CLAP DE FIN POUR MICHELIN AU RALLYE DE MONZA, L’ÉPREUVE FINALE DU MONDIAL WRC 2020

 

 

 

 

L’ACI Rally Monza clôture ce week-end la saison de Michelin en Championnat du Monde des Rallyes WRC, puisque ce dimanche soir le manufacturier Clermontois quitte la discipline, suite à un appel d’offres de la FIA, remporté par son concurrent, le translpin de Milan, Pirelli !

Une fois n’est pas coutume, si la crise sanitaire de la pandémie du Coronavirus COVID-19, continue d’imposer des restrictions, elle a aussi permis aux organisateurs du Championnat du Monde des Rallyes WRC, de pousser le curseur de la créativité…

Ainsi, la septième et dernière manche de la saison 2020 se déroule dans un environnement différent, en partie sur un circuit, celui de Monza dans le nord de Milan, la capitale économique italienne.

Les festivités se sont ouvertes ce jeudi 3 décembre, avec la victoire dans l’ES1 du Français Sébastien Ogier pour s’achever ce dimanche 6 décembre.

La manifestation existait déjà depuis 1978 sous le nom de Monza Rally Show – et elle est très populaire – mais c’est la toute première fois qu’elle intègre une compétition de ce niveau. Une nouveauté qui permet à l’Italie d’égaler le record de la Finlande et de l’Angleterre, qui étaient en début de saison les deux seuls pays à avoir accueilli le Championnat WRC à 46 reprises entre 1973 et 2019.

Grâce aux rallyes de Sardaigne et, ce week-end, Monza, l’Italie égale ce score et devient le premier pays à avoir organisé deux rallyes sur son territoire en seulement quelques semaines, et ce en 48 ans d’existence de la série.

 

Sébastien OGIER premier leader au rallye de Monza

 

En termes de pneumatiques, le choix sera forcément cornélien, Michelin Motorsport tout comme les écuries engagées ne disposant que de peu d’informations même si le Monza Rally Show, a permis de faire quelques relevés. A l’heure où l’épilogue de la saison approche, et que les deux titres ne sont pas encore attribués, tout est donc encore ouvert aussi bien du côté du championnat Pilotes que Constructeurs.

Michelin mettra à la disposition de ses partenaires l’ensemble de sa gamme de pneus asphalte, et notamment les MICHELIN Pilot Sport H5, à gomme dure, et MICHELIN Pilot Sport S6, à gomme tendre. En cas d’intempéries et de fortes pluies, le MICHELIN Pilot Sport FW 3 (pour Full WT) sera de la partie, ainsi que les MICHELIN Pilot Alpin A4 en cas de neige.

Pour les catégories WRC2 et WRC3, Michelin proposera des MICHELIN Pilot Sport R3 (gomme dure), Pilot Sport RS (gomme tendre), des Pilot Sport A MW 1 pour la pluie et des NA00 en cas de neige.

Pendant l’ensemble de la durée du rallye, les concurrents du WRC auront le loisir de piocher jusqu’à 28 enveloppes dont le Shakedown dans une dotation de 24 pneus à gomme dure, 18 à gomme tendre, 12 pneus pluie et 8 pneus neige. En WRC2 et WRC3, ce sera 26 pneus à choisir parmi 22 enveloppes à gomme dure, 16 à gomme tendre, 12 pneus pluie et 8 pneus neige.

Arnaud Rémy, manager des activités rallye de Michelin, confie :

« Michelin clôture son engagement en WRC sur une épreuve qui met les pneumatiques au centre des débats.L’ensemble de notre gamme pour l’asphalte y est déployé et nos Conseillers Techniques d’Ecurie joueront un rôle crucial dans la définition des stratégies de course. »

Avant de préciser :

 « Inscrit pour la première fois au calendrier du WRC, le rallye de Monza mettra en effet les équipes face à l’inconnu, alors que les titres des Pilotes et des Constructeurs 2020 sont encore en jeu. La partie du tracé qui se déroule sur le circuit sera forcément un défi au niveau de la gestion des pneumatiques, notamment en raison du revêtement très particulier et du tracé très différent de ce qu’on a l’habitude de voir. La météo va aussi très certainement amener son lot d’incertitudes à cette période de l’année, ce qui annonce une épreuve très délicate et intéressante. »

 

Thierry NEUVILLE sur l’anneau du circuit de MONZA

 

En totalité, l’édition 2020 de l’ACI Rally Monza comptera 16 spéciales, pour un total chronométré de 241,14 km, et une distance parcourue de 502,66 km, liaisons comprises. C’est l’épreuve la plus compacte jamais organisée en termes de distance.

Au fil des jours, plusieurs sections du circuit de Monza se mélangeront aux courbes inclinées et aux routes de service du site. Le tracé comportera également des routes de montagne, près du lac de Côme.

Le shakedown a eu lieu ce jeudi en milieu de matinée, avant une première Super Spéciale, sur le même tracé, dès le début de l’après-midi remporte on l’a dit par le pilote Toyota, le Français Sébastien Ogier.

Puis ce vendredi, les pilotes s’élançaient pour une boucle de 5 spéciales et 69,61 km à l’épreuve du chronomètre. La seule journée de samedi comportera quant à elle 7 spéciales (pour 126,95 km chronométrés), avant les trois dernières spéciales – dont la Power Stage – le dimanche matin.

Au terme de cette épreuve, Michelin célèbrera la fin d’une période importante de son histoire en rallye, celle où le manufacturier Français a pratiquement tout gagné depuis son retour dans la catégorie, en 2011.

 

Gianpietro CERVONIA 

Photos : TEAMS – MICHELIN 

 

Rallye WRC

About Author

gilles