MONDIAL SUPERBIKE WSBK. 2020 À JEREZ, LES FRANÇAIS DEVANT MAIS PAS ENCORE VICTORIEUX !

 

 

 

Et oui, on a assisté à quelques belles bagarres, certaines où les pilotes Français se battaient devant mais aucun tricolore n’a gagné une seule des sept manches disputées à Jerez, deux par cylindrée, trois en WSBK.

En revanche on a vu un bel effet rouge, Ducati (Redding et Davies font le doublé le dimanche, Rea n’a gagné qu’une fois sur trois, Ducati est donc en tête du mondial… )

Ce qui ne signifie pas grand-chose car il ya trois courses par week end, Rea rate parfois la victoire mais est toujours très proche.

Il perd donc peu de points à chaque manche et, en dehors d’un réel talent pour ce type de course, il a aussi le c… bordé de nouilles (Talleyrand affirmait que l’on ne peut pas entrer dans l’histoire si l’on est malchanceux…) ses adversaires coriaces comme Bautista en 2019, qui l’avait battu onze fois d’affilée en début de saison, se sont mis par terre alors que Rea finissait toutes ses courses.

 

RATAZAGLIOGLU MEILLEUR PILOTE YAMAHA

 

Aller au bout et bien placé, c’est un vrai talent dans les sports mécaniques, Rea l’a indiscutablement.

Il n’empêche,  il a été battu et largement, à deux reprises par Redding, qui est logiquement en tête au classement général du mondial.

On s’est évidemment intéressés à la course du Français Loris Baz, qui avait superbement roulé en essais, moins bien en pole, pas terrible en course.

Va t’on appeler ça le mal Français ? Quartararo devenant l’exception…

Baz termine loin, seulement 17ème de cette course, après une chute, bref journée à oublier.

Au général (le WSBK a déjà roulé en Australie avant l’apparition de l’épidémie) Redding est donc leader avec 98 points devant Rea (24 points de retard, une misère…).

La Kawasaki de Lowes est 26 points derrière Redding et l’on trouve enfin une Yamaha, celle de Ratzaglioglu qui a 32 points de retard.

La course s’est déroulée dans des conditions de fournaise (piste à 60 degrés !) comme le MotoGP en fait.

Il reste sept courses à trois manches par week end, Rea peut voir les choses tranquillement…

Il n’empêche, un doublé rouge en WSBK ça rappelle de biens grands souvenirs…

 

Classement général WSBK après Jerez 2020

https://resources.worldsbk.com/files/results/2020/ESP2/SBK/003/STD/ChampionshipStandings.pdf?version=67e649219847fb6e7ff3ae98ae3ca54c&_ga=2.101691784.827641407.1596391743-1049360421.1591722676

DOUBLÉ DE LOCATELLI EN SUPERSPORT 600

 

C’est en Supersport 600 que l’on pouvait espérer de beaux résultats Français, bon on ne va pas marchander son plaisir, Jules Cluzel du team Yamaha GMT 94 est deuxième à deux reprises, mais Locatelli, sur la Yamaha Bardhal, fait un doublé.

 

CLUZEL DEUX FOIS DEUXIÈME, RAGEANT !

 

Lucas Mahias est troisième, et Perolari est six.

A noter que le jeune espoir Français Andy Verdoïa, qui arrive du Supersport 300, a marqué un point avec sa quinzième place, c’est un début…

Donc bien mais la gloire est ailleurs.

Au  classement général, Locatelli  est largement en tête avec 75 points, soit 15 d’avance sur Cluzel.

J’avoue que c’est assez rageant, quand il s’agit de Marquez ou maintenant de Quartararo (ou Zarco dans sa période Moto2) j’admets la supériorité technique et sportive du mec qui est devant. Cela m’enchante même.

Ici, Locatelli ne m’inspire rien d’autre que de la rage, je ne le connais pas, il est italien et devrait m’être sympa, mais non, rien, pas une émotion…

Si, une ! Quand dans le tour de chauffe, Bassani a accroché De Rosa, l’un a détruit sa moto l’autre a fait un tour pneu arrière crevé, la course a été retardée et réduite à onze tours.

Pour le reste, j’attends désespérément une victoire Française, Jules Cluzel aussi, Christophe Guyot, boss de Yamaha GMT 94 doit aussi en rêver la nuit…

 

Classement général Supersport 600 2020 après Jerez  

https://resources.worldsbk.com/files/results/2020/ESP2/SSP/002/STD/ChampionshipStandings.pdf?version=67e649219847fb6e7ff3ae98ae3ca54c&_ga=2.56671651.827641407.1596391743-1049360421.1591722676

 

ARRIVÉ TRÈS SERRÉE ENTRE LES YAMAHA DE SOFUOGLU ET DE CANCELLIS (DÉCLASSÉ!)

 

En Supersport 300, on rappelle que c’est le seul titre mondial de vitesse moto obtenu par une femme, Ana Carrasco, qui roule toujours dans cette cylindrée et se bat devant, le Français Hugo de Cancellis avait réussi à terminer deuxième, ce qui est un vrai exploit dans cette poudrière de jeunes talents voraces mais il a été déclassé en dixième position à l’arrivée pour être sorti à plusieurs reprises des limites de la piste.

Je sais qu’il faut des règles, mais celle-là est d’une cruauté absolue car pour moi, il est vrai que je viens du TT,  un mec qui n’est pas sur la trajo est encore plus méritant.

Mais bon, dura lex sed lex , la loi est dure mais c’est la loi pour les non latinistes, parfois insupportable.

Prochaine course à Portimão le 9 août

 

Classement général Supersport 300 après Jerez 2020

https://resources.worldsbk.com/files/results/2020/ESP2/SSP300/003/STD/ChampionshipStandings.pdf?version=67e649219847fb6e7ff3ae98ae3ca54c&_ga=2.1621304.827641407.1596391743-1049360421.1591722676

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos:  WSBK. rares et souvent médiocres   

 

Moto Sport Superbike

About Author

jeanlouis