GP DE BELGIQUE F1 : UNE VICTOIRE PLUS DIFFICILE QU’IL N’Y PARAIT ! ET FERRARI MÉCONNAISSABLE UN AN ARES SA VICTOIRE

 

 

 

Si MERCEDES a dominé le Grand Prix de Belgique de la tête et des épaules et fêté son 50ème doublé de l’ère moderne de la F1, ce dernier  fut toutefois plus difficile à concrétiser qu’il n’y paraît .

Non pas que les concurrents les plus directs, RED BULL, RACING POINT où RENAULT qui en Belgique a retrouvé de bonnes performances, aient été une véritable menace, mais encore une fois en toute fin de GP, ce sont encore les pneumatiques qui sont venus quelque peu, perturber l’écrasante domination des flèches noires.

En effet dans les derniers tours au poste de commandement MERCEDES  en bord de piste du tracé Ardennais,  il a fallu gérer une situation imprévue suite à l’enregistrement de l’état d’usure des pneumatiques qui atteignaient une fois encore, un niveau critique…

Alors erreur de stratégie chez MERCEDES , ou la paire HAMILTON-BOTTAS, avait-t-elle, tout simplement trop sollicité les gommes ?

Ni l’un, ni l’autre car cette situation qui ne concerna pas seulement MERCEDES-AMG, trouvait son origine dans la phase de Safety Car à partir du 10ème des 44 tours après la sortie de piste de l’Alfa Romeo de GIOVINAZZI, entrainant la WILLIAMS de RUSSELL dans l’aventure et qui vit quasi tous les teams procéder aux changements de pneumatiques pour repartir en mélanges durs prévus à un stade plus avancé du GP mais devenus nécessaire après que quasi toutes les voitures aient roulé sur des débris de carbone laissés par les deux monoplaces accidentées.

 

 

Dès lors la fin du GP pour certains, s’avéra comme une marche sur des œufs et ce pour éviter tout dommage avant le franchissement du damier.

Le grand vainqueur, l’éternel Lewis HAMILTON en remportant sa 89ème victoire résuma la situation à l’arrivée :

« Spa est un circuit à part sur une piste où l’on ne se lasse jamais .Toutefois ce circuit ne fut pas toujours facile pour moi d’où cette fois cette sensation d’y avoir remporté une victoire fantastique d’autant plus après y avoir aussi réalisé la Pole. »

Le vainqueur ajoutant :

« Le plus important lors du 1er tour est d’offrir le moins possible d’aspiration dans la longue ligne droite qui sinon peut devenir un cauchemar. Et comme j’ai pu rapidement prendre rapidement une bonne seconde d’avance sur mon équipier Valtteri, la suite fut facile pour moi. »

Lewis précisant cependant :

« La fin de GP fut pourtant plus délicate après avoir constaté brièvement une petite perte de puissance alors qu’au cours des derniers tours, il a fallu préserver les pneumatiques en espérant que tout se passe bien jusqu’au drapeau à damiers.»

Quant au ‘ Boss’ Toto WOLFF une fois de plus grand artisan de cette nouvelle victoire, lui il déclarait :

« Ce fut à nouveau une victoire grandiose. Depuis 2017 nous n’avions plus remporté le GP de Belgique et je suis d’autant plus heureux de cette victoire aujourd’hui sur ce tracé qui ne nous a pas toujours sourit « 

Avouant toutefois :

« Notre performance et notre rythme de course fut à nouveau au niveau de nos espérance comme Lewis et Valtteri, l’ont démontré tout au long de l’épreuve, sauf en toute fin de course où nous connaissions des problèmes avec les gommes qui s’usaient de plus en plus. Nous constations toutefois que ce phénomène étaient récurrent auprès d’autres teams dont RED BULL où notre plus sérieux rival luttait face au même problème mais finalement tout est bien qui finit bien même si à un moment donné Silverstone revint dans nos esprits »

 

F1 2020 SPA – 4éme et 5éme places a l’arrivée du GP de BELGIQUE ce 30 AOÛT

 

Ce Grand Prix de Belgique disputé pour la première fois sans public et au cours duquel les forces de l’ordre ne furent pas trop souvent sollicitées mis à part pour un car de supporters hollandais de Max Verstappen, venus pour fêter leur idole et qui dut être refoulé et escorté jusqu’à la prochaine montée d’autoroute, vit une belle résurrection de la part du Team RENAULT qui tout au long du week-end Spadois démontra un très net regain de forme, confirmé par une 4ème et 5ème place finale tandis que la Scuderia  FERRARI a visiblement atteint le fond…

 

Les Ferrari a la lutte dans le ventre mou avec les modestes ALFA ROMEO et HAAS 

 

Situation  qui est dramatique avant les deux prochains Grands Prix qui se disputeront sur le sol Italien, nfin ce semaine dans le temple de la vitesse à Monza et ensuite au Mugello – la piste d’essai privé des ‘Rosso’ avec Fiorano – où dans le contexte actuel, les monoplaces du ‘ cheval cabré’ auraient bien besoin d’un bon forgeron pour leur ferrer les pattes et les faire avancer!

 

Si loin, tellement loin du podium…

 

Et ce d’autant plus comme me le rappelait l’ami Gilles GAIGNAULT, qu’il y a un an, FERRARI avait brillé et gagné et le GP de BELGIQUE et celui d’ITALIE dans la foulée, avec sa jeune recrue Charles LECLERC!

Qu’ajouter? …

 

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency


F1-2019-SPA- 1ére victoire en GP pour CHARLES LECLERC au volant de la FERRARI

 

 

F1 Monoplaces Sport

About Author

gilles