MOTOGP DE TERUEL 2020 : MORBIDELLI TUE LA COURSE DE FAÇON MAGNIFIQUE. ZARCO CINQ !

MORBIDELLI SUBLIME VAINQUEUR

 

Bon, c’est simple, Morbidelli, qui avait très peur de voir Rins partir devant lui, a pris le meilleur départ et est resté en tête de bout en bout.

Et bien en tête en plus, il termine avec plus de deux secondes d’avance sur Rins.

Rins qui a collé deux secondes à Mir, mais il y a encore deux Suzuki sur le podium et Mir augmente de façon non négligeable son avance au mondial, même si Quartararo peut dire merci à Morbidelli et Rins qui l’ont battu à plate couture.

 

MIR AUGMENTE SON AVANCE AU MONDIAL MOTOGP

 

Mais Quartararo aussi a été battu, il termine huit, chose incompréhensible, il avait la même moto et les mêmes pneus que Morbidelli mais si le MotoGP était une science exacte, ça se saurait…

Peut-être Quartararo, encore une fois, manque t’il de la force mentale de granit d’un Rossi, capable d’oublier et surtout de dynamiser ses échecs… Ou alors encore un problème de pneus, cela dit durant tout le week end, Quartararo a été discret, pas habituel.

Bilan, il ya maintenant 14 points d’écart au mondial entre Mir et Fabio, ce n’est pas un désastre mais  même si c’est aussi fragile que du cristal, le MotoGP a un patron et les rêves de titre français s’éloignent.

Bon il reste trois courses avec 75 points à prendre, mais si la machine à baffes se met en marches, toujours difficile de l’arrêter.

 

ZARCO EXCEPTIONNEL

Grosse satisfaction en revanche pour Zarco, parti cinq et qui finit cinq, grâce à une manœuvre superbe sur Oliveira au dernier virage, digne d’un Marc Marquez…

Johann est une fois de plus le meilleur pilote Ducati, Miller a chu, Bagnaia n’a pas fini (pas brillant les futurs pilotes du team factory Ducati en 2021 !) Petrucci est dix et Dovizioso treize (sur quinze pilotes classés, tous ont fait des points !).

Je ne vais pas dire que cette course était frustrante, chaque fan a son héros et est donc heureux de certains résultats, mais pas loin quand même, sauf pour Morbidelli, qui est maintenant  quatrième au mondial à six points de Vinales !

Et sauf pour Zarco pour qui cette course a été un enchantement, j’ai cru un moment qu’il irait au podium vu la chute de Nakagami et de Marquez, mais bon, même si sa moto est choyée par Ducati, elle reste une meule d’occase…

 

IL VA FALLOIR SE FAIRE AU VISAGE DE MIR, PATRON DU MOTOGP

Quant à Mir il est content mais il dira à Simon Crafar, le génial commentateur stand de MotoGP TV, qu’il est juste un petit peu content, en effet il est passé près d’un joli coup mais l’avance de Morbidelli et Rins était considérable.

Bref, on remet ça avec envie dans quinze jours à valence.

Au fait, il y a eu une rumeur d’annulation, cassée dès la première course par un carton de Dorna sur l’écran affirmant que le programme serait tenu sur les trois derniers GP.

 

LOWES VAINQUEUR PHÉNOMÉNAL EN MOTO2

En Moto2, Lowes a été le grand favori du week end, il a même fait le meilleur temps au warm up, il est parti comme une bombe et avait déjà une seconde d’avance sur Di Giannantonio à la fin du premier tour !

Il termine avec huit secondes d’avance, il prend la tête au général mais Bastianini, ex leader, limite la casse en terminant sur le podium, à dache de Lowes mais sur le podium, il perd donc peu de points au général.

Cela dit, cela fait trois courses que Lowes gagne d’affilée, la montée du UJ (Union Jack) au poteau pendant que l’on entendait le God Save The Queen est un sacré moment, l’Angleterre aura peut-être un titre de plus en fin d’année.

C’est le troisième pays pour les titres, toutes cylindrées confondues on est à 45 titres contre 51 à l’Espagne et 76 à L’Italie, en 500/MotoGP on est à 17 contre 20 à l’Italie, devant l’Espagne (on rappelle quand même que dans les tables de marbre, au classement des titres , Hailwood est trois à égalité avec Rossi et Ubbiali, Read et Surtees sont sept…).

Bref, là encore gros écart, course terminée six tours avant la fin, enfin en ce qui concerne les mecs devant.

Très beau cette victoire de Lowes, mais au général c’est loin d’être terminé…

 

JAUME MASIA, DEUX VICTOIRES D’AFFILÉE

En Moto3, superbe baston en revanche, Arenas, le leader au mondial, a tenu la tête durant toute la course, se faisant passer à l’aspi de la très longue ligne droite mais reprenant le lead dès le premier virage, il est un freineur redoutable.

Mais il fait l’erreur fatale au dernier virage il n’est même pas podium, c’est Masia qui gagne pour la deuxième fois d’affilée.

Au général, Arenas garde une belle avance, qu’il augmente d’ailleurs puisqu’il a battu tous ses adversaires directs.

Résultats de toutes les séances dans toutes les cylindrées

 https://www.motogp.com/fr/Results+Statistics/2020/TER/Moto3/RAC/World+Standing

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MotoGP

 

 

Moto Moto2 Moto3 MotoGP Sport

About Author

jeanlouis