MOTOGP 2020 AU MANS : PETRUCCI VAINQUEUR, ALEX MARQUEZ ET ZARCO HÉROS !

PETRUCCI GAGNE LA DEUXIÈME VICTOIRE DE SA CARRIÈRE AU MANS

D’abord chez lecteurs, une excuse, aucune photo disponible du MotoGP qui s’est déroulé sous la pluie, c’était très beau mais les photographes de Dorna mettent des heures à publier leurs documents, les photos de ce reportage sont donc hélas sur le sec.

Mais quel GP ! La pluie est arrivée sur la ligne de départ alors que tout le monde était en slicks double soft avec une température sibérienne, du coup le départ a été retardé et tout le monde est parti en pluie, soit soft soit medium.

Dès le premier tour deux désastres.

Rossi se jette au premier virage et Quartararo est doublé par des paquets de pilotes, clairement, notre héros n’aime pas la pluie, il avait un peu roulé sur le mouillé le vendredi matin mais c’était son premier GP sur la flotte.

 

ALEX MARQUEZ GÉANT

 

Cela dit, même chose pour Alex Marquez qui va terminer deuxième et donner son premier podium de l’année à Honda !

Zarco aussi fera une fin de course magnifique quand la piste va commencer à sécher, il termine cinq !

 

ZARCO SUBLIME SUR LA PISTE SÉCHANTE

 

Au départ, trois Ducati en tête, dont Petrucci, parti troisième sur la grille.

Il est devant Miller et Dovizioso et ils prennent une belle avance sur le reste de la course.

On sait que les Ducati vont fort sur la pluie, la démonstration est effrayante, seul Bagnaia est à la traîne.

Et Zarco démarre aux alentours de la dixième place.

Puis un autre grand moment, Rins (Suzuki) parti seizième, est quatre et remonte sur les Ducati !

 

RINS EST PASSÉ A CÔTÉ D’UN TRES GROS COUP

Il réussit à passer, il est deux derrière Petrucci mais va au gravier Raaaah !

Dovizioso est passé un moment en tête, ce qui eut été une formidable performance au classement général mais finalement Petrucci reprend le lead et vole vers sa deuxième victoire en MotoGP (L’autre est  au Mugello en 2019).

Mais durant toute la course, on a regardé Alex Marquez  avec des yeux de biche, parti dix huit, il remonte toute le monde, passera Pol Espargaro dans les derniers tours pour finir deux.

Et c’était son premier GP sous la pluie, pour un pilote c’est une qualité fondamentale. Il est donc, presque autant que Petrucci, le héros de ce GP.

On sait qu’il quittera le team Honda factory à la fin de l’année et il a battu son successeur, le très expérimenté Pol Espargaro !

Et il apporte à Honda son premier podium de l’année.

Autre héros, qui va profiter, bien sûr, des chutes devant mais va faire une fin e course démentielle, gagnant cinq places en quelques tours dès que la piste a séché, Zarco est fidèle à sa légende et est le troisième héros de ce GP démentiel…

 

QUARTARARO SAUVE LES MEUBLES

Quartararo a terminé neuf, ce qui n’est pas mal vu sa course genre cata, il sauve les meubles puisque Mir, son adversaire direct au mondial est derrière lui, mais l’écart reste infinitésimal, dix points.

En revanche, Dovi, qui termine quatre, est maintenant à 18 points de Quartararo autrement dit, ce GP de France qui pouvait donner un gros coup d’avance à Quartararo n’a été, au général, qu’un coup d’épée… dans l’eau ! (waf !)

C’est aussi un mauvais jour pour Yamaha, Rossi à terre, Morbidelli a mangé le gravier aussi, Quartararo et Vinales sont neuf et dix…

Ducati aurait pu aller au triomphe mais Miller s’est arrêté, en carafe, cela dit la marque rouge gagne le GP mais ne le pulvérise pas !

Petrucci premier, Dovi quatre, Zarco cinq (Bagnaia  est treize) Ducati a quand même réussi un joli coup.

Honda sauve enfin l’honneur, grâce à un Marquez en plus, beau symbole.

Suzuki était bien parti pour faire aussi un héros mais Rins est allé au gravier et Mir termine onze, course ratée.

KTM place ses pions, Pol Espargaro trois, Oliveira six, Binder douze, Lecuona quinze et dernier classé bon, le titre n’est pas pour demain, même si Pol marque de jolis points.

Tous les résultats et les classements seront regroupés sur un seul lien en fin de reportage…

Vous aurez tous les temps de toutes les séances de toutes les cylindrées, il suffira de cliquer là où ça vous intéresse.

 

 

SAM LOWES VAINQUEUR ET DE LOIN

En Moto2, il y a eu une petite baston en tête entre Lowes et Dikson mais ce dernier chute et Lowes gagne avec quatre secondes d’avance sur Gardner.

Il faut noter que le leader au général, Marini, a fini hors des points mais son challenger Bastianini ne termine que onzième et passe à côté d’un formidable coup ! Marini garde la tête, avec 15 points d’avance, certes 15 points c’est peu mais c’est 15 points !

 

CELESTINO VIETTI

En Moto3, belle baston, Masia a tenu longtemps la tête, mais un des pilotes, Vietti (bien entendu de l’école VR 46 de Rossi) avait passé un pneu dur avant alors que tout le monde était en double soft.

Bon choix, sur la fin du GP il a pris la tête et n’a même pas pu à se bagarrer pour la garder.

Bref, sur ce GP, deux fois l’hymne italien « Fratelli d’Italia » et un « God save the queen », mais ils font quoi les Espagnols ?

Il est vrai que l’on rêvait d’une Marseillaise mais Quartararo au lieu du « Singing in the rain » alias on chante sous la pluie, a eu droit à un « Sinking in the rain » soit on coule sous la pluie…

Il y a quatre GP qui arrivent, deux en Aragon, deux à Valence, les Espagnols  vont avoir de quoi se venger !

Résultats et classements dans toutes les cylindrées

https://www.motogp.com/fr/Results+Statistics/2020/FRA/MotoGP/RAC/World+Standing

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MotoGP

 

   

Moto Moto2 Moto3 MotoGP Sport

About Author

jeanlouis