L’ART AUTOMOBILE S’EXPOSE AUX JOURNÉES DU PATRIMOINE AU CHÂTEAU DE GROUSSAY Â MONTFORT L’AMAURY

 

CHATEAU DE GROUSSAY

 

 

L’Automobile est un art à part entière. Certes, ses relations avec l’art sont connues, entre futurisme et Pop Art, entre septième art et fascination, par le passé, des écrivains pour la vitesse.

Pourtant, l’automobile se suffit à elle-même.

L’Automobile est plus grande que l’automobile. C’est-à-dire ?

L’automobile dès son invention a sollicité le meilleur des hommes : l’ingéniosité, l’imagination, le courage, la persévérance.

Elle a donné le goût de la liberté, des voyages et plus prosaïquement du travail à des millions d’hommes et de femmes.

L’automobile est un objet culturel, un spectacle vivant lors des 24 Heures du Mans, un patrimoine mobile statique pour une exposition ou par la force des choses lorsque l’innovation d’autre fois se transforme en collection.

Peter Mullin, reconnu comme le plus grand collectionneur d’automobiles du monde, nous dit :

« Les voitures de demain seront des outils de transport , pas des voitures au sens noble où nous l’entendons, nous collectionneurs. Les Français ont compris très vite que l’automobile était un art. Ils ont construit des sculptures roulantes. »

Toutes choses ont leur saison, c’est ainsi et Peter Mullin de conclure :

« Les gens comme moi, les choses que j’aime, oh my God, ne seront plus les mêmes dans le futur*. »

L’idée centrale de la première édition de « L’art automobile » au château de Groussay, dans le cadre des Journées européennes du patrimoine, est de proposer une photographie, bien sûr subjective, de cette excellence de l’automobile.

Par excellence, il faut entendre ce que l’automobile a su suggérer entre rêve et rationalité, entre performance et le plaisir de goûter au bonheur de rouler paisiblement sur une départementale.

En ces terres Yvelinoises, l’excellence sera bien là, les 19 et 20 septembre, des automobiles les plus prestigieuses, les plus inhabituelles aux plus modestes.

Après tout, le designer Giorgetto Giugiaro, l’homme qui a imaginé, entre autres, l’Alfa Romeo Giulia GT ou la Ferrari 250 GT Bertone, aime à dire que son dessin de la Fiat Panda, est lui aussi…un chef-d’œuvre !

En ces temps particuliers, l’automobile de collection reste un réconfort. Françoise Sagan l’affirmait :

« Quitte à pleurer, je préfère pleurer dans une Jaguar que dans un autobus. »

 

Jean-Marc THEVENET (Président de l’Association L’Art Automobile)

Contact : Jean-Marc Thévenet : 06.41.24.04.45

* Extrait de l’interview accordée par Peter Mullin à Bruno Leroux et Antoine Minard, La Vie de l’automobile, 1er mars 2018.

Evenements Salons

About Author

gilles