ANDALUCÍA RALLY 2020. BENAVIDES ET AL ATTIYAH AUX COMMANDES

 

 

 

Parti en 25éme position ce vendredi matin 9 octobre, Joan Barreda du Monster Energy Honda Rally, remporte la spéciale avec 1’45 d’avance sur le leader son propre équipier l’Argentin Kevin Benavides et 2’53 sur le Français Adrien van Beveren du Monster Energy Yamaha Rally.

Benavides et van Beveren, toujours présents dans le Top 4 depuis trois jours, voient leur régularité récompensée au général.

A la veille de la dernière étape, l’Argentin compte maintenant 6’38 d’avance sur le Français et 7’25 sur Lorenzo Santolino, le pilote Sherco TVS Rally Factory.

Le grand perdant de la journée, impressionnant jusque-là et vainqueur hier, est Ross Branch du Monster Energy Yamaha Rally. Parti en position d’ouvreur, le Botswanais a été coupé dans son élan par un problème technique. Il termine finalement loin, seulement 25éme de la spéciale et du coup, il chute au classement et dégringole au général à la 17éme position.

 

ANDALOUSIE RALLY 2020 – YAZEED AL JAHRI

 

Dans la catégorie auto, les résultats du jours ont été bouleversés ce vendredi soir quand Yazeed Al Rajhi , le pilote Overdrive, a écopé d’une pénalité de dix minutes et ce…pour excès de vitesse !

Initialement crédité de la victoire d’étape pour quelques secondes devant Nasser Al Attiyah, le pilotr du Toyota Gazoo Racing. Il est finalement relégué à la 5éme place du jour à 9’14 du Qatari Nasser.

Stéphane Peterhansel au volant de sa Mini X-Raid JCW, hérite de la deuxième place à 1’07. Toujours à la lutte avec sa ‘deux roues motrices’, face à la meute de 4×4, Carlos Sainz et son bugy Mini X-Raid JCW finit troisième à 1’36.

Isidre Esteve du Repsol Rally, signe sa première belle performance au volant de sa nouvelle Toyota, quatrième à 8’27.

 

ANDALOUSIE RALLY 2020 – MINI X RAID DE CARLOS SAINZ

 

Au général, Nasser Al Attiyah possède soudainement une avance plus confortable, car il devance Sainz de 6’48 et Al Rajhi, troisième, de 9’37, alors que ce dernier aurait pu être leader !

Seul lot de consolation pour ce dernier, sa place sur le podium n’est a priori pas menacée, Peterhansel, quatrième, pointant à 20’14.

 

RALLYE ANDALOUSIE 2020 – JOAN BARREDA HONDA

 

Frappé d’une pénalité hier, Joan ‘Bang Bang’Barreda le pilote Honda, a montré aujourd’hui qu’il dégainait toujours aussi vite :

 « Cela n’a pas été facile en début de spéciale car j’ai dû doubler plusieurs pilotes. Mais après cela, j’ai pu rouler à bonne distance de la poussière. Mon pneu arrière était bien endommagé. Nous avons utilisé une pneumatique plus enduro qui s’est dégradée sur les pierres. Mais au final, je suis content de ma journée. »

 

RALLYE ANDALOUSIE 2020 – L’ARGENTIN KEVIN BENAVIDES

 

Lui aussi satisfait de sa performance, son coéquipier chez Honda, Kevin Benavides, était parti avec les hommes de tête et une blessure au bras. Il accentue son avance au général à la veille de la dernière étape :

« Je me sens parfaitement bien sur ma moto. Hier, j’ai chuté, mais ça va. Je pense avoir fait une bonne journée encore. J’ai commis deux ou trois erreurs de navigation, mais je termine troisième et je conserve la tête du général. Demain, c’est la dernière étape et je vais faire de mon mieux pour aller chercher la victoire »

 

000 ANDALOUSIE RALLY 2020 – ADRIEN VAN BEVEREN Equipe YAMAHA

 

Aussi consistant que l’Argentin depuis le début de l’Andalucía Rally, le Français de Yamaha Adrien van Beveren, est récompensé de sa régularité par une deuxième place au général qu’il accentue encore :

«  Je savais qu’il fallait que j’attaque à nouveau aujourd’hui pour conserver mes chances de monter sur le podium demain. J’ai roulé fort en début de spéciale et j’ai constaté que deux pilotes, partis avant moi, s’étaient perdus en me retrouvant tout à coup devant eux. J’ai moi aussi perdu un peu de temps pour trouver la bonne direction et encore un peu ensuite, en prenant le rôle d’ouvreur. Après ma chute au Dakar, c’est déjà une victoire d’être dans cette position pour mon retour. J’en suis ravi et je me sens bien sur la moto. »

 

ANDALOUSIE RALLY 2020 – LORENZO SANTOLINO

 

Avec Lorenzo Santolino de l’équipe Sherco TVS Rally Factory, parti en deuxième position, celui qui s’est aussi perdu devant van Beveren n’est autre que son coéquipier chez Yamaha, le toujours souriant Ross Branch :

