JÉRÔME BOULLERY : QUAND L’AMITIÉ FAVORISE L’ÉCLOSION D’UNE PASSION…

 

 

 

 

 

Après avoir découvert Sylvain Noel, le Boss de Racing Technology, et Denis Papin, PDG. des Centres Porsche Nantes et Rennes (voir lien), AutoNewsInfo vous présente aujourd’hui la troisième figure de cette trilogie passionnelle : Jérôme Boullery.

 

Jérôme Boullery, 39 ans, est Directeur de la Concession Harley Davidson à Nantes et de temps en temps, pilote automobile à ses heures perdues.

 

PORSCHE CUP 2019 – JÉRÔME BOULLERY RACING TECHNOLOGY – – —

Qu’est-ce qui vous a attiré dans la course automobile ?

« La course automobile, j’aime cela depuis que je suis petit, en fait je n’ai pas raté un seul Auto-moto et Turbo depuis vingt ans. Cette passion ne me vient pas de mes parents car ils n’aimaient pas du tout ce sport, alors que moi j’ai toujours aimé cela, j’ai toujours dessiné des voitures et regardé la Formule 1. »

Comment avez-vous découvert le sport automobile ?

« Un jour, j’ai rencontré Sylvain Noel qui m’a emmené avec ma voiture sur les ronds-points et il l’a mise en travers et j’ai dit ‘oh ! c’est génial’, mais je savais que ce sport était inaccessible. Je n’ai jamais travaillé dans la voiture, mais dans la moto. J’ai fait un CAP. d’électrotechnicien dans le bâtiment, donc rien à voir, et ça ne m’a pas plu. Un jour, je suis entré dans un magasin moto comme mécanicien et là, bien sûr, comme j’ai toujours aussi aimé la moto, ça a bien marché. »

Et il nous précise :

« J’ai fait de l’acrobatie moto pendant 8 ans, il n’y avait pas de compétition mais je faisais des shows (une petite quinzaine à l’année) et en même temps je m’intéressais aux voitures. D’ailleurs, j’ai toujours acheté des voitures sportives. Ma première sportive était une 205 GTI, assurée au nom de ma maman. J’ai toujours eu des voitures, mais jamais rien fait dans la voiture. Donc, j’ai rencontré Sylvain et j’ai commencé à rouler sur des journées circuits. Il a remarqué que je me débrouillais pas mal, puis, j’ai ensuite travaillé chez lui pendant plusieurs années à Motors Sport Academy et nous sommes devenus amis. Un jour, nous sommes partis ensemble en vacances au ski avec une dizaine de potes, et il m’a dit « ce serait bien que tu fasses une course cette année ». Je lui ai répondu que cela coûte super cher et il m’a répondu : « monte un dossier de sponsoring, tu vas faire deux ou trois journées d’essais et ensuite participer à une course ». Donc, c’est parti de là et le jour où je me suis assis dans le baquet, j’ai adoré. J’ai fait ma première course en 2015 à Navarra en Espagne, c’était la finale du club Porsche. Je suis parti le premier et j’ai fait un podium car j’ai dû finir 3ème. »

 

PORSCHE CARRERA CUP 2019 Misano Denis PAPIN avec Sylvain NOEL

 

Et pourquoi Porsche ?

« Étant donné que Sylvain roule en Porsche, je n’ai jamais quitté Porsche. » 

 

Ceci nous permet de passer en revue vos participations depuis quatre ans avec les résultats qui vont avec

« J’ai commencé en Porsche 997 Cup où la première année j’ai appris et fait quelques podiums. La deuxième année, avec la même voiture mais avec les palettes au volant, j’ai commencé à gagner des courses mais je n’ai toutefois pas pu faire toute la saison, faute de budget. Ensuite, lorsqu’on est passé à la Porsche 991, j’ai roulé avec Denis Papin et terminé deuxième en Club Porsche. L’année suivante, j’ai gagné toujours en Club Porsche et j’ai fait une pige en TTE au Castellet avec une Porsche Cayman.»

Et il ajoute et lâche :

« En fait, j’ai toujours fait du Club Porsche, je regardais la Carrera Cup avec les yeux de l’amour, en pensant que c’était inaccessible, le niveau étant très élevé. Puis, nous avons eu de la chance, en 2019, la Carrera Cup France a lancé la catégorie amateur, et c’est là que Sylvain m’a dit : ‘il faut y aller’ Donc, nous avons monté un double programme avec Denis où je devais faire trois meetings et lui les trois autres, afin de diminuer les coûts. Et, comme cela se passait bien, Denis a finalement fait deux meetings et moi quatre. Et, j’ai gagné la catégorie AM l’année dernière en 2019 en Porsche Carrera Cup. Avec quatre victoires.»

 

 

Parlons de la Saison 2020, tronquée. Où en êtes-vous entre espoirs et projets ? Et est-ce difficile de passer de AM en PRO AM en Porsche Cup compte tenu du niveau élevé du Championnat Français ?

