITE SUZUKI

 

Ensuite vient la deuxième partie de l’équation, la firme Suzuki sortira-t-elle oui ou non… un team satellite?

Auquel cas le Champion transalpin, qui entretient d’excellentes relations avec Davide Brivio, le manager … Italien de Suzuki, pourrait s’intéresser à cette marque, dont on a vu à quel point, elle savait faire des motos équilibrées, saines et puissantes.

Troisième partie de l’équation, on sait que Gresini se sépare d’Aprilia, qui montera son team usine perso en 2022.

Et donc Gresini aussi va chercher des motos.

 

FAUSTO GRESINI PENSE AUSSI SUZUKI

 

Suzuki en premier bien sûr.

Quatrième partie de l’équation, Petronas, dont le contrat avec Yamaha se termine fin 2021, s’intéresse beaucoup à ces éventuelles Suzuki satellites… ce qui laisserait soit dit en passant le champ libre au team VR46 pour récupérer les Yamaha satellites.

 

RAZALI (PETRONAS) N’EST PAS MARIÉ A VIE AVEC YAMAHA

 

Pour le reste, la situation est déjà bloquée, Pramac avec Ducati, LCR avec Honda, Tech3 avec KTM.

Donc en gros, il y a trois équipes sur le coup d’une éventuelle Suzuki satellite.

J’oubliais, le team VR46 pourrait tenter de retrouver avec Ducati le deal qui existait avec le team Esponsorama, avec des motos anciennes mais très aidées par l’usine…

Et sur ce, histoire de compliquer encore un peu l’histoire ou de la simplifier c’est selon… KTM entre dans la danse.

Son patron Beirer, vient d’annoncer qu’il pourrait, à l’instar de Ducati cette année par exemple, fournir une troisième équipe, puisqu’en satellite il a déjà signé avec Tech3.

 

BEIRER ET LEITNER LES DEUX TÊTES DE KTM ONT ENVIE DE NOTORIÉTÉ

 

Et qu’il serait ainsi ravi de voir le VR46 rouler sur ses motos !

Il est clair qu’en image de marque, faire courir le team de Rossi serait un énorme coup.

Parce que même si KTM a gagné trois fois cette saison, dont deux pour le team Tech3 ! la marque n’a pas encore pris sa place parmi les grands.

Certes, Binder et Oliveira dans le team factory et Petrucci et Lecuona en team satellite sont de bons pilotes mais l’image n’est pas vraiment sexy…

Alors un troisième équipage emmené par Valentino Rossi ça aurait de la gueule !

Bon, sachant que Dorna verse deux millions par an à chaque factory qui roule avec un team satellite, mais cela n’est valable que pour un team, KTM ne recevrait pas les deux millions habituels pour un deuxième team satellite.

Parce que l’on croit que deux millions ça va vraiment gêner Rossi et ses sponsors ?

 

MARINI, LE FRÈRE DE ROSSI, EST DÉJA DANS LA PLACE

 

En revanche, pour contrebalancer le prix de la location des motos (les teams satellites sont locataires) à partir de 2022, Dorna fournira sept millions à chaque team privé, plus les pneus!

Le prix de location des motos étant au maximum de deux millions, le « bénéfice » serait de trois millions, ce qui est ‘peanuts’ pour payer un team mais ce qui fait quand même du bien dans la comptabilité…

Bref,ce nouveau team VR46, a aujourd’hui plusieurs possibilités et un an pour se décider, en sachant en plus, c’est un excellent atout, que cette offre a été faite pour des raisons de notoriété au team de Valentino Rossi et pas à Gresini ni à Petronas.

A suivre mais toutes ses transactions vont évidemment prendre du temps.

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP et Constructeur

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis