MOTOGP 2020 A BARCELONE : L’OURAGAN QUARTARARO, LE PATRON MARINI, LA PREMIERE DE BINDER JUNIOR.

 

MOTO GP 2020 CATALUNYA – FABIO QUARTARARO HEU-REUX!

 

Le GP est terminé, Simon Crafar, l’ancien pilote de Grand Prix qui est commentateur des stands pour Moto GP TV, parle avec le jeune Français Fabio Quartararo, qui vient de gagner le GP de Catalogne sur la piste de Catalunya à Montmélo au nord de Barcelone, devant les deux Suzuki des deuxEspagnols Joan Mir et Alex Rins !

Top 5 pour la seconde Yamaha Petronas de l’Italien Franco Morbidelli et la Ducati de l’Australien Jack Miller !

 

EXTASE EN CATALOGNE

 

« Honnêtement j’étais malheureux de ne pas avoir fait un podium depuis Jerez, cette victoire est donc un soulagement. Il y avait trois Yamaha en première grille, excellente chose car du coup je me battais à armes égales, j’ai pu doubler Rossi et Morbidelli à l’aspiration dans le bout droit, après il fallait rester devant… Justement j’ai été scotché par le grip des deux Suzuki de Mir et Rins, qui finissent avec moi sur le podium…Sur la fin j’étais à l’agonie, Mir me revenait vraiment dessus »

Ce foutu grip, il fait un froid de canard, la piste est à 22 degrés, tout le monde est parti en double soft, sachant qu’ils ne duraient que dix tours (sur 25 ) et qu’ensuite il faudrait jouer les artistes.

 

QUARTARARO A PU PILOTER ET GÉRER DEMAIN DE MAITRE

 

D’ailleurs si Fabio Quartararo a eu rapidement trois secondes d’avance sur Morbidelli, en fin de course, il a du gérer le danger et a du laisser revenir les pilotes Suzuki, il n’avait plus de pneus, mais la course était jouée.

Au classement général provisoire, Mir est remonté à la seconde place avec très peu de points – huit–  derrière Quartararo, la lutte finale n’est pas pour demain.

Et le titre lui est encore loin, mais bon le rêve est notre lot à tous…

L’autre pilote tricolore Johann Zarco, lui, a vécu un cauchemar, s’accrochant malheureusement des le premier tour avec la Ducati d’André Dovizioso – qui du coup perd la téte du Championnat et de gros points – suite à une manœuvre maladroite de l’autre pilote Ducati, Petrucci!

Et oui cela a été sauvage.

Cela dit, le Grand Prix de France qui arrive va voir pour la première fois depuis 1949, création du Championnat  mondial de vitesse, un Français en tête au général, ce n’a jamais été le cas? ni en 500cc, ni en MotoGP, sauf bien sûr en début d’année avec la double victoire de Fabio Quartararo, à Jerez lors des deux premier épreuves de la saison.

C’est simple, ce GP Catalan a été crispant de bout en bout.

 

MORBIDELLI EST PARTI EN TÊTE

 

Crispant mais génial…

Morbidelli est parti en tête devant Miller et Quartararo, puis Rossi est passé deux, puis Miller a été éjecté par le trio Yamaha, trio parce que Vinales a fait une course de m… partant quinze et finissant neuf!

Comme prévu, dans le bout droit, Fabio a passé d’abord Rossi puis Morbidelli, après en effet il fallait rester sur ses deux roues, Rossi a chuté, 200ème podium encore raté, pas impossible qu’il ait piloté un peu au dessus de ses pompes pour reprendre Quartararo et tenter de gagner le GP.

 

ROSSI Y A CRU…UN PEU TROP!

 

Morbidelli fait un large comme un paquebot, ce qui a permis aux Suzuki de Mir et de Rins de revenir sur le podium.

C’est sûr que sur une piste glissante, il faut piloter comme un artiste et Fabio a été accepté comme membre du club, où ils sont très peu…

Cela dit, le talent et les performances de Mir restent incroyablement dangereux…

 

MIR PAS LOIN DU PATRON

 

A signaler que les KTM roulaient, elles étaient les seules, avec un pneu medium à l’avant, Pol Espargaro qui était bien placé mais à dache des premiers est allé au gravier…

Voilà, c’est vite résumer une situation qui a été insupportable du début à la fin du GP, mais on se souviendra pendant longtemps de cette victoire et de cette Marseillaise, en paysCcatalan, le cœur du sport mécanique Espagnol…

D’ailleurs, sur ce GP Catalan, INCROYABLEMENT pas une seule fois l’hymne Espagnol, on a entendu le »Nkosi Sikelel’ iAfrika«  d’Afrique du Sud en Moto3 et le « Fratelli d’Italia » en Moto2…

Le Moto GP est vraiment en train de changer !

 

LA BASTON MARINI/LOWES JUSQU’AU BOUT

 

En Moto2, cylindrée souvent triste, on a eu droit à une formidable bagarre en tête entre le leader au mondial Marini et l’Anglais Lowes.

 

LES FELOS DU GRAND FRERE

 

Marini a pulvérisé le début de la course, Lowes est remonté et Marini l’a laissé passer. On s’est dit que Lowes n’étant pas dangereux au général et les vrais adversaires de Marini au mondial, Bastianini et Bezzecchi étant largués, on pouvait jouer la sagesse.

 

MARINI PATRON DU MOTO2

 

Et pourtant dans les derniers tours, l’orgueil italien de la famille Rossi a repris le dessus, Marini passe Lowes, gagne le GP et devient vraiment le patron du Moto2.

 

PREIERE VICTOIRE EN MOTO3 DE BINDER JUNIOR

 

En Moto3, encore un accrochage dès le début mais entre Arenas et McPhee, respectivement leader et troisième au général !

Comme Ogura, le deuxième au général va faire un pauvre course (il est quand même passé leader au mondial) c’est l’occasion pour les calibres moins connus de se faire repérer et même de gagner leur première victoire en Moto3 comme Darryn Binder, le frère du pilote qui est chez KTM en MotoGP, moment émouvant sur le podium, Binder s‘est battu comme un chien, ce qui est nécessaire dans cette cylindrée et encore plus beau quand c’est une première victoire au bout.

 

L’ARRIVÉE DÉMENTIELLE DES MOTO3

 

Voilà, week end formidable à Montmélo, avec des scénarios possibles en partant du principe que le Moto GP a totalement changé.

Bilan, à six GP de la fin, les écarts au général en Moto3 sont ridicules, en MotoGP Fabio Quartararo est un patron logique devant un Mir qui se libère comme la statue à l’entrée de la baie de New York (ce qui donne un vrai piment à cette catégorie !) seul Marini est un vrai patron en Moto2.

 

Classements et résultats Barcelone

https://www.motogp.com/fr/Results+Statistics

 

Prochain GP au Mans, dommage que la jauge soit réduite à 5000 spectateurs, quand l’intelligence va t’elle reprendre le pouvoir dans cette histoire de virus ?

Jean Louis Bernardelli

Photos : MotoGP

 

Moto Moto2 Moto3 MotoGP Sport

About Author

jeanlouis