MOTOGP 2020 : « BEST OF » DE LA CONF’ DE PRESSE DU GRAND PRIX DE FRANCE MOTO

 

Je n’écoute jamais les conférences de presse et quand je suis sur les circuits, je n’y vais jamais.

Un exercice beaucoup trop consensuel et quasiment pré-écrit.

 

SOUVENIR D’UNE BELLE BAGARRE SANCTIONÉE PAR LES MARSHALLS

 

La seule fois où il s’est vraiment passé quelque chose d’inhabituel, c’est lorsque Valentino Rossi a publiquement déclaré à la conférence du GP de Malasie à Sepang, on est alors en 2015, que Marc Marquez, qui a raté son année, aide Jorge Lorenzo juste par … ‘amitié nationale’ puisque Marquez et Lorenzo ne roulent pas dans la même équipe mais étairnt tius les deux de nationalité Espagnole!

Ceci expliquant cela…

Or, à l’époque Marc Marquez est encore très jeune mais déjà multiple Champion du monde, y compris deux fois en MotoGP.

Son sang ne fait qu’un tour et durant la course, alors que Rossi est en bagarre pour son dixième titre, Marquez l’attaque sans arrêt, le retarde, Rossi lui fait signe au troisième block pass que cette fois, il ne lâchera pas, Marc Marquez ne veut pas couper et va à terre en s’écroulant en plus sur la moto de … Rossi!

A l’époque les ‘marshalls’ étaient aussi nazes qu’aujourd’hui, Rossi est du coup condamné à prendre le départ en dernière place à la finale de Valence, on donne littéralement le titre à Lorenzo sur le tapis vert et Rossi rate le dixième…

Donc les conf’ …. bof!

Sauf que vu la pandémie du cCOVID-19,  pour celle du Grand Prix de France, les conditions étaient surréalistes.

 

CLAUDE MICCHY MENEUR DE JEU

 

Pour raison de Coronavirus, le truc était en … visioconférence, mais chacun dans un coin, Claude Michy le meneur à son bureau de Clermont Ferrand, Fabio Quartararo ensemble chez lui en Andorre dans une pièce quelque part, avec son coach Eric Mahé, Pierre Fillon dans son bureau de l’ACO au Mans, Jacques Bolle, encore président de la FFM pour trois jours dans son bureau Parisien, seul Johann Zarco lui était en extérieur.

Michy a au passage – clin d’œil – signalé qu’il restait quelques places à vendre, sur le site gpfrancemoto.com, il est vrai que depuis, ces places ont probablement été vendues mais vous pouvez toujours essayer…

Être un des 5000 privilégiés, certes à vous les geler un peu le dimanche du GP de France et à devoir faire encore plus de bruit doit être une expérience unique dans une vie de fan.

Le tarif du billet est unique, il n’y a pas de gratuité pour les enfants, COVID-19, oblige, il y aura de quoi déjeuner à midi derrière la tribune.

 

PAR BEAU TEMPS LE BUGATTI EST UN VRAI CIRCUIT DE LÉGENDE

 

Claude Michy a expliqué que ce sont des mois d’obstination et de refus du découragement, plus une attitude très positive du préfet de la Sarthe, qui ont fait que d’abord ce Grand Prix de France a pu avoir lieu et qu’ensuite, il y ait 5000 spectateurs le dimanche.

Jacques Bolle lui a rappelé que de son côté, c’est à Matignon – siège des bureaux du premier ministre –  qu’il s’est battu, il est donc heureux de voir ce spectacle pour finir son troisième et dernier mandat, qui soit dit en passant a juste été exceptionnel pour la moto et pour le sport moto.

 

JACQUES BOLLE PRAIZE DE LA FFM

 

Eric Mahé, le coach de Fabio Quartararo, a dit à quel point le paddock n’existe plus depuis le confinement, c’était un endroit incroyablement vivant, pendant et après les courses, un lieu d’échange qui s’est transformé hélas… en désert lors  de chacun des premiers GP disputés, un peu partout aux quatre coins de l’Europe!

 

ERIC MAHÉ

 

Il a eu une jolie phrase en espérant que cela ne se reproduise plus jamais, si ce qui nous sert de politiques dans cette histoire pouvait l’entendre !

Fabio Quartararo a dit que le problème selon lui serait l’extrême fraîcheur de la piste, on prévoit des températures de 10 à 15 degrés, en espérant que Michelin ferait face…

Il prévoit aussi que si les Yamaha partent devant, elles se comporteront très bien. Car le tracé du Bugatti leur a toujours bien convenu…

 

RTYARARO PENSE QUE TOUT IRA BIEN SI LES YAMAHA PARTENT DEVANT

QUARTARARO PENSE QUE LES YAMAHA SERONT BIEN A CONDITION DE PARTIR DEVANT

 

D’où l’indispensable nécessité de faire de bonnes qualifs, en course, la moto bleue double mal, Eric Mahé a rappelé que pour garder ses moteurs jusqu’à la fin de la saison, Yamaha avait du en abaisser les performances. Fabio sait qu’il y a une grosse ligne droite au Mans mais c’était la même chose à Barcelone et Yamaha a gagné.

Donc, il faudra partir devant!

Johann Zarco a dit pour sa part que le terrain qu’il préfère est le séchant, sur lequel on roule en slicks avec un grip peu évident et délicat, ce qui peut se passer au Bugatti dimanche.

 

ZARCO ESPÈRE UNE PISTE SÉCHANTE

 

Mais il est probable que pour la première fois de la saison, on sorte les pneus pluie.

Enfin Pierre Fillon, président de l’ACO, a dit sa satisfaction d’avoir pu contre vents et marées faire partir les courses prévues au calendrier (24 Heures auto, 24 Heures moto) et que ce Grand Prix finissait la saison dans une sorte d’apothéose.

Voilà, demain mercredi on roule au sud du Portugal en Algarve à Portimao et ce pour tester le circuit mais avec des motos de série, ce qui est parfaitement ridicule mais il fallait tester ce tracé inconnu de la plupart des pilotes et il était impossible de le faire avec les protos, deux jours avant Le Mans…

 

DEMAIN TOURISME A PORTIMAO

 

Bref du froid, peut-être de la pluie, mais du bonheur, le Grand Prix de France sera évidemment une grosse perte financière mais Claude Michy pense déjà à 2021…

Et Gilles Gaignault, affirme que comme Liberty Media pour les Grands Prix de F1, naturellement la Dorna a sérieusement limité les exigences financières…

Sans virus… (Quand aura-t-on enfin une politique intelligente et non le fait de se cacher la tête dans le sable comme le font les autruches ? ).

A vendredi pour le premier vroom vrom caballeros !

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

Moto Moto2 Moto3 MotoGP

About Author

jeanlouis