‘MOTOGP. 2020’ : UN NOMBRE ÉNORME DE BLESSÉS EN CINQ GP. !

 

LE SAUT VOLONTAIRE À 230 KM/H DE VIÑALES EN STYRIE

 

Ce dimanche, durant le GP. de Styrie, Maverick Viñales, en panne de freins, a dû sauter de sa moto aux alentours de 230 km/h. !

Miracle, il n’est pas blessé, il est certain qu’aujourd’hui les combinaisons ‘airbags’, les modèles de casques spéciaux GP’, les gants et les bottes utilisées sont de véritables ‘bunkers’, la preuve, le saut en marche de Viñales, à comparer avec l’état de sa moto !

 

CE QUI RESTE DE LA MOTO DE VIÑALES (PHOTO GP ONE )

 

Mais on va rappeler la liste de ceux qui n’ont pas eu de chance, certes ils auraient pu se tuer il y a encore seulement quelques années et bravo à la technologie, en revanche ce Championnat 2020 est parti de façon beaucoup trop violente.

Pour plusieurs raisons, d’abord le rythme très élevé des cinq premiers GP., rendu nécessaire par le fait qu’avant Jerez, même sans public, on ne pouvait rien organiser à cause de cette ‘saloperie’ de virus.

Ensuite, Marc Marquez s’est sérieusement blessé en début de Saison, bras cassé et complications, il ne sera pas Champion du Monde cette année, ce qui aiguise terriblement les appétits…

Quatre pilotes différents ont gagné sur cinq GP., Quartarao (deux), Binder, Dovizioso et Oliveira.

Deux victoires KTM., ce qui est très satisfaisant pour la marque mais le meilleur de leur pilote au Général, Binder, est quatre, donc pas du tout en tête du Général, où on se bat comme des dingues.

Au bout de cinq GP., il y a trois points entre Fabio Quartararo, qui d’ailleurs a reconnu que les faibles performances actuellement des motos Yamaha, lui  interdisait l’idée de remporter le titre, chose confirmée par Valentino Rossi et la chute volontaire de Maverick Viñales en Styrie, et involontaire au Général, où il est passé de la troisième à la cinquième place…

Autrement dit, tout le monde peut y croire, ce qui nous donne des courses géniales mais il y a de la casse…

On passera sur l’accident de Motocross de Dovizioso avant la saison, mais il est évident que la douleur, elle, n’a pas tenu compte du Calendrier du MotoGP.

Donc Marquez, bras cassé lors de Jerez 1. Avec des mois de cicatrisation.

 

OLIVEIRA OPÉRÉ DE L’ÉPAULE CET HIVER ET VAINQUEUR EN STYRIE

 

Puis Nakagami et Oliveira (ce qui les a dopés semble t’il, on ne voit plus qu’eux dans les GP !) ont été opérés de l’épaule mais on est encore en avant saison car ensuite arrive le virus… Mais douleur persistante évidente.

À la reprise, Cal Crutchlow se casse le poignet, Alex Rins se ‘flingue’ une épaule mais décide de se faire opérer en fin de saison avec quasiment interdiction de tomber…

Puis Bagnaia, un grand espoir chez Ducati, se casse le tibia. Le dernier blessé est Johann Zarco, poignet cassé lors de son accrochage avec Morbidelli…

 

ZARCO DERNIER BLESSÉ POIGNET CASSÉ

 

Donc, sur les vingt-deux pilotes, il y a neuf blessés, avec des fortunes diverses, parfois immobilisés (Marquez et Bagnaia),parfois roulant avec des vis pour renforcer une fracture (Crutchlow et Zarco), parfois souffrant le martyre (Rins) et encore opérés depuis trop peu de temps pour ne plus ressentir de douleurs (Nakagami et Oliveira).

Le spectacle ne s’en ressent pas, je l’ai dit, Nakagami est en pleine renaissance ainsi qu’Oliveira, victorieux du GP. en Styrie, mais il n’empêche ce spectacle, coûte cher en douleurs !

 

VAGUE À L’ÂME CHEZ QUARTARARO

 

On ajoute que l’année où KTM trouve le chemin du bonheur, Yamaha est dans une impasse totale, quand on parle des blessures, il y a aussi celles de l’âme, un Quartararo qui était considéré comme l’un des deux challengers du titre 2020 avec Dovizioso, se désespère des performances en baisse des motos Yamaha.

Un Dovizioso dont le départ annoncé en début de saison est selon mes Confrères italiens, une sorte de suicide de Ducati.

Un Viñales qui pensait se battre pour le titre et dont la chute volontaire en Styrie, n’est pas le désastre absolu, je l’ai dit les écarts sont peu importants, mais quand même… un sérieux coup d’arrêt.

 

DOVIZIOSO EN BAGARRE POUR LE TITRE ET VIRÉ PAR DUCATI !

 

Et au bout du compte, après cinq GP., Quartararo et Dovizioso sont en effet en tête du Général mais avec bien peu de confort, pour chacun une chute ou un DNF. (Did not finish) technique et toute son avance est réduite à néant.

On ajoute les ‘perfs.’ exceptionnelles des Suzuki et des KTM. et serait bien fou qui oserait se risquer aujourd’hui à un pronostic final, ce qui est la première fois depuis très longtemps, en particulier avec ce fait jamais connu depuis l’apparition des motos de ‘compète’ modernes, pas un seul podium Honda en cinq GP. !

Cela dit, que le suspense soit à son comble est une bonne chose, mais il force les pilotes à se surpasser partout et parfois la technique ne suit pas.

 

LES SUZUKI SONT DE VRAIES FUSÉES

 

Car on verra bien lors du GP. de Misano, les KTM. avaient beaucoup roulé à Brno et en Autriche avant les GP., grâce à leurs concessions que la marque n’a plus depuis les deux victoires de Binder et Oliveira, les motos autrichiennes y seront peut être moins à l’aise et alors il y aura encore grosse bousculade au portillon !

Tant mieux pour les fans mais si d’autres blessures importantes apparaissent, c’est là que se fera peut-être le championnat, par élimination physique, un peu comme dans le Motocross aujourd’hui et ce serait vraiment dommage.

Il y a maintenant trois semaines sans GP. (mais pas sans entraînement, les garçons vont continuer de forcer sur la cardio et sur les entraînements divers à moto, Dirt Track, Enduro, Trial même) mais bon ce serait bien que le destin les épargne un peu, ils ne sont pas acrobates de cirque même si leur Championnat est surnommé « Circus »

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis