JENSON BUTTON, L’ANCIEN CHAMPION DU MONDE F1, DÉVOILE UN SECRET BIEN GARDÉ JUSQU’À PRÉSENT.

 

 

 

 Doué, pilotage tout en finesse, Champion du Monde en F1 et bon vivant, tels sont les quatre qualités qui caractérisent l’ancien pilote Britannique, Jenson BUTTON, retraité depuis 2017.

 


F1-Jenson-BUTTON-une-carrière-malgré-tout-remarquable-©-Manfred-GIET.

 

Avec 306 GP au compteur et le titre suprême décroché en 2009 sur une BRAWN, née des cendres de la défunte écurie HONDA RACING, avant d’être cédée à … MERCEDES GP en 2010 !

Jenson BUTTON, surnommé ‘’JENS’’ ou encore ‘’JB’’ s’est illustré nombre de fois en F1, chez WILLIAMS, BENETTON, BAR, HONDA, BRAWN et Mc LAREN en remportant quinze victoires et en squattant le podium à … cinquante reprises, ce qui fait tout de même de lui … le 8ème pilote Britannique le plus brillant de l’histoire, avant que ne débute l’ère HAMILTON !

Son côté ‘’bon vivant’’ lui vaudra certainement le deuxième rang directement derrière le regretté James HUNT, dans la hiérarchie des pilotes anglo-saxons et dont il sera un digne héritier la cigarette en moins et même si les périodes étaient différentes !

 

JOHN et JENSON BUTTON : Une très forte complicité…

 

Jamais avare de remarques parfois croustillantes, comme lorsqu’il évoquait son père John BUTTON ancien crack du Rallycross décédé en 2014 et avec lequel il était très fusionnel, il parlait du ‘’vieux’’ aussitôt suivi d’un clin d’œil malicieux !!!

Des anecdotes à son sujet après dix-sept saisons de F1, il en existe des mannes… Toutefois une vient d’être dévoilée par le magazine de société Britannique GQ et confirmée par Jenson BUTTON.

 

F1 – Jenson BUTTON et son épouse la Japonaise, Jassica MICHIBATA en 2013 © Manfred GIET

 

L’histoire remonte à l’année 2013, où en fin de saison, BUTTON portait un bandage à une main et ce juste avant le Grand Prix du Japon, qui pour lui avait même été jusqu’à être mis en doute.

A l’époque, pour Jenson il avait été question d’une chute malencontreuse du pilote Britannique entre le GP de Corée et celui du Japon, en octobre 2013.

Tout récemment BUTTON vient de dévoiler au magazine anglais, la vérité ignorée de tous, hormis les collègues pilotes de l’époque et qui avaient toujours bien gardé le silence jusqu’à présent à ce sujet.

 

F1 BUTTON Jenson-un bon vivant-© Manfred GIET-

 

Voici ce qu’il y a déclaré en substances :

« En réalité après une soirée bien arrosée à Tokyo la semaine précédant le Grand Prix du Japon, je me suis en réalité fracturé la main en voulant démontrer mes qualités de tambourineur.

Ajoutant :

« Cela s’est passé lors d’une soirée dans un bar de Tokyo et en présence de la majorité des pilotes formant la grille de départ. »

Et, reconnaissant ensuite :

« Comme j’avais manifestement levé le coude plus que de raison ce qui m’arrive dans ces cas-là, soit je tombe par terre, soit je me lance des défis loufoques ce qui était manifestement le cas lors de cette soirée-là ! »

Précisant encore:

« Ce n’est que le lendemain matin que je me suis réellement rendu compte de ce qui m’était arrivé suite aux douleurs dont je souffrais à une main et ce qui était plutôt embêtant à quelques jours du GP du Japon. »

Jenson confiant encore :

« Ayant consulté un médecin directement celui-ci après avoir vérifié les radios de la main me confirmait une fracture qui nécessiterai deux semaines de plâtre avec comme conséquence immédiate que je pouvais oublier le GP du Japon. J’ai alors user d’une astuce en lui disant que je n’avais pas de douleurs et qu’un simple bandage devrait pouvoir faire l’affaire car j’avais un GP à disputer le week-end. Une option qui fut finalement adoptée et qui me permettait donc de pouvoir participer au GP. »

Ce que Jenson BUTTON fit et dont il avoue en conclusion de l’entretien accordé à GQ /

« Grâce au bandage serrant et l’aide d’anti-douleur, j’ai pu participer au GP après avoir réalisé le 10ème temps de la grille de départ et terminé 9ème du GP. »

L’ancien CHAMPION du monde concluant par le constat suivant :

« Je peux toutefois confirmer qu’il est préférable de piloter une F1  avec deux mains valides plutôt qu’une. Car j’ai vraiment lutté et souffert… »

 

-JENSON BUTTON et RON DENNIS, toujours ensemble en 2016 chez McLAREN

 

Heureusement que Ron DENNIS n’a jamais eu vent des vraies raisons de la blessure de son pilote lors de ce Grand Prix du Japon en 2013, car sa carrière chez Mc LAREN, se serait terminée bien avant la fin de son contrat qui a expiré en 2017.

Une belle histoire au fond !

 

 Manfred GIET-

Photos: Publiracing Agency

 

FIA-Gala-Remise des Prix-Button et Brawn-Double Champions du monde F1 2009

 

F1 Glorieux Anciens Monoplaces Personnalités

About Author

gilles