LA FIA. DONNE RAISON À RENAULT DANS LE LITIGE CONTRE RACING POINT !

 

 

 

 

L’Équipe Renault a eu gain de cause dans sa protestation contre le Team Racing Point concernant les prises d’air des freins de la monoplace RP20 !

Lesquelles ont bien été jugées irrégulières après l’audition organisée par la FIA. pour tenter d’évaluer la situation et de comprendre comment s’est déroulée le ‘clone’ des Mercedes l’an dernier.

L’équipe de Lawrence Stroll se voit donc privée de 15 points au Championnat du Monde des Constructeurs (7,5 par voiture) et se voit en outre infligée une lourde amende de 400.000 €, pour avoir utilisé ces éléments lors du Grand Prix de Styrie, le premier auquel Renault a officiellement porté plainte.

Le verdict dévoilé dans un document explicatif qui comporte 14 pages, est accompagné d’une réprimande pour les GP. de Hongrie et de Grande-Bretagne.

Pas de pénalités par contre au Classement du Championnat des Pilotes, pour le tandem, Sergio Perez et Lance Stroll.

Il est indiqué que Racing Point ne pouvait pas utiliser les mêmes écopes de freins que ceux de la Mercedes 2019, dont la monoplace actuelle – la RP20 –  est apparue comme une véritable ‘clone’ depuis les essais hivernaux de Catalunya en février dernier.

Pour cette saison, les ‘gaines’ dites de frein sont en effet entrées dans les ‘pièces listées’, les composants que chaque équipe doit concevoir de manière indépendante, ou tout au plus déléguer à un fournisseur externe mais dans un souci d’exclusivité.

Racing Point a affirmé avoir acheté des douilles de frein à l’équipe Championne du Monde, avant le changement de règlement, alors que cela était encore autorisé, puis les avoir utilisées comme base pour une refonte.

Cependant, elle a bien reçu les données CAO. de Mercedes considéré comme le véritable ‘auteur’ de sa conception.

Les douilles avant étaient considérées comme une évolution acceptable de celles du RP19, mais pas celles arrière !

L’équipe de Lawrence Stroll aura toujours une dispense pour maintenir la configuration actuelle, étant donné que les Commissaires sont conscients de la difficulté de repenser ces pièces à partir de zéro, et de trouver irréaliste que les connaissances acquises soient… oubliées !

La sanction a justement servi à neutraliser l’avantage potentiel obtenu, par exemple en libérant des ressources à exploiter dans d’autres zones de la voiture.

Racing Point peut encore faire appel et a jusqu’à demain matin pour lancer la procédure.

La question n’est donc pas à considérer comme complètement close, et c’est la philosophie technique de la Formule 1 qui est en jeu car en cas de renversement d’une décision, le concept de ‘voiture client’ pourrait être effacé, ce à quoi Renault lui-même s’oppose, mais l’écurie Française n’est visiblement pas la seule qui s’y oppose…

Quoi qu’il arrive, il semble plausible que les règles soient affinées pour éviter une interprétation supplémentaire à la limite.

Comme mentionné, le Classement Général provisoire avant le GP. du 70 ème Anniversaire de ce week-end, change.

Racing Point glisse à la sixième place avec 27 unités, au lieu de 42, passant derrière Renault qui en possède 32 !

 

John ROWBERG

Photos : TEA

MS

Evenements F1 Flash Info Monoplaces

About Author

gilles