MOTOGP 2020 : CHEZ YAMAHA L’EXTASE DE LA VICTOIRE ET L’ANGOISSE DE LA CASSE MOTEUR.

 

 

UN MOTEUR QUI CASSE CHZ ROSSI, UN CHEZ VIÑALES, UN CHEZ MORBIDELLI

 

Deux GP, deux doublés pour Fabio Quartararo et Maverick Viñales, un podium pour Valentino Rossi qui en est donc à son 199ème, tout va bien sur la ligne bleue…

D’ailleurs, si Quartararo gagne à Brno, il partagera avec Kenny Roberts, l’honneur d’avoir gagné les trois premiers 500/Moto GP de la Saison !

 

LA LÉGENDE DE QUARTARARO RESTE INTACTE POUR L’INSTANT

 

J’ai déjà écrit aussi que si Rossi est encore podium  ce week end à Brno, ce sera son 200 ème en 500/MotoGP, un record absolu.

Alors tout va bien ?

Non.

En trois GP, Yamaha a perdu trois moteurs !

Morbidelli, Viñales et Rossi ont cassé un moteur chacun, mais Quartararo a pour l’instant été épargné par la poisse.

Plus grave, Viñales n’a plus un seul moteur neuf, il a utilisé les quatre qui lui restent, soit en essais, soit en course…

 

VIÑALES N’A PLUS UN SEUL MOTEUR NEUF

 

Sur des moteurs très fiables ce serait un détail, sur des moteurs qui cassent, c’est plus inquiétant.

Encore plus grave, en 2021, les pilotes recevront un nouveau contingent de moteurs mais ce seront les mêmes qu’en 2020, le développement est congelé (c’est une ‘connerie’ dans la cylindrée la plus renommée au monde…) la saison prochaine aussi.

Alors que faire ?

Jarvis et ses amis japonais vont devoir devenir les meilleurs ambassadeurs du monde.

 

!

JARVIS VA PEUT-ÊTRE SE FAIRE JETER MAIS QUI N’ESSAIE RIEN N’A RIEN !

 

Pourquoi ?

Parce que toute modification, et ce sera probablement nécessaire, ne peut-être faite qu’avec l’accord de l’unanimité des Constructeurs.

Ce qui a été accordé à Aprilia d’ailleurs, au début de la Saison.

Mais là, Yamaha, en plus de ses moteurs, casse la baraque, peut on imaginer un paddock unanime à accepter le ‘fair play’ ?

Non bien sûr, l’unanimité n’existe déjà pas dans les systèmes dictatoriaux, on laisse toujours une poignée de cerises à l’opposition (enfin pas toujours) alors dans une société ouverte mais en guerre permanente comme le Moto GP., faut pas rêver !

D’abord, Yamaha a demandé à ajouter un capteur supplémentaire dans la sortie d’échappement de ses moteurs, pour analyser ce qui sort (à 1000 degrés !) et ça Yamaha devra le faire avaler aux autres.

 

L’ÉCHAPPEMENT PEUT CRACHER DES INFOS ESSENTIELLES

 

Ensuite, si on trouve la pièce défectueuse, rebelote, pour pouvoir la changer, il faut l’accord unanime des autres, peut-être si Yamaha est au fond du gouffre mais pas avant…

Bon, on peut utiliser un moteur supplémentaire mais ça coûte très cher.

Deux options : Le départ des stands, donc ‘derjo’ et largement ‘derjo’.

Ou bien un ‘drive through’, un passage par les stands durant la course, qui fait que quelle que soit la position juste avant, on se retrouve quasiment ‘derjo’ juste après…

Lin Jarvis annonce que Yamaha n’obligera pas ses pilotes à supporter ce genre d’infamie mais ne dit pas comment.

Bon, c’est peut-être aussi de la malchance mais trois fois de suite, dans les statistiques, ça ne doit passer sous cette rubrique…

 

QUARTARARO L’HÉROS DE JEREZ

 

On espère que tout se passera bien, on peut évidemment réduire le régime moteur pour les soulager mais les trois GP. qui arrivent Brno et deux fois l’Autriche, sont justement des GP. de moteurs !

Bon, Fabio a eu le destin de son côté pour l’instant, la chance est aussi l’apanage des champions, pourvu que ça dure !

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis