MOTOGP 2020 : YAMAHA PREND FORT … MAIS SEULEMENT AUX TITRES CONSTRUCTEURS ET TEAMS

LE CONSTRUCTEUR PERD 50 POINTS, LE TEAM FACTORY 20

J’ai écrit il y a quelques heures que selon des bruits difficiles à confirmer, une enquête technique était peut-être en cours sur la conformité des soupapes des moteurs Yamaha.

Et bien ce n’était pas du bidon, en effet, les commissaires techniques punissent Yamaha (titre constructeur), le team Yamaha Factory et le team Petronas sur le classement teams de fin d’année.

Avant de dire pourquoi, j’avoue avoir poussé un grand soupir de soulagement à la lecture des condamnations infligées aux seuls constructeurs et teams, j’avais une peur bleue que ces marshalls déjà haïs de tout le monde, paddock et fans, décident qui était champion du monde sur le tapis vert.

Donc le titre pilotes se jouera comme prévu sur les trois derniers Grands Prix dont le premier commence demain.

Yamaha est condamné à 50 points de retrait au championnat des constructeurs, le team Yamaha Factory perd 20 points et Petronas 37.

 

LE TEAM PETRONAS EST PÉNALISÉ DE 37 POINTS

Que s’est il passé ?

La règle, je l’ai déjà dit, veut que quand un constructeur veut modifier, pour raisons de sécurité, quelque chose sur un moteur qui est gelé jusque fin 2021 (quelle connerie !) on ne peut le faire qu’avec l’assentiment des autres constructeurs, ce qui a été évidemment refusé.

Yamaha l’avait demandé puis indiqué que de nouveaux réglages avaient amélioré leurs moteurs et que le danger était passé.

Bilan, cinq victoires sur l’année, avec trois de ses quatre pilotes.

 

QUARTARARO A DÉCROCHÉTROIS VICTOIRES SUR LES CINQ DE YAMAHA CETTE ANNÉE

Hors d’après l’enquête ce changement aurait quand même été fait.

Entre nous je ne vois pas l’intérêt, dans une course majeure comme le MotoGP, de laisser courir pendant deux ans un constructeur qui souffre d’un défaut moteur.

Yamaha savait que si un moteur de plus devait être changé sur une de ses motos (5 moteurs sont autorisés pour l’année) ce serait un départ des stands 5 secondes après le dernier et donc aucune chance de marquer de gros points.

Je ne suis pas dans le secret des dieux, mais je suppose que les Japonais ont volontairement sacrifié leur titre constructeur pour que les motos continuent à rouler avec une chance de l’emporter, leur côté Samouraï en quelque sorte, qui, je l’avoue, ne me déplaît pas.

D’ailleurs, Cette interdiction est faite pour économiser des sous, ça me fait incroyablement marrer, à m’en tenir les côtes (très affaiblies par des chutes en tout terrain…).

 

LES MOTEURS SONT GELÉS , UNE VRAIE CONNERIE

Bon, le sport mécanique est un laboratoire de nouvelles idées qui arrivent assez vite sur les motos de série, les empêcher de tester leur trouvailles (car ils continuent évidemment de bosser) est encore une connerie monstrueuse.

Mais bon, la bien pensance et la fausse impression d’économiser des ronds me mettent dans une colère noire, les courses de monotypes ne m’intéressent pas, l’avantage des cylindrées les plus en vue est justement de montrer que tel ou tel truc marche et peut être vendu en concessions.

Bon, bref, les pilotes ne sont pas pénalisés et Yamaha ne sera pas champion du monde des constructeurs, c’est pour eux une grosse perte car c’est un élément commercial important.

Mais on est passés de justesse à côté d’une erreur qui eût été une cata pour ce championnat 2020 si difficile et si original.

Et c’est le principal, on rattaque demain.

Jean Louis BERNARDELLI

Photos Teams

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis