VICTOIRE, LA TROISIÈME D’AFFILÉE POUR TOYOTA AUX 24 HEURES DU MANS

 

Victoire de la Toyota numéro 8 ce dimanche 20 septembre 2020 aux 24 heures du Mans avec 387 tours couverts.

Troisième succès consécutif pour l’équipe Japonaise ce dimanche qui l’emporte avec l’équipage composé du Suisse Sébastien Buemi, du Neo Zélandais Brandon Hartley et du Nippon Kazuki Nakajima.

 

L’équipage Victorieux avec la Toyota TS050 – Photo : Thierry-COULIBALY

 

Le trio vainqueur de ces 24 Heures du Mans 2020- Photo : Thierry COULIBALY

 

Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima deviennent ce dimanche  désormais des triples vainqueurs du Mans, alors que Brendon Hartley, qui a remplacé Fernando Alonso cette saison, obtient sa deuxième victoire, après celle déjà obtenue avec Porsche en 2017.

A l’arrivée, Buemi confiait :

« C’est assez incroyable, un sentiment exceptionnel de se dire qu’on a gagné trois fois les 24 Heures du Mans. On est passé par tous les états. Le début de course a été difficile avec une crevaison et une surchauffe de freins avant. Quand le safety car est entré, on s’est dit qu’il fallait changer les pièces à ce moment-là. On se disait aussi qu’on ne pouvait plus gagner mais la chance a tourné et on s’est retrouvé en tête. C’est la preuve que tout peut arriver jusqu’à la ligne d’arrivée ici.

 

24 H du Mans 2020. La Toyota TS050 Hybrid, file vers une nouvelle victoire – Photo Thierry COULIBALY

 

Le trio de cette N8, qui avait perdu dix minutes au stand au début de la nuit, à la suite d’un problème de refroidissement du frein avant-droit, incroyablement survenu sous régime de safety car, a ensuite bénéficie et profité des soucis bien plus  sérieux rencontrés par l’équipage de la n°7, qui lui ont fait perdre trente minutes, à 2Heures 45 du matin, pour le changement de turbo!

Du coup et comme l’an dernier en juin 2019, Mike Conway, Jose Maria Lopez et Kamui Kobayashi ont donc encore dû dire adieu à leur rêve de l’emporter …

 

24 H du Mans 2020 – La Rebellion N°1 termine à la deuxième place – Photo Thierry COULIBALY

 

Podium complété par l’une des deux Rebellion, la Numero 1, celle du trio avec le Français Norman Nato, l’Américain Gustavo Menezes et le Brésilien Bruno Senna, le neveu de l’inoubliable Champion que fut le regretté Ayrton Senna. et par la seconde Toyota, la 7  de Mike Conway, Kamui Kobayashi et José Maria Lopez.

 

Départ 24 H du Mans 2020. TOYOTA N°7 Photo Thierry COULIBALY

 

L’écurie Suisse a longtemps cru et espérer pouvoir placer ses deux voitures sur le podium, mais la n°3 du trio avec les deux Français Nathanaël Berthon et Romain Dumas épaulés par le Suisse Louis Deletraz, a Malheureusement été victime de problèmes d’embrayage à répétition en toute fin de course, et Finalement elle n’est devancée par la seconde Toyota TS050, la 7 qui prend la troisième place, que de …  39 secondes petites secondes au bout des 24 Heures!

 

24 H du Mans 2020. La seconde Rebellion finit 4éme;… battue de 39 secondes pour la 3éme marche du podium -Photo Thierry COULIBALY

 

Le Français Hugues De Chaunac, qui dirige l’équipe Oreca, qui en charge de l’exploitation des Rebellion qui sont dès créations ´Made in´ Oreca, nées et conçues dans ses ateliers de Signes dans le Var, aux portes du circuit Paul Ricard, expliquait  :

« C’est un superbe résultat, que l’on n’attendait pas. Les Toyota étaient très fortes, comme prévu , mais il y a toujours des imprévus en course. On a pourtant longtemps cru au double podium jusqu’à une heure de l’arrivée. Mais finir entre les deux Toyota, c’est comme  une victoire. C’est un beau résultat pour Rebellion dont c’était après de longues saisons en endurance, la dernière course. Cette seconde place termine un week-end exceptionnel pour cette  petite équipe!

