L’ACO RÉDUIT LA VOILURE FACE A LA CRISE SANITAIRE DU COVID-19, QUI RISQUE DE DURER AU DELÀ DE 2020!

 

Il fallait s’y attendre…

 

Au terme d’une année 2020 dramatique, eu égard à la crise du Coronavirus COVID-19, qui a frappé le monde et bien évidemment tous les plus grands événements internationaux.

Avec naturellement en France entre autres, toutes les compétitions organisées par l’ACO (Automobile Club de l’Ouest) : 24 Heures du Mans motos – 24 Heures du Mans karting – 24 Heures du Mans Camions et 24 Heures du Mans Autos, sans oublier le Grand Prix de France Motos, soit reportées, puis annulées, soit organisées mais sans public à huis clos !!!

Et l’avenir immédiat – 2021 – ne s’annonce guère plus réjouissant et rose.

Première preuve pour commencer, l’annonce ce mardi 13 octobre 2020 de l’annulation du très populaire Salon de l’agriculture lequel était programmé  … du 27 février au 7 mars ! Et en coulisses, il se murmure également et avec insistance que le Salon Rétromobile serait annulé en 2021!

C’est donc sans grande surprise que l’on a découvert ce mercredi 14 octobre, les futures choix, décisions et orientations prises par l’Automobile Club de l’Ouest et qui évoque les deux années à venir…

L’ACO PRÉPARE 2021 ET SON FUTUR…

 

Dans un communiqué publié ce jour, on peut lire :

« Après avoir organisé dans un contexte inédit et délicat, en l’espace de quelques mois et grâce à la mobilisation exceptionnelle de toutes les équipes, les 24 Heures Motos, les 24 Heures du Mans, ainsi que le GP de France Moto entre autres événements majeurs durant cette année 2020, marquée par les crises sanitaire et économique engendrées par la pandémie de Covid-19, l’Automobile Club de l’Ouest prépare 2021 et les saisons à venir. »

Et on peut encore apprendre :

« Club organisateur d’événements sportifs et à destination du grand public, l’ACO a été fortement impacté comme nombre de sociétés événementielles et sportives en 2020. Pour anticiper une année 2021, qui ne correspondra encore pas aux standards habituels en termes de nombre d’événements se déroulant sur site, en terme d’accueil de public, et donc de rentrées financières, l’ACO a préparé et présenté des mesures visant à assurer la pérennité du club. »

 

 RÉDUCTION DU PERSONNEL…

 

«  Parmi elles, sont en discussions avec les élus et syndicats des réductions de budget, des reports de projets, une diminution de la masse salariale, tout comme une politique incitative aux départs volontaires passant par un accord de rupture conventionnelle collective, tout cela afin de garantir la survie des activités de l’ACO dans les deux années à venir, avec un contexte toujours dépendant de l’évolution des crises sanitaires et économiques. Dans cette situation inédite, l’ACO se veut exemplaire dans le dialogue et la négociation avec les partenaires sociaux et s’engage à accompagner ses équipes de la meilleure des manières. »

Et le communique conclut :

« Ces mesures doivent permettre de préserver les engagements de l’ACO, ses événements comme ses activités permanentes, mais aussi ses défis pour la mobilité future, ses programmes de développements, et ses équipes opérationnelles. »

 

ACO -Entretien de Gilles GAIGNAULT avec Pierre FILLON-  Photo : Bernard BAKALIAN

 

Pierre Fillon, Président de l’Automobile Club de l’Ouest ajoutant :

« Cette année 2020 a été particulièrement délicate pour l’ACO, confronté comme nombre d’acteurs du monde sportif et de l’événementiel, aux crises sanitaire et économique découlant de la pandémie de Covid-19. Nous avons l’immense fierté, grâce à la mobilisation exceptionnelle de toutes les équipes, d’avoir pu organiser les 24 Heures Motos, les 24 Heures du Mans ou encore récemment le Grand Prix de France Moto, mais il faut être réaliste, nous avons enregistré des résultats économiques en baisse. »

Et il précise :

« Pour préparer 2021, qui ne se déroulera pas selon les critères habituels, tant en nombre d’événements sur site qu’en termes d’accueil de spectateurs, il nous faut prendre certaines décisions indispensables pour protéger nos activités. Des mesures d’économies ont donc été présentées. Parmi les décisions envisagées et actuellement en discussion: des reports de projets, une baisse de la masse salariale comprenant un accord de rupture conventionnelle collective qui fera l’objet de négociations avec les partenaires sociaux. Ces éléments concrets sont effectués en accord avec les valeurs de l’ACO, au sein d’une équipe soudée prête à relever ces défis inédits. »

Reste tout de même une question à court et moyen terme, quid de l’avenir et de la survie des écuries et par conséquent des Championnats ACO (ELMS-WEC) et épreuves, comme les 24 Heures du Mans et ce toutes disciplines confondues (Autos-Motos-Camions-Karting)

Une évidence, cette pandémie laissera des traces mais en même temps, cela va assainir le système avec des coûts devenus dithyrambiques pour les pilotes !!!

Car la pandémie étant loin, très loin d’être stoppée et les gouvernements prenant des décisions drastiques, telle celle de l’état Français de ce mercredi soir 14 octobre 2020, annonçant l’instauration d’un couvre-feu, laissant supposer en coulisses, comme le clame le corps médical, que cette crise ne sera arrêtée que lorsqu’un …vaccin sera enfin découvert !

Et bon nombre d’observateurs de laisser penser que la crise pourrait durer entre une et deux années (2021-2022)… Le Président Macron lui-même indiquant ce soir ‘Nous en avons jusqu’à l’été 2021 au moins’

Quelle sera du coup ces prochains mois, l’attitude des partenaires et autres sponsors ?

Actuellement un certain nombre d’entre eux contactés  se disent plus que préoccupés par la situation, leurs priorités avant de penser au sponsoring, étant essentiellement de sauver leurs entreprises…

Les équipes et pilotes auront-t‘ils alors  les moyens de poursuivre leurs activités ?

‘Vas savoir Charles’ l’aurait dit le regretté Jean Gabin !

Seule certitude, la situation actuelle et pour de nombreux mois est plus que grave et sérieuse, c’est une simple question de bon sens et de logique, de le reconnaitre !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Bernard BAKALIAN

About Author

gilles