OGIER DANS LE SIMULATEUR DES TOYOTA DU MANS PRÉPARE L’AVENIR ?

 

 

Sextuple Champion du Monde des rallyes WRC,
le pilote Français Sébastien Ogier, avait laissé entendre en début de saison, qu’il s’agirait très certainement de sa dernière dans la discipline
mais précisant qu’il ne mettrait pas un terme à sa carrière…

 

À l’époque on imaginait qu’il pourrait naturellement se tourner vers l’univers de l’Endurance, le Gapençais n’ayant jamais caché qu’il rêvait de disputer après ses années Rallye de participer aux 24 Heures du Mans !

C’est donc sans surprise qu’on a appris en cette fin de semaine que l’actuel leader du Championnat WRC, avait testé le simulateur d’Endurance de l’équipe Toyota, engagée en Championnat du Monde d’Endurance WEC. et donc du Mans. Team pour lequel il roule en Mondial WRC.

Ce Championnat du Monde des Rallyes n’ayant pas encore redémarré, la reprise étant prévue lors du Rallye d’Estonie (4-6 septembre), Sébastien Ogier a profité de cet arrêt qui se prolonge pour visiter les ateliers de Toyota à Cologne en Allemagne.

Et le sextuple Champion du Monde en a profité pour le simulateur de la Toyota TS050 d’Endurance.

Invité à commenter ce test, Ogier à expliqué :

« Un de mes futurs rêves est bien de participer un jour aux 24 Heures du Mans. »

Lâchant :

«  Aujourd’hui, c’est une belle introduction. »

Avant de préciser encore :

« Au début, ce n’était pas facile de ressentir les limites de la voiture car le pilotage est très différent d’une voiture de rallye. J’ai besoin d’un peu de temps mais je suis content de ma progression. Session après session, j’étais plus rapide. C’est ça qui m’a rendu heureux »

Et le Rallyman indique :

« La seule similitude avec le Rallye c’est d’être aussi rapide que possible. Malgré ça, à la fin, lorsque vous êtes pilote professionnel, vous aimez ce type de défi. En rallye, il faut s’adapter rapidement à de nouvelles choses. C’est ce que j’ai dû essayer de prouver ces deux derniers jours. Je pense que si j’ai la chance, un jour, de piloter la vraie TS050 Hybrid, ça sera encore plus excitant. Le travail avec l’ingénieur est assez similaire mais la façon dont vous utilisez les données est un peu différente. Vous entrez beaucoup plus dans certains détails car vous répétez chaque virage plusieurs fois, ce qui n’est pas le cas en rallye où parfois je dois faire confiance à mon ressenti sans vraiment regarder les données. »

Et il conclut :

« Je suis impatient de redémarrer la Saison et d’essayer de me battre pour encore plus de victoires et pour un autre titre de Champion du Monde. J’espère qu’après cela, nous pourrons peut-être penser à l’avenir et aux 24 Heures du Mans »

 

DTM-2018-RED-BULL-RING-La-MERCEDES-de-SÉBASTIEN-OGIER.

SUPERCUP-2013-MONACO-La-PORSCHE-de-Sébastien-OGIER

 

Rappelons qu’avant l’arrivée de la pandémie du Coronavirus COVID-19 E au début du printemps dernier, Ogier menait au classement provisoire du Championnat WRC. après les trois premières épreuves disputées (Monte Carlo, Suède et Mexique), totalisant points devant ses principaux rivaux, .

Cette pandémie qui a lourdement touché les événements sportifs à travers le monde, pourrait bien finalement pousser Ogier à repousser l’échéance de sa fin de carrière en WRC., initialement annoncée par l’intéressé pour la fin de la Saison 2020

Et du coup l’inciter à modifier ses projets et le voir ainsi prolonger sa vie de Rallyman d’une Saison.

Comme il l‘avait dernièrement laissé supposer !

On rappellera enfin qu’Ogier s’est déjà essayé en circuit et notamment en Porsche Supercup et DTM, invité par Porsche et Mercedes à disputer les deux courses du Red Bull Ring, à Spielberg en Autriche, d’abord en juin 2014 puis ensuite en septembre 2018. Il a aussi roulé en Supercup lors du GP de Monaco en mai 2013.

Christian COLINET

Photos : WRC et TEAM

 

LA VIDÉO DU TEST D’OGIER

https://www.youtube.com/watch?v=2KY2uNRQfZw&t=47s

 

SUPERCUP-2014-RED-BULL-RING-SÉBASTIEN-OGIER-Dimanche-22-juin

 

About Author

gilles