 

L’Oreca United classée première en LMP2 – Photo : Thierry COULIBALY

 

En LMP2, Hugues de Chaunac peut aussi pavoiser avec la victoire qui revient à l’une des nombreuses Oreca, celle du Team United, la Numéro 22 de Paul di Resta, Phil Hanson et Felipe Albuquerque

 

L’Oreca du JOTA classée seconde des LMP2 – Photo : Thierry COULIBALY

 

Podium complété par deux autres Oreca 07-Gibson, celle du Team JOTA de Davidson, Da Costa et Gonzalez avec 370 tours et par l’ Oreca 07-Gibson de l’écurie Panis des trois tricolores Jamin, Canal, Vaxiviere avec 368 tours bouclés.

 

24 H du Mans 2020. L’Oreca de l’équipe PANIS  – Photo Thierry COULIBALY

Superbe neuvième place à l’arrivée pour l’équipage 100% féminin – Photo : Thierry COULIBALY

 

A retenir aussi,la très belle performance de l’équipage 100% féminin, le trio  formé de la Colombienne Tatiana Calderon, de l’Allemande Sophia Flörsch et de la Hollandaise Bietske Visser, les jeunes femmes qui rallient l’arrivée avec leur Oreca 07-Gibson de l’équipe Richard Mille, se classant dans le Top 10, finissant à une excellente neuvième place, après avoir couverts 364 tours.

 

Triomphe Aston Martin en GT PRO – Photo : Thierry COULIBALY

 

En GT Pro et Am, double triomphe pour l’équipe Aston Martin, victorieuses des deux catégories

En Pro, 1ère place pour la N°97 d’es deux Britanniques Alex Lynn et Harry Thicknell, épaulés par le Belge Maxime Martin..

 

Victoire aussi en GT Am pour Aston Martin – Photo Thierry COULIBALY

 

Enfin en GT Am, triomphe également pour Aston Martin, avec la N° 90 de l’équipe TF Sport, de Yoluc, Eastwood et Adam

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Thierry COULIBALY – Patrick MARTINOLI

 

Arrivée victorieuse pour la Toyota numéro 8 ce dimanche 20 septembre 2020. – Photo Thierry COULIBALY

 

LE CLASSEMENT DES 24 HEURES DU MANS 2020

 

1 – Buemi/Nakajima/Hartley (Toyota TS050) Toyota – 387 tours (1erLMP1)

2 – Senna/Nato/Menezes (Rebellion R13-Gibson)  Rebellion – 382

3 – Conway/Kobayashi/Lopez (Toyota TS050)  Toyota – 381

4 – Dumas/Berthon/Deletraz (Rebellion R13-Gibson) Rebellion – 381

5 – Hanson/Albuquerque/Di Resta (Oreca 07-Gibson)  United – 370 (1er LMP2)

6 – Davidson/Da Costa/Gonzalez (Oreca 07-Gibson)  JOTA – 370

7 – Jamin/Canal/Vaxiviere (Oreca 07-Gibson) Panis – 368

8 – Negrão/Ragues/Laurent (Oreca 07-Gibson) Signatech – 367

9 – Rusinov/Vergne/Jensen (Oreca 07-Gibson)  G-Drive – 367

10 – Lafargue/Chatin/Bradley (Oreca 07-Gibson) IDEC – 366

11 – Lapierre/Borga/Coigny (Oreca 07-Gibson) Cool Racing – 365

12 – Falb/Trummer/Mcmurry (Oreca 07-Gibson)  Algarve – 365

13 – Calderon/Flörsch/Visser (Oreca 07-Gibson) Richard Mille – 364

14 – Lacorte/Belicchi/Sernagiotto (Dallara P217-Gibson)  Cetilar – 363

15 – Pilet/Tilley/Kennard (Oreca 07-Gibson) IDEC – 363

16 – Hedman/Hanley/Van Der Zande (Oreca 07-Gibson) DragonSpeed – 361

17 – Owen/Brundle/Van Uitert (Oreca 07-Gibson)  United – 359

18 – Yamanaka/Foster/Merhi (Ligier JSP217-Gibson) Eurasia – 351

19 – Van Eerd/Van Der Garde/De Vries (Oreca 07-Gibson) Racing Team Nederland – 349

20 – Martin/Lynn/Tincknell (Aston Martin Vantage)  AMR – 346 (1er GTE PRO)

21 – Pier/Calado/Serra (Ferrari 488)  AF Corse – 346

22 – Thiim/Sørensen/Westbrook (Aston Martin Vantage) AMR – 343

23 – Pla/Bourdais/Gounon (Ferrari 488) Risi – 339

24 – Yoluc/Eastwood/Adam (Aston Martin Vantage)  TF Sport – 339 (1erGTE AM)

25 – Ried/Pera/Campbell (Porsche 911) Proton – 339

26 – Perrodo/Collard/Nielsen (Ferrari 488) AF Corse – 339

27 – Perfetti/Ten Voorde/Cairoli (Porsche 911) Project1 – 339

28 – Grist/Kapadia/Wells (Oreca 07-Gibson) Nielsen – 338

29 – Wainwright/Barker/Watson (Porsche 911) Gulf – 337

30 – Heistand/Root/Magnussen (Ferrari 488) JMW – 335

31 – Bruni/Lietz/Makowiecki (Porsche 911) Porsche – 335

32 – Piovanetti/Negri/Ledogar (Ferrari 488) AF Corse – 335

33 – Dalla/Gunn/Farfus (Aston Martin Vantage) AMR – 333

34 – Gostner/Frey/Gatting (Ferrari 488) Iron Lynx – 332

35 – Christensen/Estre/Vanthoor (Porsche 911) Proton – 331

36 – Inthraphuvasak/Légeret/Andlauer (Porsche 911) Project1 – 331

37 – Schiavoni/Pianezzola/Ruberti (Ferrari 488) Iron Lynx – 331

38 – Felbermayr/Beretta/Van Splunteren (Porsche 911) Proton – 330

39 – Flohr/Castellacci/Fisichella (Ferrari 488) AF Corse – 330

40 – Keating/Fraga/Bleekemolen (Porsche 911) Project1 – 326

41 – Smiechowski/Binder/Isaakyan (Ligier JSP217 Gibson) InterEuropol – 325

42 – Grimes/Mowlem/Hollings (Ferrari 488) RedRiver – 325

43 – Brooks/Piguet/Laskaratos (Porsche 911) Project1 – 313

44 – Allen/Capillaire/Milesi (Oreca 07-Gibson) Graff – 357

45 – Rigon/Molina/Bird (Ferrari 488) AF Corse – 340

46 – Chen/Blomqvist/Gomes (Ferrari 488) HubAuto – 273

47 – Preining/Bastien/De Leener (Porsche 911)Proton – 238

48 – Mastronardi/Cressoni/Piccini (Ferrari 488) Iron Lynx – 211

49 – Montoya/Buret/Rojas (Oreca 07-Gibson) DragonSpeed – 192

50 – Macneil/Vilander/Segal (Ferrari 488) Scuderia Corsa – 185

51 – Kimura/Abril/Cozzolino (Ferrari 488) MR Racing – 172

52 – Cullen/Jarvis/Tandy (Oreca 07-Gibson) G-Drive – 105

53 – Hirschi/Tereschenko/Gommendy (Oreca 07-Gibson) Duqueine – 100

54 – Dillmann/Spengler/Webb (ENSO CLMP1-Gibson) ByKolles – 97

55 – Yamashita/Patterson/Fjordbach (Oreca 07-Gibson) HighClass – 88

56 – Ulrich/Görig/West (Ferrari 488) AF Corse – 80

57 – Cameron/Scott/Griffin (Ferrari 488) AF Corse – 78

58 – Tambay/Maris/D’ansembourg (Ligier JSP217-Gibson) Eurointernational – 26

59 – Tung/Aubry/Stevens (Oreca 07-Gibson) DC Racing – 141  Déclassé

 

24 Heures du Mans Endurance Sport

About Author

gilles