RETOUR SUR LA CONFÉRENCE DE PRESSE DE L’ACO

 

 

 

 

 

A année exceptionnelle, méthodes exceptionnelles. Y compris pour la traditionnelle conférence de presse annuelle d’avant course, qui a eu lieu comme toute l’épreuve elle-même.

En effet, les orateurs, Pierre Fillon, le Président de l’ACO, Richard Mille, le Président de la commission endurance, John Doonan, son homologue pour l’IMSA, mais aussi Gérard Neveu, le directeur du Mondial WEC, étaient isolés dans une salle, en respectant les distanciations physiques, pour échanger avec Marc Minari, intronisé maitre de cérémonie pour l’occasion.

Et leurs messages étaient diffusés en direct sur le réseau interne de TV du circuit.

Trois informations étaient particulièrement attendues : le nom définitif de la catégorie reine de l’ACO/FIA, le règlement du LMDh qui sera la catégorie majeure de l’IMSA et le calendrier 2021.

C’est donc à Pierre Fillon, qu’est revenu l’honneur d’entamer cette conférence. Il a pu partager sa satisfaction d’avoir pu proposer un programme chamboulé, mais pas annulé en raison de la pandémie, hélas sans spectateurs à huis clos, mais avec un sacré plateau rassemblant tout de même …59 voitures !

 


24-HEURES-DU-MANS-2020-Pierre-FILLON.

 

Le Président Fillon, a officiellement annoncé que le nom de la nouvelle catégorie leader du WEC et des 24 heures du Mans serait… Hypercar.

Aucune surprise donc sur ce plan puisque ce nom est déjà utilisé depuis deux ans.

Il a également rappelé que Toyota avait confirmé son engagement et respectait sa feuille de route et ce malgré le COVID-19, de même que Glickenhaus et ByKolles (qui a présenté des photos de sa voiture hier).

Il en a profité pour rappeler que Peugeot reviendra dans cette catégorie et Pierre Fillon  a enfin souligné la future présence d’Alpine en LMP1 en 2021, en espérant une transition vers l’Hypercar pour 2022…

 

La future ByKolles

 

Il estime en effet qu’il est important que des marques issues du sport automobile puissent venir concourir dans cette nouvelle catégorie…

Ensuite, c’est le nouveau règlement Américain IMSA qui a été dévoilé. Rédigé en commun entre l’IMSA et l’ACO dans le cadre d’une convergence souhaitée par tous les concurrents potentiels, il a été terminé en fin de l’été malgré le COVID-19.

Les nouvelles voitures LMDh seront basées sur des châssis vendus aux compétiteurs pour moins de 350 000 €. Les fournisseurs homologués sont l’Italien Dallara et l’Américain Multimatic, ainsi que les deux Français, Ligier et Oreca.

 

PARLONS TECHNIQUE…

 

Le groupe de propulsion est composé d’un moteur thermique de 470 kW minimum (ou 610 ch), d’un système hybride, fabriqué par Bosch et Williams pour les batteries, pouvant régénérer jusqu’à 200 kW, mais la puissance utilisable n’est que de 50 kW maxi, sachant que la puissance réelle disponible cumulée ne doit pas dépasser 500 kW (soit 680 ch) et enfin d’une boite de vitesse fournie par XTrac.

Le coût maximum de cet ensemble hybride (hors moteur thermique) est de 300 000 €

Les dimensions sont fixées à un empattement de 3,15 m, pour une longueur maximum de 5,10 m et une largeur de 2m.

Si les développements seront très limités sur le fond de la voiture, la carrosserie pourra être développée dans le style de la marque qui l’engage.

Et pour finir, le poids de la voiture sera de 1030 kg.

Alors quelles différences avec le LMP2 en version 2019 et 2020 ?

Le fournisseur de châssis ne fournira obligatoirement que celui-ci. Le reste de la voiture pourra être du cru du constructeur ou du team qui l’engage.

De même pour le moteur, avec une hybridation possible, mais limitée et standardisée pour éviter une escalade des coûts.

Troisième information très attendue, la publication du calendrier pour la saison 2021 du Mondial WEC.

Avec un retour important à une définition plus traditionnelle, on recadre le calendrier des compétitions sur le calendrier civil.

Plus de Super-saison étalée sur deux années !

La saison 2021 commencera donc le 1 er janvier et se terminera le 31 décembre. Ce qui, outre une meilleure compréhension pour le public, rend bien plus simple la recherche de sponsors ou l’exercice comptable.

La future saison 2021 commencera à Sebring, en mars, avec un prologue et l’épreuve des 1000 milles le 19 mars.

Pour cette épreuve, il y aura un repli possible sur un autre circuit si les conditions sanitaires continuent à rendre difficile les déplacements aux USA.

Le Mondial WEC commencera ensuite sa saison Européenne avec l’épreuve de Spa le 1 er mai, les 24 heures du Mans les 12 et 13 juin, et le retour du circuit de Monza pour une épreuve de 6 heures le 18 juillet.

On voyagera ensuite en Asie, avec le circuit  Japonais de Fuji le 26 septembre pour terminer sur la piste de Sakhir, dans l’Ile de Bahreïn, le 20 novembre.

On le constate, le Mondial WEC, nous a concocté un calendrier limité bien en rapport avec la convalescence de la planète du COVID-19 qui plane toujours au-dessus de nos têtes !!!!.

 

24 HEURES DU MANS 2020 – Le tout nouveau prototype H24

 

Enfin, l’ACO a présenté la nouvelle version du programme ‘MissionH24’, la voiture à motorisation à hydrogène.

Présentée par Jean Michel Bouresche, elle a gagné pas moins de 150 kg, et comme le dit Norman Nato, son pilote de développement, au Mans 10 kg représentent 4/10 au tour.

Sa nouvelle carrosserie, développée par Adess est plus fine, permet un meilleur refroidissement et améliore les performances aérodynamiques.

Coté motorisation, les équipes de Symbio, une filiale de Michelin et de Saft, une filiale de Total pourvaméliorer la pile à combustible et les batteries du système de propulsion.

La voiture effectuera un tour de circuit avant le départ de cette 88ème édition des 24 heures du Mans ce samedi 19 septembre 2020, en début d’après-midi.

Il est à noter que malgré le COVID-19, l’ACO a tenu à décerner malgré tout un ‘Spirit of Le Mans’ cette année.

L’heureux récipiendaire en a été Amato Ferrari – aucun lien de parenté avec le constructeur Ferrari – l’homme qui dirige avec tout le talent que l’on sait la prestigieuse Scuderia AF Corse et qui suit pas moins de … douze Ferrari cette année dans la Sarthe et est tenante du titre en GTE Pro.

 

Patrick MARTINOLI

Photos : Thierry COULIBALY – Willy CHANTELOUP -TEAM

 

About Author

gilles