FABIO QUARTARARO : LA BELLE HISTOIRE DU JEUNE PRODIGE DU MOTO GP…

 

FABIO QUARTARARO L’HÉROS QUE L’ON ATTENDAIT DEPUIS 20 ANS !

 

Il y a dans bien des domaines des écoles d’excellence…

Dans l’ingénierie, par exemple, il y a le MIT. aux USA. (Massachusetts Institute of Technology) ou les Ponts en France  !

 

LE CADRE NOIR DE SAUMUR

 

Dans l’art dramatique, l’Actor’s Studio de New York (dirigé aujourd’hui par Al Pacino !) ou le Français à Paris, surnom de la Comédie Française. Dans l’hippisme de haut rang, les écoles des Lipizzans de Vienne, le prestigieux Cadre Noir de Saumur, qui a vu passé dans ses rangs, l’un des grands pères de Gilles Gaignault…

Idem dans le commerce mais hélas pas dans la politique….

Il y a bien ‘Sciences Po’, que j’ai fréquenté, mais on y apprend l’art d’administrer, de comprendre, d’exprimer mais pas de diriger un pays…

 

lA FAMILLE TOUTE SIMPLE MAIS GROS SOUTIEN

 

Ces filières existent aussi dans les sports mécaniques, sur quatre roues, qui n’est pas passé par la filière anglaise (fréquentée assidûment par Ayrton Senna) doit avoir beaucoup de talent et d’abnégation pour réussir.

En France, Gilles Gaignault me rappelle qu’Alain Prost est sorti de la filière mise en place par le Pétrolier ELF, dont le Boss du marketing et sponsoring, l’inoubliable François Guiter, finançait pour les meilleurs espoirs sacrés ‘pilotes ELF’ , les carrières.

Ainsî Prost qui deviendra Champion du Monde et à quatre reprises, et plusieurs générations, ont justement fait carrière grâce à ELF, les Cevert, Depailler, Pironi, Tambay et tant d’autres !

Dans la Moto de Vitesse, le nec plus ultra c’est l’Espagne, comme ce qu’a été la Belgique dans le Motocross.

On démarre très jeune, les courses sont d’un niveau incroyable, même pour les juniors qui courent un championnat dans plusieurs pays, qui plus est l’opposition est féroce et talentueuse.

Il vaut toujours mieux, quelle que soit sa propre spécialité, même en dehors des sports mécaniques, apprendre dans la douleur avec de très bons que ‘fastoche’ avec des médiocres. Ce qui vaut aussi dans le Journalisme soit dit en passant…

 

QUARTARARO ET SON AMI MARCHAL IL Y A QUINZE ANS

 

C’est ce qu’a fait Fabio Quartararo, jeune homme né en 1999 à Nice, qui est monté sur une moto à quatre ans ça c’est la méthode belge, la méthode australienne, celle qui a fabriqué Stoner entre autres, commence un peu plus tard..

La légende dit même que c’est sur une trottinette, il a alors deux ans et demi, que son père et ses copains ont remarqué qu’il avait un truc…

Le père de Fabio, Étienne, qui connaît Hervé Poncharal (le Patron de l’équipe Tech3) depuis quarante ans, à cette époque Hervé bossait pour Honda France, la boîte a aidé Étienne Quartararo qui est devenu Champion de France en 125 en 1983 !

Étienne Quartararo a aussi roulé deux fois au Bol d’Or, normal pour un sudiste, le Paul Ricard est un rendez vous hebdomadaire…

Il fait donc un excellent coach pour son fils (Jacques Bolle, le Président de la FFM., a gagné le GP. d’Angleterre à Silverstone en 1983, ils se sont rencontrés mais ne se connaissent pas vraiment à l’époque).

 

EN MOTO3 IL Y AURA DES POLE POSITIONS MIS RIEN DE PLUS JUSTE DE L’ESPOIR

 

Le père de Fabio connaît l’école d’excellence espagnole et y envoie son fils, c’est là qu’il gagne son surnom «El Diablo»

Parce qu’il va fort le môme, en 2013 il gagne le Championnat CEV Moto3, Championnat d’Espagne de la cylindrée, il est le plus jeune pilote à réussir ce tour de force…

Il est alors trop jeune pour aller rouler en Mondial Moto3, il faut alors avoir seize ans, il refait le Championnat d’Espagne Moto3.

Il y décroche un nouveau titre, la FIM. finit par changer le règlement du Moto3 mondial pour autoriser le vainqueur du CEV. à y participer quel que soit son âge, on pourrait presque parler de jurisprudence Quartararo !

Bien entendu, au passage il connaît tous les circuits espagnols comme sa poche et comme il y a quatre GP. (sept cette année) organisés en Ibérie chaque saison, ce parcours espagnol est forcément un super entraînement.

Le voilà donc en Moto3 mondial.

 

RIEN EN MOTO2 LA PREMIÈRE ANNÉE

 

Mais les débuts au plus haut niveau s’avèrent difficiles et laborieux, on a trop cru au petit prince français et il est, curieusement bien au dessous des attentes des fans et du milieu français de la Moto…

 

EN 2014, LE GRAND MONDE REMARQUE FABIO…

 

En France, on crie au génie, on pense qu’il va tout défoncer en Moto3, il fait deux pole et deux podiums, ce qui est bien mais loin de ce à quoi s’attendait le public français, qui patiente depuis longtemps pour voir… son Rossi, son Ago, son Doohan, son Stoner, etc…

Une première année dans le team Estrella Galicia, une deuxième avec Leopard, il semble qu’à l’époque, Fabio se soit senti mal soutenu, un pilote est toujours un ver à soie dans son cocon, encore plus quand il est jeune…

Il courra deux ans en Moto2, là encore la récolte est triste et soudain et en 2018, à Barcelone, il signe la pole le samedi et gagne le lendemain…

Le déclic ?

 

BARCELONE 2018 POLE ET VICTOIRE

 

C’est enfin la vraie naissance du champion, la deuxième après sa foudroyante carrière espagnole, très loin de là, ou très près parce qu’ils sont sur le circuit catalan, les Malaisiens du team Petronas décident de jouer le coup et de l’enrôler en Moto GP, l’année suivante.

 

RAZALI DE PETRONAS COMPREND TRÈS VITE QUE QUARTARARO EST L’AVENIR DU MOTOGP0

 

C’est encore en Espagne que Fabio décroche sa première pole en Moto GP. en 2019…

Il devient même le plus jeune pilote à l’avoir fait, piquant le record de jeunesse de Marc Marquez !

À Assen, pole aussi et record de la piste avec… Il fera encore la pole, en Allemagne, en Malaise, en Thaïlande !

Et encore une à Valence, la sixième de l’année…

‘A star is born’, dans les commentaires de GP. anglais, on n’entend parler que de lui…

Mais pas de victoire, il est passé tout près certes mais à chaque fois, un Marc Marquez, le multiple champion du monde, au sommet de son art, lui pique la première place sur le podium.

Marquez serait donc imbattable ?

NON. Rossi, l’a battu ! Dovizioso l’a battu, Lorenzo, Petrucci, Rins, eux aussi…

J’en oublie sûrement, mais peu importe, on sait que parfois l’ogre des victoires est prenable.

 

JEREZ 19 JUILLET 2019, L’HISTOIRE EST EN MARCHE

 

Dimanche 19 juillet, premier GP. d’une Saison 2020 écourtée, on est à Jerez…  encore l’Espagne !

Fabio s’offre la pole, bat deux fois le record du circuit qui lui appartenait déjà, AutoNewsInfo a raconté depuis la suite dans nos nombreux compte rendus.

Première victoire sublime en MotoGP, travaillée, en gérant les pneus sur une piste à 56 degrés, Fabio est cette fois, entré chez les grands !

Un souhait, qu’il continue, il y a déjà eu des victoires Françaises en 500 cc dont la dernière, celle de Régis Laconi à Valence, date de 1999…  année de naissance de Fabio !

Mais ces victoires tricolores n’ont pas mené à la voie royale.

Le titre ? I have a dream…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Moto GP – TEAMS – COLLECTION FABIO

 

 

Evenements Moto MotoGP Personnalités Sport

About Author

jeanlouis