MOTOGP ET WSBK 2020 : LE PUBLIC REVIENT ! ET VIVE LA RENAISSANCE!

Et m… au virus, qui nous casse la vie (et parfois nous la prend !) depuis des mois, ce ajouté aux errements de nos gouvernements prenant des dispositions absurdes sans aucun recul (on rappelle que gouverner c’est prévoir) et sans autres règles que la pétoche et le principe de précaution.

Le sport, le spectacle en fait, a été une des grosses victimes de ces décisions aberrantes.

Je ne suis pas du tout du genre à regarder dans l’assiette du voisin s’il en a plus que moi, mais bon, j’ai un peu regardé le Tour de France et ses arrivées en altitude où la distanciation dans le public est une vue de l’esprit.

LE TOUR DE FRANCE A OUVERT LE BAL

Mais il est vrai que l’on est en septembre et que les foules le long des routes et aux arrivées d’étapes sont beaucoup moins importantes que d’hab’.

Dans le sport moto, on déploie une énergie folle pour que les championnats existent, jusqu’à présent sans public et avec des paddocks réduits au minimum, pas de journalistes par exemple… (Enfin à la TV j’ai vu du monde plumitif que je connais mais ils ont peut-être changé de boulot, devenant vigiles devant les stands…).

Et le public revient.

 

BENVENUTI A MISANO!

J’ai évoqué la Renaissance dans mon titre parce que cette belle histoire commence en Italie.

Un très beau symbole, Misano, « amore mio », a ouvert sa billetterie il y a quelques jours, le circuit recevra deux GP successifs, on arriverait à 40 000 spectateurs par GP, le paddock étant libéré (mais le contrôle sanitaire reste très strict, comme pour les spectateurs).

Par ailleurs, Magny Cours (photo d’ouverture) vient d’annoncer que la manche française du WSBK sera ouverte au public, avec bien sûr un nombre de places limité, entre 5000 et 10 000.

L’organisateur du dernier GP de l’année au Portugal, à Portimao, espère arriver à 50 000 spectateurs, ce qui ne sera pas difficile à cause du virus mais parce que le coin, un vrai décor de western, est franchement isolé et tout dans le sud du Portugal.

 

PORTIMAO POURRA RECEVOIR 50 000 SPECTATEURS!

Bon c’est à 280 bornes de Lisbonne, ça doit être faisable quand on en a envie…

J’ajoute que si l’envie vous prend et que vous n’avez pas tout claqué durant les vacances, c’est le moment de prendre vos billets d’avion, l’aéroport de Faro est à 50 km du circuit…

Justement à propos de distances, on arrive au GP de France, je viens d’avoir le promoteur Claude Michy au téléphone.

 

CLAUDE MICHY

 

Le département de la Sarthe est revenu au vert dans les statistiques d’infection, la proposition de l’organisateur du GP de France s’éclaircit, on sera fixé le 23 septembre si le virus cesse de nous em…

Clause Michy me dit que 80% des spectateurs du Mans se trouvent dans un rayon de 200 km autour du circuit, leur permettre l’accès au GP le dimanche seulement est donc totalement faisable.

Bien entendu, aucun contact avec le paddock, contrôle de température à l’entrée, masque obligatoire et répartition du public par zones de 3000 personnes (tribunes et gazon) respectant la distanciation.

 

DU PUBLIC AU BUGATTI? C’EST EN BONNE VOIE…

Chaque zone aura son propre circuit d’accès et son propre parking.

Claude Michy me dit que son équipe bosse d’arrache pieds et n’a jamais cessé d’y croire, il a un contact paisible et efficace avec le préfet, voilà où on en est aujourd’hui, si la situation de l’épidémie ne s’aggrave pas d’ici là.

Pour ce dimanche 11 octobre, les spectateurs ayant déjà réservé leur place (le GP était prévu en mai !)  seront prioritaires, ce qui est logique, les modalités seront bientôt publiées.

Voilà, on sort de l’ombre, pas encore en pleine lumière mais on y voit un peu plus clair et surtout quelques milliers de spectateurs vont avoir leur dose de bruit et de fureur.

Et çà c’est une grande nouvelle…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MotoGP ET ORGANISATEURS

Moto Moto2 Moto3 MotoGP Sport Superbike

About Author

jeanlouis