« Ouvrir la piste était super. Les cent premiers kilomètres se sont bien passés. J’ai eu un petit problème technique que j’ai dû résoudre avant de me perdre. Des choses qui arrivent en rallye. Mais j’ai pris du plaisir. J’ai beaucoup aimé le parcours, aujourd’hui très rapide. Un bon test en vue du Dakar. »

La victoire en quad revient à trois Yamaha, celui de Jérôme Connart, devant son coéquipier Alexandre Giroud et celui du Tchèque Tomas Kubiena. Au général, c’est Kamil Wisniewski, lui aussi sur Yamaha, qui conserve son avance avec un peu plus d’une minute seulement de marge sur Connart et Romain Dutu, lui aussi sur Yamaha.

 

ANDALOUSIE RALLY 2020 – YAZEED AL RAJHI

 

En auto, tout semblait devoir sourire aujourd’hui encore à Yazeed Al Rajhi, crédité de la victoire d’étape devant Nasser Al Attiyah en arrivant au bivouac.

Conserver sa maigre avance en ouvrant demain la dernière spéciale était loin d’être acquis, mais l’harmonie retrouvée avec son co-pilote Dirk Von Zizewitz depuis trois étapes était encourageante. Mais, à 18h15 ce vendredi soir, une pénalité de 10 minutes pour excès de vitesse a mis fin à ce scénario.

 

NASSER AL ATTYAH ET MATHIEU BAUMEL

 

S’exprimant avant de prendre connaissance de la pénalité de son coéquipier, Nasser Al Attiyah n’était déjà pas mécontent de sa journée :

« Nous avons attaqué aujourd’hui, même si nous savions d’emblée que partir derrière notre rival au général n’était pas idéal. Nous n’avons commis qu’une seule erreur. Le road book électronique est fantastique et Matthieu Baumel est ravi parce qu’il n’a plus à le maintenir entre ses mains. Je pense que c’est définitivement une bonne évolution. »

Yazeed Al Rajhi, ne manquait pas de saluer la part du travail de son binôme, Dirk Von Zizewitz, et se projetait déjà vers le prochain Dakar :

« Encore une bonne journée. Dirk a fait un super travail et nous sommes heureux de partager à nouveau ces moments. Nous sommes prêts pour le Dakar. Tout se passe déjà comme avant. Nous restons concentrés pour demain. »

Sans savoir comment il a perçu la nouvelle de sa pénalité, en compétiteur qu’il est, nul doute que le Saoudien fera tout demain pour retrouver le nuage sur lequel il a survolé les premières étapes.

 

00 RALLYE ANDALOUSIE – la MINI de PETERHANSEL-BOULANGER

 

Stéphane Peterhansel, qui avait enfin pu vivre une journée sans devoir descendre de sa Mini pour faire de la mécanique, était résigné :

« La Mini était plus performante aujourd’hui. Nous l’avons rehaussée comme on le fait lorsque l’on roule dans le désert, ce qui la rend plus facile à piloter dans les trous et lui procure plus d’adhérence. En navigation, nous avons juste commis une petite erreur au niveau des modifications portées sur le road book ce matin. Même sans ce faux pas qui nous coûte au maximum une minute, nous n’aurions pas pu rivaliser avec Yazeed, juste peut-être avec Nasser. »

 

ANDALOUSIE RALLY 2020 – ARON DOMZALA –

 

En SSV, c’est une nouvelle fois Aron Domzala du Monster Energy Can Am qui remporte avec les honneurs la catégorie T4 en signant une huitième place toutes catégories confondues, devant Philippe Pinchedez du Bombardier Maverick Pinch Racing X3 et José Hinojo du Can Am Maverick X3.

Au général, Domzala conserve la tête devant son coéquipier Gerard Farres et Rui Carneiro et s’en réjouit :

« Tout s’est bien passé une nouvelle fois. C’était une étape piégeuse où il fallait choisir la bonne trace, mais j’aime ce genre de conditions. La navigation était sérieuse. Nous avons fait les bons choix, toujours sans crever. Nous avons une avance confortable au général. Hâte de nous élancer demain. »

 

ANDALOUSIE RALLY 2020 – KEVIN HANSEN

 

En T3, la victoire du jour revient à Kevin Hansen du Red Bull Off-Road Junior Team, sa première en rallye-raid, devant son coéquipier Mitch Guthrie et Jean-Luc Pisson du Zephyr PH Sport. Au général, Guthrie devance Hansen et Jean-Luc Pisson.

 

L’étape 4 de demain : « Remake de l’étape 1 » Total étape : 220 km / total SS : 178 km / total liaison : 42 km

David Castera confie:

« La course va revenir sur la SP 1 avec des vitesses moyennes, des parties qui alternent, des espaces ouverts et de la végétation. La particularité de cette étape, ce sera l’arrivée finale au bivouac. »

 

François LEROUX

Photos : ASO – TEAMS

 

Sport

About Author

gilles