UNE AUDI WRT EN POLE PROVISOIRE AVANT LA SESSION DE LA SUPERPOLE AUX 24 HEURES DE SPA

 

 

 

 

Les trois séances d’essais libres se sont déroulées sur piste sèche, avant que quelques minutes avant que ne débutent le début des quatre séances de qualification, à partir de 19 heures, il s’est soudainement mis à pleuvoir abondamment.

Démontrant et rappelant surtout en cette saison automnale que le tracé Spadois, au cœur de la forêt des Ardennes, est impitoyable…

Et donc, dans ces conditions tout le travail de réglages et de préparation effectués pendant cette journée de jeudi 23 octobre a été perdu, au moins pour la session des qualifications car en course, tout peut toujours arriver en ce qui concerne la météo !

Avec une piste humide et par conséquent très dangereuse compte tenu du fait que les 55 concurrents roulait dans le noir, la nuit tombant assez tôt au cœur des Ardennes, c’est finalement l’un des équipages Audi, celui de l’écurie Belge WRT  formé de Dries Vanthoor, Christopher Mies et Kelvin Van der Linde qui a signé le temps de référence, Kelvin Van der Linde, étant l’auteur en Q4 du meilleur temps absolu avec un chrono de 2’34″255, la piste devenant légèrement plus rapide.

Kelvin van der Linde, le plus vite en piste au volant de l’Audi Sport Team WRT N°31 indiquait:

« Tout le mérite revient à l’équipe, car après les pré-qualifications, nous n’étions pas très satisfaits du set-up de la voiture. C’était évidemment sur le sec, et là, la piste était mouillée, donc cela semble convenir. A présent, nous allons faire la danse de la pluie pour la Super Pole! Je suis vraiment excité pour demain et pour le reste du week-end. »

Mies avait été le plus rapide en Q3 en 2’35″298 tandis qu’en Q2, c’est Mike Campbell avec la Porsche GPX qui avait réalisé un tour extrêmement rapide, bouclant son tour en 2’35″013, compte tenu des conditions de piste difficiles à ce moment-là, laissant Dries Vanthoor à sept dixièmes, car crédité de 2’35″738.

Auparavant lors de la Q1, réservée aux équipes avec le quatrième pilote, c’est Gabriele Piana qui s’était montré le plus rapide avec la Mercedes HRT en 2’39″300.

Lors de cette session nocturne, il était important de se qualifier dans le Top 20 pour pouvoir avoir accès à la Superpole.

 

24 HEURES DE SPA 2020 LA PORSCHE GPX en seconde position provisoire


24-HEURES-DE-SPA-2020-AUDI-N°66 – Troisième provisoire

 

L’équipage Audi Sport WRT est donc provisoirement en pole devant la Porsche GPX de l’Australien Campbell, associé aux Français Pilet et Jaminet, et l’autre Audi du Team Attempto, troisième, avec Drudi-Niederhauser-Vervisch.

Quatrième place pour la 1ére des Mercedes, de l’équipe tricolore AKKA avec Marciello-Boguslavskiy-Fraga. Top 5 pour une seconde Mercedes, de l’équipe HRT

 

24 HEURES DE SPA 2020 LA MERCEDES AKKA N°88

 

La première Ferrari est celle de la Scuderia AF Corse de Calado-Nielsen-Pierguidi. L’autre Ferrari d’Amato Ferrari est également entrée dans le Top 20, avec Molina-Sirotkin-Rigon, treizième.

La 488 de l’équipe Hub Auto avec Gomes-Blomqvist-Kobayashi réussissant elle, à atteindre la Superpole pour moins d’un dixième !

Parmi les vingt qualifiés, on pointe cinq Audi, trois Mercedes, trois Ferrari, sept Porsche, deux Lamborghini.

A noter qu’aucune Aston Martin, aucune Bentley, pas de Lexus, ni non plus de BMW, de McLaren ou de Honda, ne figurent dans les vingt voitures qualifiées pour la Superpole ce vendredi!

La Super Pole débutera ce vendredi à 18h20, à la tombée de la nuit sur Spa-Francorchamps. Chaque équipage désignera un seul pilote, qui effectuera deux tours rapides du circuit de 7 km. Ils rouleront dans l’ordre inverse du Top 20 de ce jeudi soir et c’est donc la N°31 de l’Audi Sport Team WRT qui prendra la piste en dernier dans la bagarre pour tenter de décrocher la première place de la grille de départ de ces 24 Heures de Spa.

 

François LEROUX

Photos : SRO – TEAMS

 

24 HEURES DE SPA 2020 LA MERCEDES AKKA N°88

LES VINGT QUALIFIES POUR LA SUPERPOLE

 

1 – D.Vanthoor-Mies-K.Van der Linde (Audi) Audi Sport WRT- 2’35″097

2 – Campbell-Pilet-Jaminet (Porsche) GPX – 2’35″282

3 – Drudi-Niederhauser-Vervisch (Audi) Attempto – 2’36″249

4 – Marciello-Boguslavskiy-Fraga (Mercedes) AKKA – 2’36″387

5 – Engel-Stolz-Abril (Mercedes) HRT – 2’36″400

6 – Calado-Nielsen-Pierguidi (Ferrari) AF Corse – 2’36″541

7 – Dumas-Deletraz-Preining (Porsche) GPX – 2’36″598

8 – Mortara-Weerts-Stippler (Audi) WRT – 2’36″605

9 – L.Vanthoor-Tandy-Bamber (Porsche) Rowe – 2’36″641

10 – Lietz-Christensen-Estre (Porsche) KCMG – 2’36″731

11 – Bergmeister-Makowiecki-Olsen (Porsche) Frikadelli – 2’36″778

12 – S.Muller-Engelhart-Cairoli (Porsche) Dinamic – 2’36″889

13 – Molina-Sirotkin-Rigon (Ferrari) AF Corse – 2’37″113

14 – Winkelhock-Boccolacci-Haase (Audi) Sainteloc – 2’37″172

15 – Marschall-Habsburg-Vaxiviere (Audi) WRT – 2’37″195

16 – Lind-Mapelli-Caldarelli (Lamborghini) FFF – 2’37″235

17 – Fontana-Legeret-Hites (Mercedes) AKKA – 2’37″457

18 – Costa-Altoè-Perera (Lamborghini) Frey – 2’37″473

19 – Bachler-Werner-Andlauer (Porsche) Rowe – 2’37″513

20 – Gomes-Blomqvist-Kobayashi (Ferrari) Hub Auto – 2’37″597

 

LES ÉLIMINÉS POUR LA SUPERPOLE

 

21 – Dontje-Ward-Ellis (Mercedes) HTP – 2’37″681

22 – Siedler-Grenier-Feller (Lamborghini) Frey – 2’37″729

23 – Burdon-Imperatori-Liberati (Porsche) KCMG – 2’37″776

24 – Farfus-Catsburg-Eng (BMW) Walkenhorst – 2’37″781

25 – Breukers-Hall-Goethe (Audi) WRT – 2’37″830

26 – Pepper-Gounon-Soulet (Bentley) K-Pax – 2’38″053

27 – Neubauer-Buret-Panis (Lexus) Tech 1 – 2’38″070

28 – Cameron-Van der Zande-Farnbacher (Honda)  Honda – 2’38″384

29 – DeAngelis-Watson-Pull-HasseClot (Aston Martin)  Garage 59 – 2’38″542

30 – Wilkinson-Osborne-Bell (McLaren) Optimum – 2’38″609

31 – Schandorff-Macdowall-Kujala (Lamborghini) Barwell – 2’38″758

32 – Tomczyk-Pittard-Yelloly (BMW) Walkenhorst – 2’38″783

33 – Companc-Sanchez-Juuso-Assenheimer (Mercedes) Madpanda – 2’39″088

34 – Piana-Beretta-Afanasiev-Haupt (Mercedes) HRT – 2’39″148

35 – Allemann-Bohn-Renauer-Renauer (Porsche) Herberth – 2’39″463

36 – Moulin-Proto-Chevalier-Latorre (Lamborghini) FFF – 2’39″516

37 – Beaubelique-Barthez-J.Pla-Drouet (Mercedes) AKKA – 2’39″948

38 – Scholl-Gachet-Aka-Hutchison (Audi) Attempto – 2’39″949

39 – Moccia-Giammaria-Keen-Hamaguchi (Lamborghini) FFF – 2’40″010

40 – DeLeener-Pedersen-Rizzoli-Sbirrazzuoli (Porsche) Dinamic – 2’40″141

41 – Mitchell-Collard-Collard-Machitski (Lamborghini) Barwell – 2’40″180

42 – West-Goodwin-Adam-Martin (Aston Martin) Garage 59 – 2’40″185

43 – Hui-Froggatt-Cheever-Fisichella (Ferrari) Tempesta – 2’40″208

44 – Hommerson-Machiels-Bertolini-Serra (Ferrari) AF Corse – 2’40″667

45 – OnslowCole-MacLeod-Konrad-Vos (Mercedes) RAM – 2’40″917

46 – Krupinski-Liebhauser-Lauda-Klien (Mercedes) JP – 2’41″068

47 – Jean-Panciatici-Morris (Bentley) CMR – 2’41″157

48 – McKay-Kjaergaard-F.Bird (Bentley) Parker – 2’41″608

49 – Ehret-Keilwitz-Mastronardi-Perel (Ferrari) Rinaldi – 2’41″821

50 – Kurtz-Pierburg-Baumann-Braun (Mercedes) SPS – 2’41″916

51 – Lenz-Petit-Costantini-Mauron (Lamborghini) Raton – 2’42″974

52 – Ojjeh-Vannelet-Lessennes-Klingmann (BMW) BoutsenGinion – 2’44″714

53 – Mateu-Ricci-Tribaudini-Lémeret (Bentley) CMR – 2’44″805

54 – Häring-Konstantinou-Joos-Seefried (Porsche) Herberth – 2’45″193

55 – Paque-Paisse-Cresp-Palette (Audi) Sainteloc – 2’41″905

56 – Baptista-Soucek-Parente (Bentley) K-Pax – Pas de chrono

 

 

 

 

24 Heures de Spa Endurance Flash Info GT

About Author

gilles