MXGP, MOTOCROSS MONDIAL 2020 : SUPERBES PERFORMANCES FRANÇAISES A LOMMEL

LE CIRCUIT DE SABLE DE LOMMEL

 

Nous sommes dans les Flandres belges, presque à la frontière hollandaise, une région où le sable est partout sur les circuits.

C’est épuisant, il n’y a quasiment pas de sauts, c’était une spécialité belge et hollandaise il y a encore quelques années mais c’est comme les montées des cols à vélo, il faut être bon partout pour gagner.

Et les grands champions aujourd’hui sont tous hyper affûtés dans le sable.

 

TIM GASJER VAINQUEUR ET LEADER AU MONDIAL MXGP

 

La preuve avec le premier GP disputé à Lommel, il y en aura trois la même semaine (selon une tradition que je trouve irresponsable de la part des organisateurs !)

En catégorie MXGP, le Français Paulin (Yamaha) gagne la première manche alors que Romain Febvre est six, la deuxième manche est gagnée par le Slovène Tim Gajser, le leader au mondial de cette cylindrée, devant Febvre, Paulin est alors 5.

 

PAULIN VAINQUEUR DE LA PREMIÈRE MACHE EN MXGP!

 

Vu le niveau de pilotage des pilotes en MXGP, c’est ce qui se fait au mieux dans le monde, l’équivalent du MotoGP en Motocross ou il faut gagner et ne pas se blesser, l’art consiste aussi à garder ses guiboles intactes toute la saison avec un calendrier aussi débile, les perfs des deux Français sont donc carrément superbes.

 

ROMAIN FEBVRE

 

Car en plus dans la catégorie junior, Tom Vialle finit deux et deux mais pas derrière le même, il est donc vainqueur du GP et améliore son avance au classement général, il est leader depuis un bout de temps mais l’écart avec le Belge Jago Beerts est devenu important, Tom a 53 points d’avance.

 

TOM VIALLE

 

Certes s’il se blesse, le championnat infernal n’est pas terminé, il reste deux GP cette semaine à Lommel, un mercredi et un autre dimanche, il y aura au final sur  trois GP, toujours groupés sur une semaine, sur le circuit italien de Pietramurata (au nord du Lac de Garde).

Mais bon, Tom sait qu’il n’a pas le droit de se blesser, ce qui ne m’empêche pas de gagner des GP comme hier dans les Flandres.

Le troisième Français, Maxime Renaux (Yamaha), qui roule en MX2 avec Tom Vialle, termine trois et six, il est quatrième au général du GP et troisième au général du mondial.

 

MAXIME RENAUX

 

Un champion du monde français en MX2, c’est déjà vu, c’est l’équivalent de cette formidable cylindrée qu’a été le 250 deux temps, où en particulier un certain Jean Michel Bayle avait décroché un titre avant d’aller conquérir l’Amérique.

D’autres Français ont été titrés en 250, Jacky Vimond, premier champion du monde français en 1986, Bayle en 1989, Sebastien Tortelli en 1998, Frédéric Bolley en 1999 et 2000, Mickael Pichon en 2001 et 2002.

 

JACKY VIMOND PREMIER CHAMPION DU MONDE FRANÇAIS

 

Quand la cylindrée est devenue MX2, Christophe Pourcel est titré en 2006, Marvin Musquin en 2010 et 2011, Jordi Tixier en 2014.

S’il est titré, après cette année de dingues, Tom Vialle sera donc le successeur de ces glorieux pilotes.

En revanche, en 500, la France n’a jamais eu un titre, en MXGP un seul, celui de Romain Febvre en 2015.

C’est dire à quel point nous suivons ces garçons avec gourmandise…

Il est vrai aussi que l’ancien président de la FFM Jacques Bolle aujourd’hui remplace à sa demande et après trois mandats par le dynamique Sébastien Poirier, disait que la France était une terre de Motocross, il est vrai aussi qu’il ya dans notre pays une tradition bien ancrée dans le genre tétines mondiales et on ne va pas s’en plaindre !

 

Résultats et classements

https://results.mxgp.com/mxgp/standings.aspx

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MXGP

 

Moto Sport Tout terrain

About Author

jeanlouis