MERCEDES POUSSE McLAREN ET WILLIAMS À RETIRER LEURS PLAINTES CONTRE ‘RACING POINT’… MERCEDES !

 

 

 

 Marche arrière toute !

 

Les équipes McLaren – équipée à partir de 2021 des moteurs Mercedes – et Williams qui roule déjà avec le motoriste Allemand, viennent d’indiquer qu’elles ne donnaient pas suite à leurs intentions premières de poursuivre leurs réclamations dans l’appel auprès de la FIA. (Fédération Internationale Automobile) contre le Team ‘Racing Point’… MERCEDES !

Laissant ainsi seules les écuries Renault et Ferrari continuer leurs actions, McLaren et Williams les arrêtant !

Il ne reste donc plus que deux Teams pour déposer officiellement un recours contre ‘Racing Point’, concernant les écopes de freins qu’ils considèrent d’origine Mercedes.

Et cela ne semble franchement pas un pur hasard car la firme de Stuttgart, équipera donc à nouveau l’équipe de Woking à partir de l’année prochaine, celle de Grove étant déjà partenaire depuis 2014 !

Ceci naturellement explique cela…  »Business is Business’!

C’est clair comme de l’eau de roche, la peur de rompre les relations existantes et futures a logiquement prévalu…

McLaren a exprimé son intention hier soir, Williams a attendu ce matin, juste avant la date limite fixée.

Les explications fournies par les deux Teams à ce désistement, peuvent être résumées de la même manière, la gestion de ce périlleux dossier par la FIA. est jugée satisfaisante, et qui œuvre pour éviter les voitures « clonées » à partir de 2021, sanctionnant toute infraction à la réglementation.

McLaren a toutefois tenu à préciser respecter les choix de Ferrari et Renault, qui veulent aller jusqu’au bout.

Précisons tout de même les énormes et colossaux intérêts…

Mais derrière cette affaire, il y a beaucoup de politique, car si d’une part, des pénalités plus sévères sont demandées pour ‘Racing Point’, par rapport aux 15 points déduits pour le Championnat du Monde des Constructeurs et l’amende de 400.000 € , l’objectif reste, de comprendre la réelle influence de l’équipe Mercedes dans la conception de la monoplace 2020 de ‘Racing Point’, la RP20, une monoplace copie conforme… en livrée rose !

Laquelle depuis les essais hivernaux de Catalunya, a fait sensation en semblant bien n’être qu’une réplique de la voiture Championne du Monde en 2019, la W10.

Pour Renault qui a été le premier à protester, déposant plainte après le Grand Prix de Styrie, et répétée à l’issue des Grands Prix de Hongrie et de Grande-Bretagne :

« Nous continuerons à travailler avec la FIA. et toutes les parties impliquées pour mettre en place une base réglementaire capable de garantir que les équipes en début de saison 2021 développent elles-mêmes leurs concepts aérodynamiques respectifs. » 

À ce sujet, rappelons que ‘Racing Point’ a reçu une nouvelle réprimande à l’issue du GP. du 70ème anniversaire, pour l’utilisation des prises d’air des freins arrière incriminées, ce que la FIA., elle-même dans son verdict du vendredi 7 août a autorisé à maintenir.

Un paradoxe qu’il serait au plus vite bon, dans un sens ou dans un autre, de résoudre.

L’enjeu est la crédibilité de l’ensemble de la F1, et même les équipes neutres restantes observent avec un intérêt certain la situation et parmi elles… Red Bull, qui découvrira jusqu’où le partage de technologie peut aller avec sa propre équipe ’satellite‘ AlphaTauri, ex Toro Rosso jusqu’à la fin de la Saison 2019 et autrefois anciennement Minardi !

Donc affaire à suivre avec une grande attention…

 

John ROWBERG

Photo : TEAM

 

Evenements F1 Flash Info Monoplaces Sport

About Author

gilles