MOTOGP 2020 : VALENTINO ROSSI REMERCIE YAMAHA ET ESPÈRE UNE JOLIE PLACE A PORTIMAO POUR LA DER DES DER

 

APRÈS LE CAUCHEMAR EN ROUGE ROSSI A FAILLI TOUT ARRÊTER

La phrase est terrifiante quand même…

« Après Ducati, je voulais tout arrêter, j’ai continué grâce à Yamaha… »

Et il insiste, son bonheur a été total depuis 2004, quand il est arrivé dans le team, puis il y a eu cette erreur des deux ans passés chez Ducati (depuis le personnel technique a été changé de fond en comble chez les Italiens) Valentino Rossi m’avait ditlors du GP de France,  au Mans qu’après avoir roulé deux cent mètres avec la moto rouge, il s’était dit qu’il avait fait la plus grosse erreur de sa vie!

 

ROSSI ET JARVIS

 

Valentino reconnaît d’ailleurs que l’un de ses meilleurs souvenirs avec Yamaha (il en a surement des milliers) est lorsque après avoir enfin quitté Ducati, Lin Jarvis, le team manager de Yamaha, lui a proposé de revenir en équipe factory…

Il précise enfin que sa vie avec Yamaha a été divisée en deux, il a fait beaucoup moins de points dans la deuxième partie mais pas grave, les bons souvenirs sont revenus.

Même si cette année avant le Grand Prix de Portimao dimanche, il n’est que quinzième au classement général provisoire après avoir raté deux GP pour cause de virus, cela n’a pas entamé l’ambiance dans le team.

 

SUR LA MÈME LONGUEUR D’ONDE QUE VINALES

 

Maverick Vinales a déclaré et comme Fabio Quartararo d’ailleurs, que la moto n’avait pas de grip à l’arrière, Rossi  confirme en ajoutant que le moteur n’a pas assez puissance maximale, le bonheur en MotoGP ne tourne jamais à l’idolâtrie !

Puis il parle de Portimao, où il est allé faire des essais (photo d’ouverture) puisque le circuit n’a pas été utilisé par le MotoGP, sur une moto de série d’ailleurs, comme tout le monde, il a adoré cette piste qui a un grip phénoménal.

En plus le circuit est beau, très vallonné.

 

PORTIMAO VALLONNÉ ET AVEC UN GRIP DE FOLIE

 

Et donc, après une année désespérante (un seul podium à Jerez) avec un paquet de crashes, de pannes et pour finir le Covid, Valentino Rossi espère faire une jolie sortie pour son dernier GP avec le team factory, on sait que l’an prochain il roulera toujours Yamaha mais sous d’autres couleurs, avec le Team Petronas.

C’est vraiment ce que je lui souhaite et ce que je nous souhaite, parce qu’un  Valentino Rossi qui bastonne devant, c’est à chaque fois un énorme frisson dans le dos.

Et ça dure depuis un bout de temps, parce que la belle histoire a commencé avec trois titres en 500 et en MotoGP chez Honda (2001, 2002, 2003)

Forza Vale, on a une envie folle de te voir terminer une carrière de pilote officiel avec un beau souvenir…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis