MOTOGP D’EUROPE 2020 A VALENCE : VENDREDI POUR MILLER

 

 

Une remarque avant d’attaquer, on a su la veille, tard, que Yamaha était pénalisé pour son changement de soupapes sans passer par l’accord nécessaire des autres teams, en fait les soupapes ont en effet été changées, mais elles sont strictement identiques à celles qui étaient déclarées en début d’année, simplement elles sont censées tenir le coup…

Le constructeur et les teams sont pénalisés, pas les pilotes. De toute façon je répète que dans un sport mécanique majeur, le gel des moteurs est une connerie carrément oppsosée à l’esprit même de la course.

Il a cessé de pleuvoir juste avant ces essais à Valence mais la piste est restée trempée une partie de la matinée, l’après midi il y avait une bande sèche d’un mètre de large et beaucoup de sont fait avoir en mordant sur ses bords humides.

Piste entre 17 et 19 degrés, ciel chargé et repeint au ciment brut,  gradins déserts, l’image de marque de Valence en prend un coup, bon on est en novembre aussi…

Le MotoGP, comme le circuit était pourri sec/humide, c’est la grande spécialité de Miller, qui fait le meilleur temps le matin et le meilleur l’après midi !

Pas mal quand on sait que les Ducati sont peu à l’aise sur ce circuit mais… c’est Miller !

Le matin, les deux premiers au mondial, Quartararo et Mir ont mis un temps fou à sortir des stands, pourquoi prendre des risques inutiles, on sait qu’à priori dimanche le circuit sera sec.

Bilan ils sont carrément en fond de grille !

 

ATTENTION A MORBIDELLI CE WEEK END

 

En revanche Morbidelli est deux, il va vraiment falloir faire gaffe à lui ce week end, rouler comme ça sur la flotte alors que l’on a vu qu’il a pulvérisé le GP d’Aragon/Teruel sur le sec, le mec entre petit à petit dans le tableau d’honneur !

A noter que Zarco est quatre et Alex Marquez cinq, on sait que les deux pilotes aiment bien les pistes humides.

L’après midi donc la température de piste monte d’un degré, on va vraiment tester pendant dix minutes et après on vise uniquement la Q2, pour rouler la pole en direct, comme samedi matin risque d’être humide aussi, autrement dit tout le monde ou presque monte en double Soft, ce qu’il faut faire c’est un chrono, le reste on verra bien…

Et le résultat est étonnant car les cinq marques vont finir dans le top ten, sont donc qualifs en Q2 en attendant FP3 samedi matin!

Le top ten…

 

MILLER MATIN ET SOIR

 

Meilleur temps pour Miller, devant l’Aprilia d’Aleix Espargaro (oui vous avez bien lu deuxième temps au combiné…) puis c’est Morbidelli, meilleur pilote Yamaha, je redis qu’il va être très dangereux dans le GP. Suivent Nakagami, Pol Espargaro, Rins, Binder et Dovizioso, Quartararo est neuf et Mir dix, ils ne se lâchent pas, il ya quelques millièmes de seconde entre eux mais Morbidelli est loin devant !

 

VINALES N’A PLUS DE MOTEUR !


C’est pendant cette séance que le dernier moteur de Vinales rend l’âme, ce qui soi-dit en passant prouve que Yamaha n’a pas triché, enfin pas comme on peut l’imaginer, il devra se lancer avec son sixième moteur (les MotoGP ont droit à cinq moteurs par saison) depuis la voie des stands, cinq secondes après le dernier, autrement dit il faudrait un miracle pour qu’il remonte dans les gros points.

Alex Marquez et Johan Zarco ont raté leur première journée, il est vrai que c’était un vrai piège à c…

 

BATIANINI EST JUSTE DEVANT LOWES

 

En Moto 2, l’après midi, Lowes semblait intouchable avec six dixièmes d’avance sur le second Roberts puis il est tombé à 8 minutes de la fin de la session.

Reparti mais il manquait pas mal de choses sur la moto, il a du s’arrêter au stand et la chasse est alors ouverte, seul Bastianini parviendra à le battre mais de quelques millièmes, c’est drôle parce que les deux pilotes sont en tête du mondial, Lowes quelques points devant Bastianini.

Finalement cette année, le Moto2 aura vraiment été intéressant…

 

CELESTINO VIETTI (KTM)


En Moto3
, c’est encore Vietti qui se fait remarquer, pour une fois le leader au mondial, Arenas, est très mal placé, dix huitième temps, mais ce vendredi pluvieux ou humide, ce n’est pas grave de se louper, le temps sec arrive (mais pas demain samedi…)

Voilà ce GP à priori crucial commence de façon bien étrange, l’humidité est le cauchemar de bien des pilotes.

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MotoGP  

 

 

Moto Moto2 Moto3 MotoGP Sport

About Author

jeanlouis