« Où j’en suis pour 2020 ? C’est vraiment de faire la saison entière bien sûr, et performer, mais je sais que j’ai des concurrents très calés, comme Christophe Lapierre, Nicolas Misllin, Stéphane Denoual, qui lui, aura fait trois courses de Super cup avant de commencer la saison en France, et enfin Sylvain Noel. Je vais donc me battre jusqu’au bout. L’avantage avec Sylvain dans la voiture, c’est qu’il va être capable de donner beaucoup d’infos. Je vais y aller pour faire ce que je peux mais je sais que cela va être très difficile. Je n’y vais pas en me disant que je vais gagner car je n’ai pas cette prétention là, mais je souhaite faire quelques podiums mais passer de la catégorie AM en Pro Am, ce n’était pas ma volonté mais lorsque l’on gagne la catégorie AM, on doit monter en catégorie Pro Am. Cela me donne un challenge et finalement ça me plait de monter en Pro Am. »

 

On ne fera pas l’économie de vous demander de nous commenter votre collaboration avec ‘Racing Technology ‘et Sylvain Noel.

« En fait, Racing Technology, c’est plus qu’un team, c’est une famille et on a envie de bien faire pour l’équipe, qui fait beaucoup pour les pilotes. Il faut aussi remercier toute l’équipe qui travaille beaucoup pour nous et c’est aussi les remercier quand on fait des résultats.»

 

CONCESSION HARLEY DAVIDSON NANTES Photo : Alexis GORRE

 

Avec Denis Papin, les choses ne manquent pas de sel, puisque vous êtes Directeur d’une de ses structures et qu’il est aussi votre partenaire annonceur, racontez-nous ces relations entre business, sport et partage d’une même passion

« Denis, je l’ai connu grâce à Sylvain Noel puisque Porsche Nantes-Rennes est partenaire de Racing Technology, nous avons assez vite accroché et nous avons commencé à faire de la course ensemble il y a quatre ans. Un jour Denis me dit qu’il allait racheter la Concession Harley Davidson à Nantes, et j’ai dit oui tout de suite pour travailler avec lui car cela faisait 20 ans que je travaillais dans la moto. Et comme j’ai une entière confiance en Denis et aussi envie de travailler avec lui, l’affaire s’est vie conclue. Aujourd’hui cela fait deux ans et demi que nous travaillons ensemble, tout se passe très, très bien, et on se voit en plus le week-end en amis, à participer à des courses ensemble aussi. Pour autant, le boulot c’est le boulot et chacun est dans sa carapace. »

 

CONCESSION HARLEY DAVIDSON NANTES 2019 – Photo Alexis GOURRE

 

Vous pouvez parler aussi de votre Concession, son organisation ?

« Harley Davidson Nantes, c’est une des plus vieilles Concessions de France, créée … il y a 40 ans ! C’est une Concession qui a toujours très bien fonctionné et nous l’avons reprise en 2018 et avant nous, la Concession vendait 150 motos neuves par an. La première année, on en a vendu 190, et nous avons fini l’année dernière à 224. Entre temps, nous avons refait la Concession et Denis a investi beaucoup d’argent et aujourd’hui nous avons un super outil de travail. Nous avons revu pas mal de chose dans l’équipe puisque nous avons intégré de nouveaux collaborateurs et que nous sommes désormais 16 personnes. »

 

PORSCHE CUP 2019 – JÉRÔME BOULLERY RACING TECHNOLOGY

 

Jérôme termine en concluant :

« Donc pour finir l’histoire, je dois remercier beaucoup de gens, et c’est grâce à Sylvain que je vis ce rêve car sans lui, je n’aurais jamais pu courir, et aujourd’hui je pilote une Porsche Carrera Cup, ce qui est extraordinaire. À chaque fois que je monte dans la voiture je me dis que j’ai la chance de pouvoir faire cela grâce à des partenaires qui me suivent et notamment grâce à Denis. Nous travaillons ensemble et il m’aide beaucoup, avec les centres Porsche Nantes et Rennes et, enfin, il y a tous les partenaires qui me suivent depuis le début. Donc je vis un rêve absolu ! »

 

Alain MONNOT

Photos : Alexis GOURE, Gilles VITRY, Stéphane LECREUX

 

PORSCHE CUP 2019 – JÉRÔME BOULLERY RACING TECHNOLOGY – – –

NOTRE ARTICLE PRÉCÉDENT SUR
RACING TECHNOLOGY

 

RACING TECHNOLOGY : L’EXPÉRIENCE ET LA PASSION DE SYLVAIN NOËL AU SERVICE DES PILOTES.

NOTRE ARTICLE PRÉCÉDENT SUR DENIS PAPIN ET LES CENTRES PORSCHE

 

LES CENTRES PORSCHE DE NANTES ET RENNES DANS LA COURSE…

GT Personnalités Porsche Cup

About Author

gilles